Overblog Suivre ce blog
Editer la page Administration Créer mon blog

Erh2-Bretagne

  • ERH2-Bretagne
  • THEME: L'énergie renouvelable, hydrogène et piles à combustible, réseaux énergétiques intelligents

SERVICES Proposés aux membres adhérents de l'association:
- Veille technologique, économique et réglementaire.
- Etudes technico-économiques.
- Projets de démonstration
  • THEME: L'énergie renouvelable, hydrogène et piles à combustible, réseaux énergétiques intelligents SERVICES Proposés aux membres adhérents de l'association: - Veille technologique, économique et réglementaire. - Etudes technico-économiques. - Projets de démonstration

Adhésions

Nouveau site internet: 

erh2-bretagne.strikingly.com

 

Demande d'adhésion: ERH2.Bretagne (at) gmail.com

 

Services proposés:

- Conférences, sensibilisation, formation (structures publiques et entreprises)
- Etudes générales et spécifiques sur l'hydrogène et les piles à combustibles
- Aides au montage de projets de stockage d'énergie renouvelable et de véhicules décarbonés
- Veille technologique, économique et règlementaire

 

Evénements

13-14 avril 2016
Fuel Cells Science and Technology 2016
Glasgow, Royaume Uni


25-29 avril 2016
Hannover Messe2016 - Hydrogen and Fuel Cells
Hanovre, Allemagne


29-30 avril 2016
24H de St Jo
Boulogne sur Mer


26-27 mai 2016
23rd FCDIC Fuel Cell Symposium
Tokyo, Japon


     
13-17 juin 2016
World Hydrogen Energy Conference 2016
Palais des Congrès et des Expositions, Saragosse, Espagne


14-17 juin 2016
Advanced Automotive Battery Conference (+ Fuel Cells) (16th aabc)
Detroit, USA


19-22 juin 2016
EVS29 - Electric Vehicle Symposium & Exhibition
Montréal, Québec


29-30 juin 2016
4e édition des Journées Hydrogène dans les Territoires
Grenoble

 

filière hydrogène et piles à combustible française

1) Rapport de l'Office Parlementaire d'Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques (OPESCT) de 2014: L'hydrogène; vecteur de la transition énergétique ?

 

Article de ERH2-Bretagne avec les 5 recommandations du rapport:

Résumé ERH2-Bretagne
 

Rapport: L'hydrogène; vecteur de la transition énergétique ?

 

Présentation pdf de l'AFHYPAC au SENAT le 7 novembre 2014
 

 

2) Mobility hydrogène France: Etude nationale sur le déploiement des voitures électriques à hydrogène et de l'infrastructure de recharge associée. (2014)

Présentation de l'étude: 

http://www.afhypac.org/images/documents/h2_mobilit_france_fr_final.pdf

 

3) Les piles à hydrogène une filière d'avenir pour la transition énergétique, Rapport DREAL Rhône Alpes (Nov 2012)

Présentation du rapport: 

http://www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/121030_-_DREAL_Hydrogene_-_Livret_de_promotion_cle149915-1.pdf

 

4) Les acteurs de la filière hydrogène et piles à combustible en région Rhone Alpes:

http://www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Fiche_Acteurs_H2PAC_nov_2012_cle545381-1.pdf

 

5) Les acteurs de la filière électromobilité hydrogène en région Midi-Pyrénées

Carte interractive: 

https://mapsengine.google.com/map/viewer?mid=zjC-x7q49Xec.kUDirMmLxpaQ

Etude de positionnement de la filière électromobilité H2 en région Pyrénées: 

http://blogs.enstimac.fr/phyrenees/Rapport_Phyre%CC%81ne%CC%81es_VF_HA%20pdf.pdf

Classement Des Articles Par Thématiques

Filière stockage des énergies marines (EMR) et renouvelables (EnR)

1) Etude stockage des énergies marines renouvelables en Bretagne, pour Bretagne Développement Innovation (BDI) dans le cadre du projet européen MEREFIC, par le bureau d'étude Indicta. (présentée le 22 novembre 2014 à la CCI du Morbihan).

Rapport d'étude: 

http://ressources.bdi.fr/telechargements/INDICTA_BDI_Stockage&EMR_Livrable%20final_v1.0%20Merific.pdf

/ / /



L'hydrogène est le moyen universel qui "stocke" toutes les formes d'énergie renouvelable afin d'assurer qu'une ressource stable et fiable soit disponible pour la production d'énergie et, ce qui est aussi important, pour le transport

 

 

Sommaire:


- Extraction de l'hydrogène
- Sécurité
- Roadmap européenne de la production d’hydrogène:
- Projets Européens sur l’hydrogène et les piles à combustibles
- Le stokage des énergies renouvelables

 

 

Les bases de l'économie de l'hydrogène ou de la VRAIE Transition énergétique:

 

 Nous sommes à la veille d’une course dont personne n’ose donner le coup de départ. Une compétition dont la ligne d’arrivée profile une nouvelle ère énergétique basée non plus sur les énergies fossiles comme le pétrole, mais sur le vecteur d’énergie qu’est l’hydrogène.
En fait, nous sommes actuellement dans une situation de redistribution des cartes liés à cette nouvelle économie qu’est "l’économie hydrogène".

Les solutions sont bien là et il est urgent que nos responsables mettent en place une nouvelle politique en matière de transport et d’énergie.

Le 25 janvier 2008, les conclusions de la recherche Européenne dans le cadre du projet HYWAYS permettent de démontrer que l'hydrogène est une des options les plus réalistes pour améliorer la viabilité écologique et économique dans les transports, en particulier le transport de voyageurs, les utilitaires légers et les autobus. Toutefois, le recours à cette forme d'énergie nécessite des changements progressifs sur l'ensemble du système énergétique, et donc une planification rigoureuse à ce stade.


La période de transition offre à l'Europe l'occasion de prendre la tête du développement de la filière hydrogène, de la technologie des piles à combustible et de leurs applications dans les transports et l'approvisionnement énergétique. Les défis sont importants et il faut agir aussi judicieusement que rapidement pour que l'Europe ne paie pas le prix d'une entrée tardive sur le marché.

 

Le rapport européen démontre que l'hydrogène pourrait permettre de réduire la consommation de pétrole dans les transports routiers de 40% d'ici à 2050.

 

L'hydrogène est l'élément le plus léger et le plus abondant dans l'univers et quand il est utilisé comme source d'énergie, ses seuls sous-produits sont l'eau pure et la chaleur.
L'énergie nécessaire au fonctionnement de nos vaisseaux spatiaux depuis plus de 30 ans a été fournie par des piles à combustible de haute technologie fonctionnant à l'hydrogène.

L'hydrogène se trouve partout sur la Terre. Cependant il existe rarement à l'état libre sur notre planète, et il faut donc l’extraire.

 

Nous pouvons extraire l'hydrogène de 4 façons principales :

- Des carburants fossiles : pétrole, gaz naturel, charbon… 98 % de la production Française d’hydrogène en 2005 est faite à partir de gaz naturel, façon la plus rentable actuellement, mais la tendance s’inverse avec la flambée des prix du gaz et des produits pétroliers. De plus les réserves de gaz sont limitées et le processus produit de très fortes quantités de gaz à effet de serre et va à l’encontre de l’objectif premier de réduction des émissions de CO2.

 

- De l’énergie nucléaire pourrait être utilisée, c’est l’axe de recherche de la France, mais cela augmenterait significativement la quantité de déchets radioactifs dangereux, ainsi que l’utilisation d’eau froide disponible pour le refroidissement des réacteurs et créerait des menaces de sécurité sérieuses dans une époque de terrorisme et pour finir, accroîtrait considérablement le coût que les contribuables et les consommateurs doivent consentir pour disposer de l'énergie.

 

- De l’eau :
Pourtant, il y a une autre façon d'utiliser l'hydrogène, comme support de stockage pour toutes les formes d'énergie renouvelable. Les sources renouvelables d'énergie - d'origine solaire, éolienne, hydraulique, géothermique, océanique - sont de plus en plus utilisées pour produire de l'électricité.

Cette électricité, à son tour, peut être utilisée, dans un processus appelé l'électrolyse, pour séparer l'eau en hydrogène et oxygène.

 

- De la biomasse :
L'hydrogène peut aussi être extrait directement de récoltes énergétiques, de déchets animaux et forestiers, et de échets organiques - biomasse - sans passer par le processus d'électrolyse.

 

Les algues vertes qui infestent Bretagne et qui produisent du sulfure d'hydrogène H2S (gaz mortel) pourraient être valorisées avec des procédés par plasmas qui sépareraint l'hydrogène et le soufre. Ces procédés existent pour produire de l’hydrogène et récupérer du soufre à partir des gaz contenant une forte teneur en H2S. Quand la teneur en H2S est moins importante, des techniques plasma peuvent également être utiles pour assister certains étages du procédé classique Claus ou réaliser ce procédé pour des gaz non conventionnels. Les tests allant jusqu’ à l’échelle industrielle sont menés dans divers réacteurs à plasmas et les résultats encourageants rapportés de la littérature et de la recherche propre laissent envisager des prochaines applications.

(Voir les programmes de l'ANR 2005 - 2009 (Agence nationale de la recherche))

 

 

Sécurité

 

L’hydrogène est aussi dangereux que l’essence, mais peut être aussi plus sûr de par ses caractéristiques de sécurité.

 

• L’hydrogène est plus léger que tous les autres éléments.

• L’hydrogène a une densité plus faible et donc une plus grande flottabilité

• L’hydrogène se diffuse plus vite dans l’air que n’importe quel carburant gazeux

• L’hydrogène est sans odeur, dans goût, sans couleur et non toxique

• L’intervalle d’allumage de l’hydrogène a de grandes différences de concentration

• La flamme du brûlage de l’hydrogène est invisible de jour comme de nuit

• L’énergie d’allumage de l’hydrogène pour certaines concentrations est très basse

• Le taux de flamme de l’hydrogène est plus élevé que celui d’autres carburants

• La température d’allumage de l’hydrogène est plus élevée que celle de l’essence

• L'hydrogène est explosif dans un grand intervalle de concentration quand il est confiné, mais il lui est difficile d’exploser en plein air

Ce n’est pas l’hydrogène qui causa l’explosion de Hindenburg. Une étude de l’accident a mis en cause la peinture utilisée sur la peau du dirigeable, qui contenait le même composant que le carburant d’une fusée. Une décharge électrique a mis feu à la peau, et le s’est propagé à la surface du dirigeable. L’hydrogène brûla rapidement, vers le haut et loin des personnes à bord de l’engin.

 

 

Roadmap européenne de la production d’hydrogène:

 

 

 

 

Projets Européens sur l’hydrogène et les piles à combustibles

 

Zero Regio - Vers les voitures zéro émission – Flottes de Voitures à hydrogène et infrastuctures de remplissage en stations services publiques multi-énergies.

H2moves- Hydrogène pour les transports – information des citoyens sur les projets hydrogène dans l’UE

Premia - Cadre d'évaluation

HyLights - Activité de coordination pour les démonstrations

Hychain-Minitrans - Démonstration de nombreux véhicules légers de transport et applications)

HyFLEET-Cute - Démonstration de plusieurs flottes de bus et infrastructures à travers l’Europe

HyApproval - Formalités d'approbation pour les infrastructures

Roads2Hycom - Activité de coordination pour la recherche hydrogène et piles à combustibles

CEP - Démonstration de véhicules à hydrogène et infrastructure - Clean Energy Partnership Allemagne)

 

 

 

 

Le stokage des énergies renouvelables:

 

Le point important à souligner est que l'énergie renouvelable devient viable dès lors qu'une partie de cette énergie peut être stockée sous forme d'hydrogène. Cela tient à ce que l'énergie renouvelable est intermittente. Quand une énergie renouvelable n'est pas disponible, l'électricité ne peut pas être produite et l'activité économique s’arrête.

Mais si une part de l'électricité produite quand l'énergie renouvelable est abondante peut être utilisée pour extraire l'hydrogène de l'eau, qui peut alors être stocké pour une utilisation postérieure, la société aura alors une fourniture continue d'énergie.

D'autres technologies de stockage incluant des batteries électriques, des stations de transfert d'énergie hydraulique par pompage (STEP), des volants d'inertie, les ultra-condensateurs, et autres, fournissent la capacité de stockage le long du réseau de fourniture d'énergie intelligent et complètent l'hydrogène dans le maintien d'une fourniture sûre d'énergie disponible. L'hydrogène peut aussi être extrait de la biomasse et stocké de la même façon.

 

En 2001, le brésil a montré les conséquences d'une politique énergétique s'appuyant sur une forme d'énergie renouvelable intermittente pour l'électricité sans aucun moyen de stockage. Plus de 80 % de l'électricité du Brésil proviennent d'une source renouvelable d'énergie - l'hydro-électricité et en 2001, le Brésil a connu une grande sécheresse qui a énormément ralenti les débits d’eau, entraînant des coupures d’électricité sur tout le territoire. Si une infrastructure à hydrogène avait été en place, le Brésil aurait pu utiliser un peu de ses surplus d'électricité, produits quand le niveau de l'eau était suffisant pour électrolyser l'eau et stocker l'hydrogène pour garantir la production d'énergie pendant la sécheresse. En 2008, le Danemark se trouve en face d’un énorme problème de stockage de l’électricité éolienne, qui représente 20% de son énergie électrique, très présente sur son territoire.

 

Les dépenses nécessaires à la mise en œuvre de l'énergie renouvelable deviennent rapidement compétitives, le coût de production de l'hydrogène reste toujours relativement élevé. Cependant, de nouvelles percées technologiques et des économies d'échelle réduisent radicalement ces dépenses chaque année. De plus, les piles à combustible fonctionnant à l'hydrogène sont au moins deux fois aussi efficaces que le moteur à combustion interne.

Corrélativement, les coûts directs et indirects du pétrole et du gaz sur les marchés mondiaux continuent de monter et vont de records en records ces derniers mois (118 dollars le baril en avril 2008). Nous sommes très proches du point de rencontre entre le prix décroissant du couple "énergie renouvelable et "hydrogène" et le prix croissant des carburants fossiles, à partir duquel l'ancien régime de l'énergie laissera place à la nouvelle ère

de l'énergie.

 

Les bases d'une transition vers la troisième révolution industrielle a été établie par le conseil de l'Union Européenne en Mars 2007.

 

L'Union européenne est devenue la première superpuissance à mettre en place un engagement contraignant de produire 20 % de son énergie à partir de sources d'énergies renouvelables en 2020.


Quand la contribution d'énergie renouvelable à la production d'électricité devient significative, même un ralentissement provisoire du flux solaire, du vent et du débit d'eau, peut entraîner une insuffisance de production, une pointe dans les prix et des coupures d'électricité.  Utiliser l'hydrogène comme “support de stockage” pour l'énergie renouvelable sera essentiel si l'Union européenne doit assurer une fourniture fiable d'énergie.


L'hydrogène est aussi la façon de stocker et d’utiliser l'énergie renouvelable pour tous les transports.

 

C’est la réalisation depuis 2002 du projet CUTE (clean urban transport for Europe) qui a mis en place 27 autobus à hydrogène en Europe, dont pas un seul en France ! (voir la rubrique véhicules propres)

 

La Commission européenne reconnaît que le recours accru aux formes renouvelables d'énergie serait énormément facilité par le développement de capacité de stockage de piles à combustible fonctionnant à l'hydrogène et, en 2003, elle a mis en place la Plate-forme de Technologie Hydrogène, qui constitue un effort massif de recherche et développement pour placer l'Europe au premier rang dans la course vers un futur faisant appel à l'hydrogène.


Les régions et les gouvernements nationaux à travers l'Europe ont déjà commencé à mettre en place des programmes de recherche et développement sur l'hydrogène et commencent à introduire des technologies à hydrogène sur le marché.


En 2006, l'Allemagne a consacré 500 millions d'euros à la recherche et au développement des techniques à hydrogène et a commencé à préparer des plans permettant de créer un réseau hydrogène national, dans le but affiché de conduire l'Europe et le monde dans l'ère hydrogène à l'horizon 2020.

En 2007, la Chancelière Angela Merkel et les membres de son cabinet ont appelé à une Troisième Révolution Industrielle dans des discours publics.

En octobre 2007, la Commission européenne a annoncé un partenariat public/privé de plusieurs milliards d'euros pour accélérer l'introduction commerciale d'une économie de l'hydrogène dans les 27 Etats membres de l'Union européenne, en mettant principalement l'accent sur la production d'hydrogène à partir de sources d'énergie renouvelable.

La région Bretagne importe 93 % de son énergie électrique de centrales nucléaire hors de la région. Dans les 7 % que la région produit 60% vient d’énergies renouvelables avec l’usine marémotrice de la Rance, dans le pays de Saint-Malo qui en produit la quasi-totalité.

 

La région Bretagne a été innovatrice avec la mise en place du barrage de La Rance et de son usine marémotrice. En effet, sa construction commença en juillet 1963 et fût achevé en 1966 par l’inauguration du président De Gaulle. Cela fait donc plus de quarante ans que la région est engagée dans l’expansion des énergies renouvelables, premier pilier de la troisième révolution industrielle. De plus la Bretagne, avec son très fort potentiel éolien voit l’expansion grandissante de ces parcs éoliens et photovoltaïques et doit donc ouvrir la voie en généralisant ce type de stockage de l’énergie renouvelable sous forme d’hydrogène.

 

La quasi totale dépendance énergétique de la région Bretagne, son fort potentiel de développement des énergies renouvelables et son tissu économique conséquent permettront à la région de devenir précurseur dans le stockage des énergies renouvelables intermittentes en mettant en place une filière complète de l’hydrogène, des piles à combustibles et des batteries supercapacités.
Cela nécessite aussi la mise en place des applications liées à l’hydrogène notamment dans les transports collectifs, industriels et véhicules particuliers.

 

Liens :


Démonstration de Bus à hydrogène en Europe (Projet CUTE 2002) : http://www.global-hydrogen-bus-platform.com


Excellent site sur l'hydrogène en Islande:
http://odysee-islandaise.over-blog.com/article-l-islande-et-l-hydrogene-38193568.html

Hydrogène et piles à combustibles dans le plan  Européen SET  Technologies énergétiques stratégiques:
http://setis.ec.europa.eu/technologies/Hydrogen-and-fuel-cells


 

 

 

Plateforme de stockage de l'énergie photovoltaïque en Corse: MYRTE

 

Page suivante: 04) Les piles à combustible  

Partager cette page

Repost 0
ERH2-Bretagne ERH2-Bretagne