Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Erh2-Bretagne

  • ERH2-Bretagne
  • THEME: L'énergie renouvelable, hydrogène et piles à combustible, réseaux énergétiques intelligents

SERVICES Proposés aux membres adhérents de l'association:
- Veille technologique, économique et réglementaire.
- Etudes technico-économiques.
- Projets de démonstration
  • THEME: L'énergie renouvelable, hydrogène et piles à combustible, réseaux énergétiques intelligents SERVICES Proposés aux membres adhérents de l'association: - Veille technologique, économique et réglementaire. - Etudes technico-économiques. - Projets de démonstration

Adhésions

Nouveau site internet: 

erh2-bretagne.strikingly.com

 

Demande d'adhésion: ERH2.Bretagne (at) gmail.com

 

Services proposés:

- Conférences, sensibilisation, formation (structures publiques et entreprises)
- Etudes générales et spécifiques sur l'hydrogène et les piles à combustibles
- Aides au montage de projets de stockage d'énergie renouvelable et de véhicules décarbonés
- Veille technologique, économique et règlementaire

 

Evénements

13-14 avril 2016
Fuel Cells Science and Technology 2016
Glasgow, Royaume Uni


25-29 avril 2016
Hannover Messe2016 - Hydrogen and Fuel Cells
Hanovre, Allemagne


29-30 avril 2016
24H de St Jo
Boulogne sur Mer


26-27 mai 2016
23rd FCDIC Fuel Cell Symposium
Tokyo, Japon


     
13-17 juin 2016
World Hydrogen Energy Conference 2016
Palais des Congrès et des Expositions, Saragosse, Espagne


14-17 juin 2016
Advanced Automotive Battery Conference (+ Fuel Cells) (16th aabc)
Detroit, USA


19-22 juin 2016
EVS29 - Electric Vehicle Symposium & Exhibition
Montréal, Québec


29-30 juin 2016
4e édition des Journées Hydrogène dans les Territoires
Grenoble

 

filière hydrogène et piles à combustible française

1) Rapport de l'Office Parlementaire d'Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques (OPESCT) de 2014: L'hydrogène; vecteur de la transition énergétique ?

 

Article de ERH2-Bretagne avec les 5 recommandations du rapport:

Résumé ERH2-Bretagne
 

Rapport: L'hydrogène; vecteur de la transition énergétique ?

 

Présentation pdf de l'AFHYPAC au SENAT le 7 novembre 2014
 

 

2) Mobility hydrogène France: Etude nationale sur le déploiement des voitures électriques à hydrogène et de l'infrastructure de recharge associée. (2014)

Présentation de l'étude: 

http://www.afhypac.org/images/documents/h2_mobilit_france_fr_final.pdf

 

3) Les piles à hydrogène une filière d'avenir pour la transition énergétique, Rapport DREAL Rhône Alpes (Nov 2012)

Présentation du rapport: 

http://www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/121030_-_DREAL_Hydrogene_-_Livret_de_promotion_cle149915-1.pdf

 

4) Les acteurs de la filière hydrogène et piles à combustible en région Rhone Alpes:

http://www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Fiche_Acteurs_H2PAC_nov_2012_cle545381-1.pdf

 

5) Les acteurs de la filière électromobilité hydrogène en région Midi-Pyrénées

Carte interractive: 

https://mapsengine.google.com/map/viewer?mid=zjC-x7q49Xec.kUDirMmLxpaQ

Etude de positionnement de la filière électromobilité H2 en région Pyrénées: 

http://blogs.enstimac.fr/phyrenees/Rapport_Phyre%CC%81ne%CC%81es_VF_HA%20pdf.pdf

Classement Des Articles Par Thématiques

Filière stockage des énergies marines (EMR) et renouvelables (EnR)

1) Etude stockage des énergies marines renouvelables en Bretagne, pour Bretagne Développement Innovation (BDI) dans le cadre du projet européen MEREFIC, par le bureau d'étude Indicta. (présentée le 22 novembre 2014 à la CCI du Morbihan).

Rapport d'étude: 

http://ressources.bdi.fr/telechargements/INDICTA_BDI_Stockage&EMR_Livrable%20final_v1.0%20Merific.pdf

13 juin 2013 4 13 /06 /juin /2013 10:37


L'étude parlementaire commandée par l'Office parlementaire des choix scientifiques et technologiques (Opecst) a été lancée en octobre 2012. Cette étude vise à analyser le potentiel des technologies de l'hydrogène comme "vecteur énergétique" et dessiner les contours d'une filière structurée en France.

La question principale posée est:

Dans quelles mesures l'hydrogène (H2) peut-il contribuer au mix énergétique français "de demain" en plein débat national sur la transition énergétique ?

Le sénateur Jean-Marc Pastor et le député de Moselle Laurent Kalinowski ont souhaité présenter le 4 juin 2013, avant la fin du débat national sur la transition énergétique, un rapport d'étape qui fait le point sur:

- Les applications possibles de cette technologie

- Une évaluation des atouts et faiblesses

- Des premières recommandations pour soutenir la filière industrielle nationale.

 

Le rapport final sera rendu à l'automne 2013

 

Le 31 mai 2013la ministre de l'Ecologie, du Développement durable et de l'énergie, Delphine Batho, a visité la plateforme MYRTE de stockage hydrogène de l'énergie photovoltaïque. Selon l'université de Corte, la ministre a affirmé "Je souhaite modifier la règlementation française afin de développer l'hydrogène énergie et les usages qui y sont associés". Le lendemain, elle était en Allemagne à Berlin pour la visite de la station-service TOTAL à hydrogène et a rencontré Peter Altmaier le ministre fédéral de l'environnement.

 

1) Les applications possibles:

 

Actuellement, l'hydrogène est en majeure partie utilisé dans l'industrie du raffinage du pétrole et de la pétrochimie (production d'ammoniac principalement), son utilisation, sous forme gazeuse, en tant que vecteur énergétique suscite l'intérêt croissant d'industriels pour sa capacité à transporter et stocker l'énergie.

 

- Stockage des énergies renouvelables intermittentes

- Prolonger l'autonomie des véhicules électriques jusqu'à 500 à 800 km

- Alimenter les véhicules électriques et particulièrement les chariots élévateurs

- Alimenter les petits équipements de téléphonie mobile (téléphones portables)

- Augmenter le rendement des unités de cogénération électricité chaleur à partir de gaz naturel ou de biogaz.

- Utiliser son fort pouvoir calorifique directement comme combustible (véhicules, cogénération, injection dans le réseau gazier).

 

2) Atouts et faiblesses:

 Coûts de la production d'hydrogène:

Aujourd'hui, la méthode la plus rentable de production d'hydrogène utilisée par la plupart des industriels est le vaporeformage du gaz naturel (qui produit beaucoup de CO2) et plus rarement par électrolyse de l'eau qui présente pourtant "l'avantage décisif de l'absence d'émission de gaz à effet de serre".

 

Le vaporeformage du gaz naturel:

- Coût attractif autour de 2 €/kg d'hydrogène

- Emissions de CO2: 10 kg de CO2 / kg d'hydrogène produit.

 

L'électrolyse de l'eau :

- Coût de l'ordre de 5 à 10 €/kg d'hydrogène (Remarque de ERH2-Bretagne: ce montant est élevé car on prend en compte le coût de l'électricité achetée sur le réseau, néanmoins, à partir d'énergie renouvelable autoconsommée, le coût est nettement inférieur)

- Emissions de CO2: 0 kg

 

Néanmoins l'hydrogène présente un inconvénient en tant que vecteur d'énergie car il nécessitera des volumes pour le stocker et il est coûteux à transporter. Il être compressé ou liquéfié pour son stockage et son transport, ce qui est plus difficile et plus coûteux que le stockage et le transport des hydrocarbures liquides ou gazeux".

 

La technologie est mature mais c'est surtout leur coût qui déterminera son développement sur un marché donné.

 

3) Premières recommandations pour soutenir la filière industrielle nationale

 

La France est très en retard sur ces applications, néanmoins elle dispose d'un extraordinaire potentiel scientifique et industriel dans le domaine de l'hydrogène énergie. En effet, dans les années 2000, l'ANR et le CEA notamment,  ont poussé les travaux de recherche et de développement et des programmes très intéressants ont été développés et ont même conduit dans certains cas à la création de startup qui sont maintenant bien placées à l'international.

Mais ce travail n'a pas été suivi d'un accompagnement législatif et réglementaire et "tant que nous aurons une législation qui interdira d'avoir un réseau de bornes d'hydrogène, pourquoi voulez-vous que les constructeurs de voitures se lancent dans cette technologie ?", souligne M. Pastor.

En effet actuellement l'hydrogène n'est plus une priorité des deux constructeurs automobiles nationaux (PSA et Renault) qui ne misent pas sur le marché du véhicule à pile à combustible contrairement aux constructeurs japonais Honda ou Toyota ou coréen comme Hyundai ou encore l'Allemand Mercedes Benz.

 

Les atouts de la France:


- De nombreux brevets déposés sur des technologies telles que l'électrolyse, la pile à combustible ou encore le stockage d'hydrogène sous forme solide.

- De grands acteurs industriels tels que Air Liquide et Total, les leaders mondiaux de l'hydrogène industriel, mais aussi GDF Suez, Helion (filiale d'Areva) ou encore Michelin se sont positionnés sur ce marché.

- Une multitude de PME performantes dans leur domaine comme SymbioFCEL, Mc Phy Energy, Soprano, Ceram Hyd, CETH2…

- Un regroupement au sein d'une association nationale de l'hydrogène et des piles à combustible (AFHYPAC).

 

Le marché de la filière est passé d'un chiffre d'affaires de 136.000 euros en 2009 à 4,8 millions d'euros en 2011 ( Commissariat général au développement durable - février 2013).

 

Des projets dans les territoires en partenariat avec les collectivités locales:

Dans les Pays de Loire pour des applications dans le transport fluvial, en Corse pour le stockage de l'énergie photovoltaïque ou encore en Midi-Pyrénées pour le reformage de biogaz issu des déchets ménagers, ne sont que des exemples.

 

Comment structurer la filière industrielle au niveau national ?

 

- Pour être durable et économiquement compétitive, la production d'hydrogène devra s'effectuer principalement de façon décentralisée dans les territoires au plus près des besoins.

- Une nouvelle gouvernance décentralisée de l'énergie est l'un des volets indispensables au développement de la filière.

- Associer localement les moyens de stockage de l'énergie et les EnR variables permettra de réduire de façon très sensible l'impact de ces dernières sur le réseau électrique, et donc les besoins d'adaptation de celui-ci.

- L'hydrogène est aussi en cohérence avec le domaine des réseaux intelligents" (smart grid).

- Une implication "très claire" de l'Etat avec une réglementation adaptée (les parlementaires appellent l'Etat à suivre les politiques volontaristes menées au Japon depuis 2004 et en Allemagne depuis 2005 pour développer la filière hydrogène énergie et faire face à la montée en puissance des énergies renouvelables intermittentes et à l'arrêt de la production d'électricité d'origine nucléaire).

 

Ce qui se fait ailleurs:

Le Japon et l'Allemagne ont lancé un plan sur 10 ans reposant sur trois piliers :

- Un engagement fort du gouvernement en faveur du vecteur hydrogène

- L'élaboration d'un programme de 10 ans avec des objectifs précis

- La mise en place d'une structure coordinatrice entre acteurs privés et publics travaillant sur le programme et un schéma de financement

L'Allemagne et le Japon ont ainsi signé des protocoles d'accord avec les constructeurs automobiles et prévoient d'ici fin 2015, la construction, respectivement, de 50 et 100 stations à hydrogène.

 

Les obstacles réglementaires à lever:

 

Les parlementaires appellent l'Etat à adapter la réglementation à celle liée à la gestion du gaz naturel comme en Allemagne et au Japon.

En effet, pour équiper un entrepôt d'un chariot élévateur à hydrogène, on demande à l'industriel d'appliquer les règles comparables à celles conçues pour les installations de production d'hydrogène.

 

Côté investissements : l'Allemagne a notamment débloqué 1,4 milliards d'euros sur 10 ans dont la moitié issue de l'Etat. Un budget qui reste conséquent en période de crise

 

 

Le rapport définitif sera remis à l'automne 2013 avant les débats parlementaires début 2014 sur le projet de loi de programmation pour la transition énergétique. "Ce rapport doit provoquer une réaction du gouvernement et être suivi d'un texte de loi afin de mettre en œuvre un programme de développement de la filière" d'ici l'automne 2014, espère M. Pastor.

 

Rapport d'étape: http://www.senat.fr/compte-rendu-commissions/20130527/opecst.html#toc4

AFHYPAC (filière nationale): http://www.afhypac.org

Partager cet article

Repost 0

commentaires