Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Erh2-Bretagne

  • ERH2-Bretagne
  • THEME: L'énergie renouvelable, hydrogène et piles à combustible, réseaux énergétiques intelligents

SERVICES Proposés aux membres adhérents de l'association:
- Veille technologique, économique et réglementaire.
- Etudes technico-économiques.
- Projets de démonstration
  • THEME: L'énergie renouvelable, hydrogène et piles à combustible, réseaux énergétiques intelligents SERVICES Proposés aux membres adhérents de l'association: - Veille technologique, économique et réglementaire. - Etudes technico-économiques. - Projets de démonstration

Adhésions

Nouveau site internet: 

erh2-bretagne.strikingly.com

 

Demande d'adhésion: ERH2.Bretagne (at) gmail.com

 

Services proposés:

- Conférences, sensibilisation, formation (structures publiques et entreprises)
- Etudes générales et spécifiques sur l'hydrogène et les piles à combustibles
- Aides au montage de projets de stockage d'énergie renouvelable et de véhicules décarbonés
- Veille technologique, économique et règlementaire

 

Evénements

13-14 avril 2016
Fuel Cells Science and Technology 2016
Glasgow, Royaume Uni


25-29 avril 2016
Hannover Messe2016 - Hydrogen and Fuel Cells
Hanovre, Allemagne


29-30 avril 2016
24H de St Jo
Boulogne sur Mer


26-27 mai 2016
23rd FCDIC Fuel Cell Symposium
Tokyo, Japon


     
13-17 juin 2016
World Hydrogen Energy Conference 2016
Palais des Congrès et des Expositions, Saragosse, Espagne


14-17 juin 2016
Advanced Automotive Battery Conference (+ Fuel Cells) (16th aabc)
Detroit, USA


19-22 juin 2016
EVS29 - Electric Vehicle Symposium & Exhibition
Montréal, Québec


29-30 juin 2016
4e édition des Journées Hydrogène dans les Territoires
Grenoble

 

filière hydrogène et piles à combustible française

1) Rapport de l'Office Parlementaire d'Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques (OPESCT) de 2014: L'hydrogène; vecteur de la transition énergétique ?

 

Article de ERH2-Bretagne avec les 5 recommandations du rapport:

Résumé ERH2-Bretagne
 

Rapport: L'hydrogène; vecteur de la transition énergétique ?

 

Présentation pdf de l'AFHYPAC au SENAT le 7 novembre 2014
 

 

2) Mobility hydrogène France: Etude nationale sur le déploiement des voitures électriques à hydrogène et de l'infrastructure de recharge associée. (2014)

Présentation de l'étude: 

http://www.afhypac.org/images/documents/h2_mobilit_france_fr_final.pdf

 

3) Les piles à hydrogène une filière d'avenir pour la transition énergétique, Rapport DREAL Rhône Alpes (Nov 2012)

Présentation du rapport: 

http://www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/121030_-_DREAL_Hydrogene_-_Livret_de_promotion_cle149915-1.pdf

 

4) Les acteurs de la filière hydrogène et piles à combustible en région Rhone Alpes:

http://www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Fiche_Acteurs_H2PAC_nov_2012_cle545381-1.pdf

 

5) Les acteurs de la filière électromobilité hydrogène en région Midi-Pyrénées

Carte interractive: 

https://mapsengine.google.com/map/viewer?mid=zjC-x7q49Xec.kUDirMmLxpaQ

Etude de positionnement de la filière électromobilité H2 en région Pyrénées: 

http://blogs.enstimac.fr/phyrenees/Rapport_Phyre%CC%81ne%CC%81es_VF_HA%20pdf.pdf

Classement Des Articles Par Thématiques

Filière stockage des énergies marines (EMR) et renouvelables (EnR)

1) Etude stockage des énergies marines renouvelables en Bretagne, pour Bretagne Développement Innovation (BDI) dans le cadre du projet européen MEREFIC, par le bureau d'étude Indicta. (présentée le 22 novembre 2014 à la CCI du Morbihan).

Rapport d'étude: 

http://ressources.bdi.fr/telechargements/INDICTA_BDI_Stockage&EMR_Livrable%20final_v1.0%20Merific.pdf

2 mai 2016 1 02 /05 /mai /2016 08:36
Crédit étude Roland BergerCrédit étude Roland Berger

Crédit étude Roland Berger

L'étude Roland Berger décrit une feuille de route pour réduire les émissions de gaz à effet de serre du transport en 2030.



Une nouvelle étude par le cabinet Roland Berger définit une feuille de route intégrée pour la décarbonisation européenne du transport routier à l' horizon 2030 et au - delà;  Elle décrit le cadre réglementaire actuel pour les émissions des véhicules, l'intensité carbone des combustibles et de l' utilisation de carburants renouvelables ne couvre que jusqu'à 2020/2021.



L'étude a été commandée par une coalition de fournisseurs de carburant et les constructeurs automobiles en vue de l'identification d'une feuille de route pour 2030+ pour identifier les options de réduction de GES au moindre coût pour la société. La coalition comprend BMW, Daimler, Honda, NEOT / St1, Neste, OMV, Shell, Toyota et Volkswagen.

 

Parmi les principales conclusions de l'étude étaient les suivantes:


-1- Le maintien des règlements existants sur l'efficacité des véhicules et des carburants à l'horizon 2030 réduira les émissions de GES du reservoir à la roue du transport routier à 647 Mt soit une réduction de 29% par rapport aux niveaux de 2005, la réalisation presque au niveau aspirait pour 2030.


Le transport fournira également, pour les émissions du réservoir à la roue, des réductions de 191 Mt CO2 eq entre 2015 et 2030 pour réduire le total des émissions de GES du puits à la roue en 2030 à -862 Mt CO 2 eq. Les réductions des émissions du puit à la roue représentent une réduction de 23% des émissions du réservoir à la roue et une réduction de 22% des émissions du puits à la cuve.


Les moteurs à combustion interne optimisés sont le principal contributeur à la réduction des émissions voitures de tourisme de GES avec des améliorations significatives jusqu'en 2020 et la pénétration ultérieure de technologies alternatives plus efficaces dans la flotte.


Malgré la réduction attendue du coût des technologies alternatives, la part des ventes de voitures neuves restera relativement faible; l'influence de ces technologies sur l'ensemble des émissions reste actuellement marginale. Même jusqu'à 2030 de nombreuses technologies de transmission alternatives telles que PHEV, BEV et FCV manquent de compétitivité, mais sont des pierres angulaires importantes des stratégies des fabricants de véhicules en conformité avec les émissions de CO2.


-2- La réduction des GES dans le secteur des transports routiers coûte environ 150 à 200 € (US 172-229 $) par tonne de CO2 eq évitée. Introduire des véhicules à combustion ICEs optimisés ainsi que des carburants de remplacement et des technologies du groupe motopropulseur sur le marché représentera 380 à 390 milliards d'€ (US $ 435-446 Billion) de coûts supplémentaires cumulés des groupes motopropulseurs  entre 2010 jusqu'en 2030.


-3- Pour d' autres réductions des émissions de GES dans le transport routier d'ici 2030:
Davantage de biocarburants et de groupes motopropulseurs hybrides pour les voitures particulières, ainsi que davantage de biocarburants et de nouveaux concepts de camions pour les véhicules commerciaux sont un moyen rentable de fournir plus d' économies de GES dans le transport et avec une politique de soutien il peut offrir un supplément de 34 Mt CO2 eq en 2030.


Du point de vue des coûts de réduction des émissions de GES , l'étude a révélé que les technologies les plus efficaces sont:
- le déploiement complet de la classe E10, pour atteindre le cap de 7%  de l'énergie en biocarburants conventionnels;
- l'augmentation des mélanges avancés d'éthanol et d'essence tels que E20;
- l'abandon dans les biocarburants avancés pour le diesel;
- l' hybridation des groupes motopropulseurs, comme les hybrides légers et hybrides complets.


" Ces technologies n'ont pas encore réalisé leur plein potentiel de réduction des GES en termes de déploiement dans le cadre réglementaire actuel, pour des coûts de 0 à 100 € / tonne-CO2 évitée. Le potentiel de réduction supplémentaire de ces technologies est d' env. 34 M tonnes CO2 eq (WTW)."
-Étude Roland Berger-


-4- Pour le plus long terme (au - delà de 2030), l'étude indique que les seuls véhicules et combinaison de carburants techniquement adaptées à la réalisation de la «mobilité des  ultra-faibles émissions de carbone" sont les suivants :


- groupes motopropulseurs conventionnels hautement efficaces (Mild et plein hybrides) fonctionnant avec des biocarburants à base avancées et de déchets / -gases (pour les voitures particulières (PC) et véhicules utilitaires (CV))
- PHEV alimentés par des biocarburants avancés et faible teneur en carbone, l'électricité renouvelable (pour PC)
- VEB (Véhicules électriques Batteries) alimenté avec de l'électricité renouvelable à faible teneur en carbone(pour PC)
- FCV (Véhicules électriques Pile à hydrogène) alimenté en hydrogène renouvelable à faible teneur encarbone, (pour PC)
La dernière technologies du groupe motopropulseur FCV (Véhicules électriques Pile à hydrogène) offrent également l'avantage de zéro les émissions de polluants.


-5- Les décideurs politiques devraient adopter une approche intégrée dans la conception de la politique et promouvoir le déploiement des technologies de réduction des GES rentables après -2020.


-6- Les mécanismes du marché (MBM) sont une option, en tant que politique complémentaire sur  les normes CO2 des véhicule, les carburants et les politiques d'infrastructure, générant des fonds pour les Etats membres permettant de soutenir les nouvelles technologies de véhicules  et de carburant à ultra-faible teneur en carbone.


Placer les combustibles dans un mécanisme fondé sur le marché (MBM) mènera également à ce que la réduction des GES devienne une économie d'échelle plutôt qu'une question sectorielle sur la base du moindre coût pour la société.


Initialement, le MBM doit être conçu en recyclant les revenus de la vente de quotas pour les carburants afin de fournir le financement nécessaire pour apporter de nouveaux carburants  et des véhicules à faible teneur en carbone sur le marché. Une fois que les carburants et les véhicules à faible teneur en carbone peuvent être déployés en masse à moindre coût , le MBM peut être le premier régulateur de la réduction des GES  et d'autres politiques (efficacité des véhicules, carburants, etc.) peuvent être enlevés.


 

Méthodologie utilisée. 

L'étude a développé un cas de référence réaliste pour la réduction des émissions de GES potentielles dans le cadre de la réglementation actuelle avec des améliorations du marché prévues. L'effet de réduction des technologies de véhicules et de carburant étudiés a été évaluée avec un modèle complet de flotte de véhicule et de carburant pour les 28 Pays de l'Union Européenne, couvrant les émissions de GES des voitures particulières, des véhicules utilitaires légers et d' autres véhicules commerciaux, ainsi que les émissions indirectes provenant de la production de carburant et d' électricité.



Pour le modèle, l'équipe a utilisé un mélange de groupe motopropulseur probable pour différents groupes de véhicules jusqu'en 2030. Ces prévisions de mixage du groupe motopropulseur sont basées sur le carburant et les coûts prévus pour les véhicules moteurs à combustion interne classiques (ICE); hybrides légers et full hybrides; et motorisations alternatives telles que les hybrides plug-in (PHEV); véhicules électriques batterie (BEV); véhicules au gaz naturel (GNC); et véhicules électriques pile à combustible (FCV).


Le scénario de référence prévoit, deux scénarios différents pour le développement des prix du pétrole et des progrès de les technologies batteries et piles à hydrogène, un développement attendu du marché pour chaque technologie dans le cadre réglementaire actuel.


Pour le cas de référence, le modèle suppose l'extension de la législation existante à 2030. Après avoir comparé les émissions du secteur des transports dans le cadre réglementaire actuel avec les objectifs 2030 de réduction des émissions de GES, les auteurs de l'étude ont identifié des technologies pour atteindre la réduction des émissions de GES supplémentaires au moindre coût pour la société .

Pour que ces technologies contribuent à la réduction des émissions de GES du secteur des transports routiers, les politiques recommandées doivent se pencher sur les obstacles actuels auxquelles ces technologies font face.

 

 

Source: Etude Roland Berger feuille de route intégrée carburants et véhicules 2030

http://www.rolandberger.com/media/pdf/Roland_Berger_Study_Integrated_Fuels_and_Vehicles_Roadmap_to_2030_v2_20160428.pdf

 

Les experts:

Walter Pfeiffer
Thomas Schlick
Arnoud van der Slot

Repost 0
3 mars 2012 6 03 /03 /mars /2012 00:38


Bruxelles, le 1er Mars 2012.


Hyer, l'association européenne, pour les piles à hydrogène et l'électro-mobilité dans les régions européennes et les municipalités a lancé cette semaine un projet pilote de surveillance intensive pour recueillir des données pertinentes sur l'électro-mobilité dans six régions clés à travers l'Europe.

 

 

Coordonné par une équipe d'experts de TNO, ECN aux Pays-Bas et la Vrije Universiteit de Brussel, HYER vise, avec le pilote, à établir le cadre d'un Observatoire européen de électro-mobilité qui recueille et diffuse des données pertinentes sur les projets et les programmes impliquant des véhicules électriques à batterie et à pile à combustible dans le but de faciliter une politique fondée sur les faits au niveaux européen, national et local.

Le pilote, financé par HYER et le ministère néerlandais des affaires économiques de l'agriculture et de l'Innovation (ELI), portera sur les projets de véhicules électriques à Londres, Milan, Rotterdam / Amsterdam, Hambourg, Rhénanie du Nord-Westphalie, Oslo / Stockholm et dans la région Poitou-Charentes.

 

La Bretagne n'est pas encore impliquée au niveau régional, mais ERH2-Bretagne fait partie de HYER, peut être que la région Bretagne participera aussi à ce projet, grâce au "plan véhicule vert breton". Nous avons déjà indiqué aux responsables de ce plan en Bretagne de l'opportunité d'adhérer à HYER, et ERH2-Bretagne a même organisé une réunion entre les acteurs bretons et HYER le 3 février au véhipole de Ploufragan. Esperons que cette initiative porte ses fruits.

 

Les véhicules électriques de cette initiative comprennent les véhicules électriques à batterie (BEV) ainsi que le plug-in de véhicules électriques hybrides rechargeables (PHEV) et les véhicules électriques à pile à combustible (FCEV). Les Véhicules considérés comprennent les voitures, les autobus, les camions légers et deux-roues, tels que les scooters. La définition des véhicules électriques implique que du côté de la fourniture d'énergie à la fois de l'infrastructure de recharge ou le remplacement des batteries, ainsi que des stations de ravitaillement en hydrogène doit être envisagée.

Le pilote a commencé avec un lancement intensif du groupe de travail avec les régions participantes. Au cours des débats, les régions ont indiqué un fort intérêt pour un échange régulier et approfondi des données et d'expériences concernant l'impact économique et environnemental des incitations et des règlements, des véhicules et le comportement des utilisateurs ainsi que les meilleures pratiques de recharge. Depuis, la Commission prépare des propositions de nouvelles mesures législatives sur le déploiement des infrastructures de carburants alternatifs, des informations sur la recharge nécessaire et un retour d'expérience sur le ravitaillement en hydrogène au niveau local et national sont nécessaires pour développer des mesures politiques appropriées.

Andreas Ziolek, président du conseil d'administration Hyer et directeur du Réseau pour les piles à combustible et l'hydrogène de Rhénanie du Nord-Westphalie et coordinateur de projet du modèle régional de l'électro-mobilité Rhin-Ruhr, a fait remarquer que l'initiative démontre l'ambition de Hyer à devenir un important point de référence pour le déploiement de l'électro-mobilité en Europe:

"En recueillant des données pertinentes et des retours d'expériences dans nos régions membres et d'autres projets pertinents de l'UE à travers toute l'Europe, HYER cherche à aider à développer un cadre politique global au niveau de l'UE pour aider ses membres à mettre en œuvre les mesures adéquates, faciliter une plus grande harmonisation et construire une base robuste local de canaux de déploiement local canaux et de clientèle ".

Les premiers résultats du projet pilote seront disponibles au plus tard ce printemps. HYER est déterminé à engager davantage de régions et autorités locales dans l'initiative pour offrir un aperçu proche et large sur la façon dont les véhicules électriques à batterie et les piles à combustible contribuent aux objectifs de décarbonisation de l'UE.

 

Pour plus d'informations sur HYER rejoindre et de ses activités s'il vous plaît contacter le secrétariat Hyer: Ave. des Arts 3-5, 1210 Brussels, Belgium, Tel. +32 (02) 550 2295, Fax. +32 (02) 550 2378,

www.hyer.eu email: secretariat@hyer.eu

Repost 0
10 décembre 2011 6 10 /12 /décembre /2011 15:48

32 régions et municipalités Européennes ont décidé, lors de l'assemblée générale HyER (Hydrogen Fuel Cells and Electromobility for European Regions: www.hyer.eu), d'unir leurs efforts pour créer le premier Observatoire Européen de l'Electromobilité.

L'objectif de cet observatoire est de promouvoir le développement des batteries électriques, des piles à combustibles et de l'infrastructure associée.

« L'expérience acquise par le consortium HyER a démontré la nécessité d'établir au niveau Européen un système permettant la collecte et la veille de données pertinentes pour mener des politiques efficaces. [...] Ainsi, nous souhaitons que les décisionnaires nationaux et Européens mettent en place les bonnes politiques et les plans de financement adéquates pour accélérer le déploiement des véhicules électriques et des infrastructures associées », commente Andreas Ziolek, membre du directoire d’HyER.

Pour la France on notera la participation des régions Rhône-Alpe (Ternerrdis), Midi Pyrénées (association Phyrennees) et Bretagne (association ERH2-Bretagne).


La nécessité d'un Observatoire

L'Observatoire Européen de l'Electromobilité a été crée car le rôle des régions et des collectivités locale est primordial pour la mise en place des stratégies futures.

Elles sont aussi au cœur de la définition du cadre législatif et des plans de financements associés, qui permettront d'accroître l’acquisition de véhicules et de développer les infrastructures de recharge.


La position de la Commission Européenne

Fotis Karamitsos, directeur de l'innovation et de la mobilité durable, a confirmé que la Commission Européenne supportera le projet de création d'un Observatoire Européen de l'Electromobilité par HyER.

La Commission Européenne compte sur une forte collaboration de la part de l'Observatoire Européen de l'Electromobilyté et des régions membres dont la contribution au niveau local permet de développer des mesures financières et réglementaires efficaces pour l'UE.

 

Source: http://www.avem.fr/news?id=2716


Repost 0