Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Erh2-Bretagne

  • ERH2-Bretagne
  • THEME: L'énergie renouvelable, hydrogène et piles à combustible, réseaux énergétiques intelligents

SERVICES Proposés aux membres adhérents de l'association:
- Veille technologique, économique et réglementaire.
- Etudes technico-économiques.
- Projets de démonstration
  • THEME: L'énergie renouvelable, hydrogène et piles à combustible, réseaux énergétiques intelligents SERVICES Proposés aux membres adhérents de l'association: - Veille technologique, économique et réglementaire. - Etudes technico-économiques. - Projets de démonstration

Adhésions

Nouveau site internet: 

erh2-bretagne.strikingly.com

 

Demande d'adhésion: ERH2.Bretagne (at) gmail.com

 

Services proposés:

- Conférences, sensibilisation, formation (structures publiques et entreprises)
- Etudes générales et spécifiques sur l'hydrogène et les piles à combustibles
- Aides au montage de projets de stockage d'énergie renouvelable et de véhicules décarbonés
- Veille technologique, économique et règlementaire

 

Evénements

13-14 avril 2016
Fuel Cells Science and Technology 2016
Glasgow, Royaume Uni


25-29 avril 2016
Hannover Messe2016 - Hydrogen and Fuel Cells
Hanovre, Allemagne


29-30 avril 2016
24H de St Jo
Boulogne sur Mer


26-27 mai 2016
23rd FCDIC Fuel Cell Symposium
Tokyo, Japon


     
13-17 juin 2016
World Hydrogen Energy Conference 2016
Palais des Congrès et des Expositions, Saragosse, Espagne


14-17 juin 2016
Advanced Automotive Battery Conference (+ Fuel Cells) (16th aabc)
Detroit, USA


19-22 juin 2016
EVS29 - Electric Vehicle Symposium & Exhibition
Montréal, Québec


29-30 juin 2016
4e édition des Journées Hydrogène dans les Territoires
Grenoble

 

filière hydrogène et piles à combustible française

1) Rapport de l'Office Parlementaire d'Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques (OPESCT) de 2014: L'hydrogène; vecteur de la transition énergétique ?

 

Article de ERH2-Bretagne avec les 5 recommandations du rapport:

Résumé ERH2-Bretagne
 

Rapport: L'hydrogène; vecteur de la transition énergétique ?

 

Présentation pdf de l'AFHYPAC au SENAT le 7 novembre 2014
 

 

2) Mobility hydrogène France: Etude nationale sur le déploiement des voitures électriques à hydrogène et de l'infrastructure de recharge associée. (2014)

Présentation de l'étude: 

http://www.afhypac.org/images/documents/h2_mobilit_france_fr_final.pdf

 

3) Les piles à hydrogène une filière d'avenir pour la transition énergétique, Rapport DREAL Rhône Alpes (Nov 2012)

Présentation du rapport: 

http://www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/121030_-_DREAL_Hydrogene_-_Livret_de_promotion_cle149915-1.pdf

 

4) Les acteurs de la filière hydrogène et piles à combustible en région Rhone Alpes:

http://www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Fiche_Acteurs_H2PAC_nov_2012_cle545381-1.pdf

 

5) Les acteurs de la filière électromobilité hydrogène en région Midi-Pyrénées

Carte interractive: 

https://mapsengine.google.com/map/viewer?mid=zjC-x7q49Xec.kUDirMmLxpaQ

Etude de positionnement de la filière électromobilité H2 en région Pyrénées: 

http://blogs.enstimac.fr/phyrenees/Rapport_Phyre%CC%81ne%CC%81es_VF_HA%20pdf.pdf

Classement Des Articles Par Thématiques

Filière stockage des énergies marines (EMR) et renouvelables (EnR)

1) Etude stockage des énergies marines renouvelables en Bretagne, pour Bretagne Développement Innovation (BDI) dans le cadre du projet européen MEREFIC, par le bureau d'étude Indicta. (présentée le 22 novembre 2014 à la CCI du Morbihan).

Rapport d'étude: 

http://ressources.bdi.fr/telechargements/INDICTA_BDI_Stockage&EMR_Livrable%20final_v1.0%20Merific.pdf

31 mai 2012 4 31 /05 /mai /2012 05:04

 

"Bor4Store" est un nouveau projet européen coordonné par le Centre Helmholtz de Geesthacht (HZG, Schleswig-Holstein) et financé par l'Initiative technologique conjointe sur l'hydrogène et les piles à combustibles (FCH JU) *.

Ce projet a pour objectif de développer le stockage d'hydrogène avec des matériaux basés sur les hydrures de bore.

 

Avec des prix de l'ordre de € 1,70 par litre de carburant et les prix élevés du pétrole de chauffage les automobilistes, les propriétaires et les locataires cherchent des alternatives bon marché. Une chose est certaine: l'essence et le chauffage ne seront pas moins cher à l'avenir - du moins pas parce que nos réserves de pétrole sont rares. Utilisation des sciences et de l'industrie comme une source d'énergie alternative possible à une combinaison d'hydrogène et pile à combustible. L'hydrogène peut être indépendemment produit, en utilisant l'énergie solaire, éolienne ou hydroélectrique et peut être reconverti  en électricité et de chaleur via une pile à combustible.

 

Cela permettrait à des véhicules électriques, des appareils mobiles comme les téléphones intelligents ou des générateurs stationnaires pour les stations de télécommunications ou des maisons, d'être alimentés en électricité. La condition préalable est, que l'hydrogène soit sous une forme compacte et bien sûr, pour une utilisation quotidienne, à la condition que: Le réservoir soit aussi petit que possible et s'utilise à des températures et à des pressions d'hydrogène modérées.  


La société française McPhy a déjà développé des matériaux à base d'hydure de magnésium très performants mais
"Parmi l'ensemble des hydrures métalliques connus à ce jour, les hydrures de bore possèdent la plus grande capacité à stocker de l'hydrogène. Dans un réservoir de 50L, ce qui correspond à la quantité de carburant d'une voiture de taille moyenne, il est possible de stocker 5kg d'hydrogène grâce aux hydrures de bore. Cette quantité suffirait à accomplir une distance de 400 à 500km,
et à l'avenir le coût de fabrication cible du réservoir d'hydrogène serait d'environ 10 euros. ", explique Klaus Taube**, coordinateur du projet au Centre Helmholtz. L'avantage de l'utilisation du Bore réside dans sa possibilité de stockage de l'hydrogène à des pressions modérées, inférieures à 100 bars, sans avoir recours à la liquéfaction.

Dans le cadre de "Bor4Store", un premier prototype de réservoir doit être développé et constituer un modèle pour l'approvisionnement en hydrogène d'une pile à combustible à oxyde solide (SOFC). L'interaction avec la SOFC doit être optimisée en collaboration avec des partenaires industriels. Les expériences se focaliseront sur différents types d'hydrures de bore ainsi que la caractérisation des réactions intervenant lors du remplissage et de la consommation du réservoir. A partir des résultats obtenus, des catalyseurs seront étudiés en vue d'obtenir des réactions rapides ainsi qu'une grande stabilité des propriétés de stockage lors des cycles de remplissage/consommation du réservoir. Les questions relatives aux coûts de fabrication des matériaux stockeurs de l'hydrogène constitueront également un axe essentiel des recherches.

Des chercheurs d'instituts implantés en Norvège, Danemark, Suisse, Italie, Grèce, une PME allemande et une PME tchèque ainsi qu'une grande entreprise espagnole participent également au projet "Bor4Store", officiellement lancé en avril 2012. "Bor4Store" est financé par l'initiative FCH JU à hauteur de 2,27 millions d'euros, dont 330.000 euros reviennent au Centre Helmholtz de Geesthacht.

 

* "Bor4Store", un nouveau projet européen coordonné par le Centre Helmholtz de Geesthacht (HZG, Schleswig-Holstein) et financé par l'Initiative technologique conjointe sur l'hydrogène et les piles à combustibles (FCH JU) [1], vise à développer des matériaux basés sur les hydrures de bore et capables de stocker de l'hydrogène. Les composés obtenus, constitués d'hydrogène et de bore, sont alors déversés sous forme de poudre dans un réservoir, alimentant à son tour une pile à combustible produisant de l'électricité ainsi que de la chaleur.

"Parmi l'ensemble des hydrures métalliques connus à ce jour, les hydrures de bore possèdent la plus grande capacité à stocker de l'hydrogène. Dans un réservoir de 50L, ce qui correspond à la quantité de carburant d'une voiture de taille moyenne, il est possible de stocker 5kg d'hydrogène grâce aux hydrures de bore. Cette quantité suffirait à accomplir une distance de 400 à 500km", explique Klaus Taube, coordinateur du projet au HZG. L'avantage de l'utilisation du bore réside dans sa possibilité de stockage de l'hydrogène à des pressions modérées, inférieures à 100bar, sans avoir recours à la liquéfaction.

Dans le cadre de "Bor4Store", un premier prototype de réservoir doit être développé et constituer un modèle pour l'approvisionnement en énergie d'une pile à combustible à oxyde solide (SOFC). L'interaction avec la SOFC doit être optimisée en collaboration avec des partenaires industriels. Les expériences se focaliseront sur différents types d'hydrures de bore ainsi que la caractérisation des réactions intervenant lors du remplissage et de la consommation du réservoir. A partir des résultats obtenus, des catalyseurs seront étudiés en vue d'obtenir des réactions rapides ainsi qu'une grande stabilité des propriétés de stockage lors des cycles de remplissage/consommation du réservoir. Les questions relatives aux coûts de fabrication des matériaux stockeurs de l'hydrogène constitueront également un axe essentiel des recherches.

Des chercheurs d'instituts implantés en Norvège, Danemark, Suisse, Italie, Grèce, une PME allemande et une PME tchèque ainsi qu'une grande entreprise espagnole participent également au projet "Bor4Store", officiellement lancé en avril 2012. "Bor4Store" est financé par l'initiative FCH JU à hauteur de 2,27 millions d'euros, dont 330.000 euros reviennent au Centre Helmholtz de Geesthacht.

 

"Bor4Store", un nouveau projet européen coordonné par le Centre Helmholtz de Geesthacht (HZG, Schleswig-Holstein) et financé par l'Initiative technologique conjointe sur l'hydrogène et les piles à combustibles (FCH JU) [1], vise à développer des matériaux basés sur les hydrures de bore et capables de stocker de l'hydrogène. Les composés obtenus, constitués d'hydrogène et de bore, sont alors déversés sous forme de poudre dans un réservoir, alimentant à son tour une pile à combustible produisant de l'électricité ainsi que de la chaleur.

"Parmi l'ensemble des hydrures métalliques connus à ce jour, les hydrures de bore possèdent la plus grande capacité à stocker de l'hydrogène. Dans un réservoir de 50L, ce qui correspond à la quantité de carburant d'une voiture de taille moyenne, il est possible de stocker 5kg d'hydrogène grâce aux hydrures de bore. Cette quantité suffirait à accomplir une distance de 400 à 500km", explique Klaus Taube, coordinateur du projet au HZG. L'avantage de l'utilisation du bore réside dans sa possibilité de stockage de l'hydrogène à des pressions modérées, inférieures à 100bar, sans avoir recours à la liquéfaction.

Dans le cadre de "Bor4Store", un premier prototype de réservoir doit être développé et constituer un modèle pour l'approvisionnement en énergie d'une pile à combustible à oxyde solide (SOFC). L'interaction avec la SOFC doit être optimisée en collaboration avec des partenaires industriels. Les expériences se focaliseront sur différents types d'hydrures de bore ainsi que la caractérisation des réactions intervenant lors du remplissage et de la consommation du réservoir. A partir des résultats obtenus, des catalyseurs seront étudiés en vue d'obtenir des réactions rapides ainsi qu'une grande stabilité des propriétés de stockage lors des cycles de remplissage/consommation du réservoir. Les questions relatives aux coûts de fabrication des matériaux stockeurs de l'hydrogène constitueront également un axe essentiel des recherches.

Des chercheurs d'instituts implantés en Norvège, Danemark, Suisse, Italie, Grèce, une PME allemande et une PME tchèque ainsi qu'une grande entreprise espagnole participent également au projet "Bor4Store", officiellement lancé en avril 2012. "Bor4Store" est financé par l'initiative FCH JU à hauteur de 2,27 millions d'euros, dont 330.000 euros reviennent au Centre Helmholtz de Geesthacht.

 

* http://www.fch-ju.eu

 

** Dr. Klaus Taube, chercheur à l'institut de recherche en matériaux au Centre Helmholtz de Geesthacht et coordinateur du projet Bor4Store - tél. : +49 4152 87-2541 - fax : +49 (4152) 87-2625 - email : klaus.taube@hzg.de


Sources: "Benzinalternative Wasserstoff: Geesthachter Wissenschaftler erforschen Bor im Tank", dépêche idw, communiqué de presse du Centre Helmholtz de Geesthacht - 21/05/2012 - http://idw-online.de/pages/de/news478023 (Traduction ERH2-Bretagne)

Partager cet article

Repost 0

commentaires