Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Erh2-Bretagne

  • ERH2-Bretagne
  • THEME: L'énergie renouvelable, hydrogène et piles à combustible, réseaux énergétiques intelligents

SERVICES Proposés aux membres adhérents de l'association:
- Veille technologique, économique et réglementaire.
- Etudes technico-économiques.
- Projets de démonstration
  • THEME: L'énergie renouvelable, hydrogène et piles à combustible, réseaux énergétiques intelligents SERVICES Proposés aux membres adhérents de l'association: - Veille technologique, économique et réglementaire. - Etudes technico-économiques. - Projets de démonstration

Adhésions

Nouveau site internet: 

erh2-bretagne.strikingly.com

 

Demande d'adhésion: ERH2.Bretagne (at) gmail.com

 

Services proposés:

- Conférences, sensibilisation, formation (structures publiques et entreprises)
- Etudes générales et spécifiques sur l'hydrogène et les piles à combustibles
- Aides au montage de projets de stockage d'énergie renouvelable et de véhicules décarbonés
- Veille technologique, économique et règlementaire

 

Evénements

13-14 avril 2016
Fuel Cells Science and Technology 2016
Glasgow, Royaume Uni


25-29 avril 2016
Hannover Messe2016 - Hydrogen and Fuel Cells
Hanovre, Allemagne


29-30 avril 2016
24H de St Jo
Boulogne sur Mer


26-27 mai 2016
23rd FCDIC Fuel Cell Symposium
Tokyo, Japon


     
13-17 juin 2016
World Hydrogen Energy Conference 2016
Palais des Congrès et des Expositions, Saragosse, Espagne


14-17 juin 2016
Advanced Automotive Battery Conference (+ Fuel Cells) (16th aabc)
Detroit, USA


19-22 juin 2016
EVS29 - Electric Vehicle Symposium & Exhibition
Montréal, Québec


29-30 juin 2016
4e édition des Journées Hydrogène dans les Territoires
Grenoble

 

filière hydrogène et piles à combustible française

1) Rapport de l'Office Parlementaire d'Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques (OPESCT) de 2014: L'hydrogène; vecteur de la transition énergétique ?

 

Article de ERH2-Bretagne avec les 5 recommandations du rapport:

Résumé ERH2-Bretagne
 

Rapport: L'hydrogène; vecteur de la transition énergétique ?

 

Présentation pdf de l'AFHYPAC au SENAT le 7 novembre 2014
 

 

2) Mobility hydrogène France: Etude nationale sur le déploiement des voitures électriques à hydrogène et de l'infrastructure de recharge associée. (2014)

Présentation de l'étude: 

http://www.afhypac.org/images/documents/h2_mobilit_france_fr_final.pdf

 

3) Les piles à hydrogène une filière d'avenir pour la transition énergétique, Rapport DREAL Rhône Alpes (Nov 2012)

Présentation du rapport: 

http://www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/121030_-_DREAL_Hydrogene_-_Livret_de_promotion_cle149915-1.pdf

 

4) Les acteurs de la filière hydrogène et piles à combustible en région Rhone Alpes:

http://www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Fiche_Acteurs_H2PAC_nov_2012_cle545381-1.pdf

 

5) Les acteurs de la filière électromobilité hydrogène en région Midi-Pyrénées

Carte interractive: 

https://mapsengine.google.com/map/viewer?mid=zjC-x7q49Xec.kUDirMmLxpaQ

Etude de positionnement de la filière électromobilité H2 en région Pyrénées: 

http://blogs.enstimac.fr/phyrenees/Rapport_Phyre%CC%81ne%CC%81es_VF_HA%20pdf.pdf

Classement Des Articles Par Thématiques

Filière stockage des énergies marines (EMR) et renouvelables (EnR)

1) Etude stockage des énergies marines renouvelables en Bretagne, pour Bretagne Développement Innovation (BDI) dans le cadre du projet européen MEREFIC, par le bureau d'étude Indicta. (présentée le 22 novembre 2014 à la CCI du Morbihan).

Rapport d'étude: 

http://ressources.bdi.fr/telechargements/INDICTA_BDI_Stockage&EMR_Livrable%20final_v1.0%20Merific.pdf

7 juin 2014 6 07 /06 /juin /2014 17:49

GDF SUEZ vient d’installer 2 piles à combustible en maison individuelle dans l’est de la France, dans les villes d’Hagenau et de MunschHausen, une première en France en maison individuelle.

Le Groupe prévoit d’en installer une trentaine en France, principalement en maison individuelle et dans des locaux tertiaires d’ici mi-2015.


Le projet européen Ene.field, dont GDF SUEZ est partenaire au sein d’un consortium de fabricants, d’énergéticiens et d’universitaires européens, va expérimenter 1000 piles à combustibles dans 12 pays d’Europe. L’objectif est de démontrer le potentiel technique de cette technologie dans les bâtiments résidentiels et tertiaires et d’analyser les avantages énergétiques et environnementaux par rapport à une solution classique en termes d’efficacité énergétique et environnementale.


La pile à combustible est une technologie qui transforme, par une réaction chimique, du gaz en électricité de manière décentralisée, directement dans la maison, sans bruit ni émissions de polluants, avec un rendement électrique en moyenne de 35 à  40%, pouvant même atteindre, pour les plus performantes, 60%. Plus simplement, elle permet de produire de manière autonome, dans la maison, l’électricité et la chaleur pour le chauffage et l’eau chaude.


Les 2 premières piles à combustible, du fabricant BAXI * (groupe BDR Thermea), ont été installées dans des maisons récentes avec l’aide de De Dietrich Thermique pour l’installation et la maintenance. 3 autres installations sont prévues dans les semaines à venir dans des maisons neuves cette fois-ci.


Déjà commercialisée à plusieurs dizaines de milliers d’exemplaires au Japon pour les maisons individuelles, la pile à combustible représente une solution technologique performante répondant aux enjeux énergétiques des bâtiments de demain.


GDF SUEZ est par ailleurs impliqué dans d’autres collaborations de développement avec différents fabricants pour favoriser  le développement de cette technologie et pour préparer la filière à cette nouvelle solution.


Rendez-vous dans quelques mois pour connaître les résultats des tests !


ENEFIELD: la micro-cogénération résidentielle au gaz naturel
Une pile à combustible qui convertit, sans bruit ni émission de polluants, le gaz en électricité ou en chaleur : c’est le principe de l’écogénérateur, un nouveau produit qui arrive sur le marché européen. Les 27 membres du consortium ENE FIELD l’ont compris. Les écogénérateurs se présentent comme des solutions gaz naturel particulièrement performantes. L’objectif du projet est d’installer 1 000 systèmes de micro-cogénération de ce type en Europe. Lancé en 2012 pour une durée de 5 ans, ce programme permettra d’évaluer les performances de la micro-cogénération dans le secteur résidentiel, d’en accélérer la commercialisation et d’en réduire les coûts de production.

 

Source: Communiqué de presse de GDF-Suez

 

Baxi fait partie de BDR Thermea , l'un des européens les plus importants fabricants et distributeurs de l'eau et de l'espace domestique et commercial des systèmes de chauffage .

Elle emploie 6400 personnes à travers l'Europe avec un chiffre d'affaires dépassant 1,2 Md €. Le groupe dispose d'importantes parts de marché dans tous les principaux territoires continentaux et dans le Royaume-Uni . Il est également en pleine expansion dans de nouveaux marchés tels que la Roumanie et l'Argentine et a déjà une présence directe en Russie , la Chine et la République tchèque , et des partenariats de coentreprise dans l'élaboration des endroits, comme la Turquie .

Aujourd'hui, BDR Thermea possède et vend certaines des marques leader dans le marché européen pour les produits de chauffage. Il est connu sous divers pseudonymes à travers le monde, y compris Chappée et Ideal Standard en France , Roca en Espagne et Broetje en Allemagne .

Baxi exploite cinq sites au Royaume-Uni: Warwick , Preston , Norwich , Wokingham et Erdington .
Son investissement est basée sur les produits de la chaudière et les technologies renouvelables , notamment solaires thermiques systèmes d'eau chaude, géothermique pompes à chaleur , source d'air pompes à chaleur, chaudières à biomasse et micro-cogénération avec Baxi-innotech .

Repost 0
30 mai 2014 5 30 /05 /mai /2014 11:06

Sans être trop chauvin, l'annonce de cette entreprise commune entre CETH2* (filiale de Smart énergies**), et Areva***, qui porte le nom d' Areva H2-Gen, est une bonne nouvelle pour la filière française de production d'hydrogène vert. Areva H2-Gen vise à fabriquer des systèmes de production d'hydrogène vert à partir d'électricité et d'eau. Ces systèmes appelés électrolyseurs à membrane échangeuse de protons, ou électrolyseurs PEM, permettent à partir d'électricité (de préférence renouvelable) de "casser" les molécules d'eau (H2O) et de fournir ainsi deux gaz: du dioxygène (O2) et du dihydrogène (H2) plus communément appelé hydrogène.

Actuellement les modèles de CETH2 sont composés de "stacks" qui produisent autour de 15 Nm3/h. Ces stacks peuvent être assemblés afin d'avoir un système avec une capacité de production de 60 Nm3/h. (spécifications techniques ici)

Avec cette nouvelle entreprise commune, la capacité de ces systèmes devront rapidemment augmenter et les coûts  de fabrication diminuer fortement s'ils veulent être compétitifs sur le marché des électrolyseurs en comparaison avec les électrolyseurs alcalins (de Mc Phy par exemple). 

Néanmoins, la recherche française (CNRS, CEA ...) a décidé d'axer plutôt  les efforts sur l'électrolyse PEM bien moins maîtrisée que l'électrolyse alcaline qui, elle, est connue depuis plus de 200 ans ! mais qui pourrait encore être améliorée.

 

Le Programme Investissements d'Avenir de l'état français est doté de 47 milliards d’euros pour financer l'innovation en France, renforcer la productivité, la capacité d’innover et accroître la compétitivité des entreprises. 
Cinq axes stratégiques ont été identifiés comme "prioritaires" par le Gouvernement et permettront à la France d’augmenter son potentiel de croissance : l'enseignement supérieur et la formation, le développement durable, la recherche, l'industrie et les PME et l'économie numérique.


Communiqué de presse:

 

AREVA, SMART ENERGIES via sa filiale CETH2 et l’ADEME annoncent la création de la coentreprise AREVA H2-Gen, visant à fabriquer des électrolyseurs par membrane à échange de protons. Cette technologie, dite « PEM » (Proton Exchange Membrane) permettra la production d’hydrogène à partir d’eau et d’électricité. 
Destinée initialement aux applications industrielles, l’électrolyse PEM vise désormais le marché du stockage des énergies renouvelables afin d’alimenter en hydrogène les stations-service pour les véhicules à pile à combustible ou les réseaux de gaz naturel (« Power-to-Gas »). 
 
AREVA, SMART ENERGIES et l’Etat français, représenté par l’ADEME en tant qu’opérateur du Programme des Investissements d’Avenir, détiendront à terme la société à parts égales pour en faire un acteur mondial de référence dans le domaine de la production d’hydrogène par électrolyse. Cette société sera basée en France où elle disposera d’un site dédié d’ingénierie et de production. 
La prise de participation de l’ADEME, intervenant pour le compte de l’Etat, contribuera à financer les investissements nécessaires au développement et à la commercialisation d’électrolyseurs de plus forte puissance. !

 

Vianney de l’Estang, Président du Directoire de SMART ENERGIES, s’est félicité de cet accord : 
« Nous avons fait l’acquisition de CETH2 en 2010 pour financer les premiers prototypes d’électrolyseurs PEM et avons accompagné l’entreprise depuis 4 ans dans ses développements techniques et commerciaux. Dans un marché de l’électrolyse PEM en forte croissance, nous sommes aujourd’hui très heureux de pouvoir unir nos forces avec celles d’un partenaire industriel comme AREVA et avec le soutien financier de l’ADEME ». 

Luc Oursel, Président du Directoire d’AREVA, a déclaré : « L’électrolyse PEM est une solution pertinente car le marché du stockage d’énergie à base d’hydrogène croît rapidement. Particulièrement adaptée à la production massive d’hydrogène, cette solution offre d’importants avantages compétitifs par rapport aux technologies traditionnelles. Elle répond notamment aux attentes des clients qui cherchent à optimiser l’utilisation des sources d’énergies renouvelables locales. » 
 
Enfin, pour Bruno Lechevin, Président de l’ADEME : « Cette opération permet d’accélérer l’émergence de l’hydrogène comme solution de stockage. Ces solutions permettent notamment de mieux valoriser la production des énergies renouvelables et donc de favoriser leur développement, en France et dans le Monde. Elle illustre, par ailleurs, la pertinence du Programme des Investissements d’Avenir, qui permet la naissance d’un nouvel acteur industriel alliant l’agilité d’une PME à la solidité d’une grande entreprise en l’accompagnant en fonds propres ». 

 

Source: Communiqué de presse commun Areva, Smart Energies, Ademe du 23/05/2014



A PROPOS DE


* CETH2 (www.ceth.fr), filiale de Smart Energies (www.smart-energies.eu), développe, fabrique et commercialise des électrolyseurs de technologie PEM, technologie la plus prometteuse à ce jour en termes de sécurité, de perspective de baisse de coût et d’adaptation aux variations de puissance. Grâce aux capitaux apportés par Smart Energies depuis 2010 et à la compétence de ses équipes, CETH2 a développé un module (« stack ») de 15 Nm3/h et a vendu sa première machines en 2012. Les électrolyseurs de CETH2 adressent les marchés suivants :

- H2 Industrie : pour couvrir les besoins en hydrogène de clients industriels pour des usages spécifiques (par exemple refroidissement d’alternateurs dans des centrales électriques),

- H2 Mobilité : le nombre de véhicules fonctionnant avec des piles à combustibles va croître fortement dans la 2ème moitié de la décennie, ce qui entrainera le développement d’un réseau de stations services fournissant de l’hydrogène, dont au moins un tiers seront équipées d’électrolyseurs, eux-mêmes alimentés par des sites de production d’énergies renouvelables décentralisées,

- H2 stockage ENR : du fait de l’intermittence du solaire et de l’éolien, la question du stockage des ENR devient un enjeu majeur ; l’électrolyseur permet de transformer l’énergie éolienne ou solaire excédentaire en hydrogène stockable. Cet hydrogène peut être re-transformé en électricité (pile à combustible), injecté dans le réseau de gaz naturel et fournir de l’énergie thermique, ou bien être combiné à du CO2 pour constituer du méthane « vert » renouvelable (méthanation).


** SMART ENERGIES est un groupe français qui investit depuis de nombreuses années dans les technologies de l’énergie et de l’environnement. Le groupe concentre aujourd’hui ses investissements principalement dans la production d’énergies renouvelables (à travers la croissance de son portefeuille de centrales hydroélectriques, solaires photovoltaïques et biogaz) et dans les « cleantech », incluant notamment la production d’hydrogène via sa filiale CETH2. www.smart-energies.eu 
 
*** AREVA 
AREVA est l'un des leaders mondiaux du nucléaire. Le groupe propose aux électriciens une offre qui couvre toutes les étapes du cycle du combustible, la conception et la construction de réacteurs nucléaires ainsi que les services pour leur exploitation. Son expertise et son exigence absolue en matière de sûreté font de lui un acteur de référence du secteur.  AREVA investit également dans les énergies renouvelables afin de développer en partenariat des solutions à fort contenu  technologique.  Grâce à la complémentarité du nucléaire et des renouvelables, les 45 000 collaborateurs d’AREVA contribuent à bâtir le modèle énergétique de demain : fournir au plus grand nombre une énergie toujours plus sûre avec moins de CO2. www.areva.com 
 
**** ADEME 
L'Agence de l'Environnement et de la Maîtrise de l'Energie (ADEME) participe à la mise en œuvre des politiques publiques dans les domaines de l'environnement, de l'énergie et dudéveloppement durable. Afin de leur permettre de progresser dans leur démarche environnementale, l'agence met à disposition des entreprises, des collectivités locales, des pouvoirs publics et du grand public, ses capacités d'expertise et de conseil. Elle aide en outre au financement de projets, de la recherche à la mise en œuvre et ce, dans les domaines suivants : la gestion des déchets, la préservation des sols, l'efficacité énergétique et les énergies renouvelables, la qualité de l'air et la lutte contre le bruit. L’ADEME est un établissement public sous la tutelle du ministère de l'écologie, du développement durable et de l'énergie et du ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche. www.ademe.fr 
 

 
Contacts presse 
 
SMART ENERGIES 

contact-presse@smart-energies.eu

AREVA 

Alexandre Thébault Tel : +33(0)1 34 96 12 15 
E-mail : press@areva.com

ADEME 

Coraline Vastra - Marion Guérin Tél: +33(0)1 49 09 27 47 

E-mail :ademepresse@tbwa-corporate.com 

 

 

 


30/05/2014:Alliance_industrielle_francaise_pour_produire_des_electrolyseurs_PEM:Areva H2-Gen30/05/2014:Alliance_industrielle_francaise_pour_produire_des_electrolyseurs_PEM:Areva H2-Gen
Repost 0
3 mai 2014 6 03 /05 /mai /2014 11:52


L’HYDROGÈNE-ÉNERGIE, UN MODÈLE INDUSTRIEL POUR LA TRANSITION ÉNERGÉTIQUE EN FRANCE ET EN ALLEMAGNE : MYTHE OU RÉALITÉ ? 

LE 24 JUIN 2014 À BERLIN



 Le Service pour la Science et la Technologie et le Service du Conseiller pour l’énergie nucléaire et les énergies alternatives de l’Ambassade de France à Berlin, ainsi que l’Office franco-allemand pour les énergies renouvelables (OFAEnR), organiseront le 24 juin une conférence sur le thème suivant :
L’hydrogène-énergie, un modèle industriel pour la transition énergétique en France et en Allemagne : mythe ou réalité ?
 
La conférence aura lieu à l’Ambassade de France à Berlin. Elle s’inscrit dans le cadre de la déclaration des gouvernements français et allemand lors du Conseil des ministres franco-allemand du 19 février, qui définit « le développement des technologies hydrogène » et la mise en place de partenariats franco-allemands dans ce domaine comme l’un des axes prioritaires de la coopération franco-allemande.
La Chambre franco-allemande de commerce et d’industrie et l´Agence fédérale allemande pour la promotion de l’investissement et du commerce (GTAI) sont partenaires de la conférence.
Nous invitons toutes les personnes intéressées à s’inscrire (participation gratuite), en envoyant leur nom, celui de leur institution et leur adresse mail à l’adresse mentionnée ci-dessous. La manifestation aura lieu en français et en allemand avec traduction simultanée.
 
Programme provisoire
 
Introduction
 
Mots de bienvenue
Dr. Florence Rivière-Bourhis, Conseillère pour la Science et la Technologie, Ambassade de France en Allemagne
Mélanie Persem, Directrice de l’Office franco-allemand pour les énergies renouvelables
 
La transition énergétique française et l’hydrogène : état des lieux, objectifs et cadre réglementaire
Pierre-Marie Abadie*, Directeur général, Direction générale de l’énergie et du climat (DGEC), Ministère de l’Ecologie (MEDDE)
 
Le contexte énergétique allemand et les enjeux de l’hydrogène : état des lieux, objectifs et cadre règlementaire
Dr. Urban Rid*, Directeur du département politique de l’énergie – électricité et réseaux, Ministère de l’économie et de l’énergie (BMWi)
 
Recherche et innovation : les nouvelles technologies de mise en œuvre de l’hydrogène
 
Electrolyse PEM – une technologie de transition pour la flexibilisation du système énergétique
Gaëlle Hotellier, Directrice du département de solutions H2, Siemens
 
Les potentiels de l’hydrogène-énergie pour l’industrie et le transport
Peter Erich Arnold, Regional Sales Director Alstom Carbon Capture, Alstom Deutschland
 
Possibilités de stockage de l’hydrogène – l’exemple du stockage solide

Pascal Mauberger, Président du Directoire, McPhy Energy
 
Matériaux et techniques innovants du stockage de l‘hydrogène
Dr. Lars Röntzsch, Directeur du département technologies de l’hydrogène, Institut Fraunhofer pour la technique de production et la recherche appliquée de matériaux (IFAM)
 
Table ronde : Quel modèle technologique et quelles conditions techniques pour un déploiement industriel de l’hydrogène ?
Pascal Mauberger, Président, Association française de l’hydrogène et des piles à combustible (AFHYPAC)
Werner Diwald, Membre du Directoire, Association allemande de l’hydrogène et des piles à combustible (DWV)
Dr. Mathias Mostertz*, Manager Innovation, Linde
Andreas Müller, Chargé de mission service accès au réseau de gaz, enjeux techniques et qualité d’approvisionnement, Agence fédérale des réseaux (BNetzA)
 
Déjeuner
 
Les domaines d’application de l’hydrogène et les perspectives pour une économie décarbonnée : énergies renouvelables et électromobilité
 
Développement scientifique et stratégie industrielle – retour d’expérience de la plateforme MYRTE et perspectives associées à la transition énergétique
Philippe Poggi, Professeur des Universités, Université de Corse et Thierry Gervais, Directeur Commercial et Business Development, Areva Energy Storage
 
Projets de « power-to-gas » pour l’intégration des énergies renouvelables
Günther Schneider, Directeur Stratégie et Développement des marchés, E.ON France
 
L’hydrogène comme carburant – projets démonstrateurs
N.N.*, Total Energies Nouvelles
 
Les transports de demain : exemple de la ville « hydrogène » de Herten
Dr. Babette Nieder, Adjointe au maire pour l’énergie et l’innovation, Ville de Herten
 
Défis et chances de l’hydrogène-énergie au niveau national et local
 
Table ronde : Quelles perspectives économiques pour l’hydrogène dans le mix énergétique de demain ?
Dr. Klaus Bonhoff, Directeur, Organisation nationale de l’hydrogène et des piles à combustible (NOW)
Claude Heller, Directeur de programme R&D, Air Liquide
N.N.*, Daimler
Sylvain Lemelletier, Directeur de projets power-to-gas, GRT gaz
 
Etude sur l’acceptabilité sociale de l’hydrogène
Dr. René Zimmer, Directeur, Cabinet re:member
 
L’hydrogène – une opportunité de développement pour les territoires ?
Jean-François le Grand, Président, Conseil Général de la Manche
 
Discours de clôture
Jean-Claude Perraudin, Conseiller énergie atomique et énergies alternatives, Ambassade de France en Allemagne
 

* sous réserve de confirmation
 
 
Renseignements et inscriptions : Hélène Benveniste, Chargée de Mission Energies au Service pour la Science et la Technologie, helene.benveniste@diplomatie.gouv.fr

 

Source: Portail pour la Science de l'Ambassade de France en Allemagne > Actualités > Energie > Symposium bilatéral franco-allemand :

Repost 0
12 avril 2014 6 12 /04 /avril /2014 10:46



Hyundai Motor prévoit de livrer 75 voitures électriques hydrogène  ix35 dans le cadre du plus grand projet de voiture de tourisme à pile à combustible paneuropéen. L'hydrogène pour les véhicules innovants du projet (HyFIVE), financés par l'entreprise commune européenne sur les piles à combustible et l'hydrogène (FCHJU), verra les livraisons faites à Bolzano, Copenhague, Innsbruck, Londres, Munich et Stuttgart.


Dans le cadre du projet, l'infrastructure de ravitaillement pan-européen existant sera élargi de manière significative, offrant plus de choix et de commodité pour les adoptants précoces de la technologie des véhicules électriques à pile à combustible.


"Hyundai Motor a été un chef de file mondial dans le développement de la technologie des piles à combustible hydrogène depuis 1998, et ce nouveau partenariat contribuera à sensibiliser davantage les avantages de l'hydrogène comme solution de transport à long terme. En offrant plus de véhicules pour une utilisation sur les routes européennes, nous allons travailler avec les autres partenaires du projet pour faire progresser la prise de conscience, la compréhension, la viabilité et l'utilisation de véhicules tels que la ix35." Byung-Kwon Rhim, président de Hyundai Motor Europe:


Le projet Euro HyFIVE est géré par la Greater London Authority. Les partenaires sont les constructeurs automobiles BMW, Daimler, Honda et Toyota, et les entreprises de gaz industriels Air Products, Réseau d'hydrogène Copenhague, ITM Power, Linde et OMV. Les autres signataires sont des consultants de l'énergie et de la cellule de combustible et l'hydrogène entreprise commune.


Au total, le projet vise à fournir 110 véhicules à pile à combustible de cinq fabricants, y compris les 75 de Hyundai Motor.


Hyundai Motor a déjà fourni des exemplaires de la  ix35 à des clients au Danemark, en France, en Allemagne, en Suède et au Royaume-Uni. La  ix35 est équipé d'un  moteur  électrique de 100 kW (136 ch) , lui permettant d'atteindre une vitesse maximale de 99 mph (159 km / h). Une paire de réservoirs d'hydrogène, situé entre les roues arrière du véhicule, permettre au véhicule de parcourir jusqu'à 369 miles (594 km) avec un seul ravitaillement.

Voitures électriques hydrogène Honda, Mercedes, Toyota et Hyundai
Voitures électriques hydrogène Honda, Mercedes, Toyota et Hyundai
Voitures électriques hydrogène Honda, Mercedes, Toyota et Hyundai
Voitures électriques hydrogène Honda, Mercedes, Toyota et Hyundai

Voitures électriques hydrogène Honda, Mercedes, Toyota et Hyundai

Repost 0
8 mars 2014 6 08 /03 /mars /2014 15:57


Hydrogène de Clean Centres Bus d'excellence

Fin Janvier, les premiers pas vers des centres d'excellence pour le développement d'un réseau européen de bus propres à l'hydrogène ont été effectués par les représentants des autorités de transport de la Riviera Trasporti en Ligurie , De Lijn en Flandre , ainsi que des représentants de la ville d'Aberdeen , tous engagés dans le déploiement d'autobus à pile à combustible dans le cadre de la co- financé projet de l'UE de high V.LO city .

Les Centres d'excellence high V.LO city  sont destinés à être un point de référence sur le déploiement et l'exploitation des autobus à pile à combustible dans les transports publics et d'atteindre les autorités de transport public, opérateurs de bus , et les organisations de passagers , ainsi que au grand public . Les centres d'excellence seront essentiels reliant les sites potentiels d'autobus à pile à combustible existantes qui sont déjà en activité projets de bus à pile à combustible .

Pris en charge par les régions de Flandre ( Belgique ) , Ligurie ( Italie ) et la ville d'Aberdeen ( Ecosse ) et co- financé par l'entreprise commune de l'UE pour les piles à combustible et l'hydrogène (FCH JU ) , le projet se déploie très efficace de l'hydrogène à pile à combustible bus , en les reliant avec des emplacements existants dans toute l'Europe . Le projet est connu sous l'acronyme "High V.LO -City" , se référant à son objectif d'accélérer l'intégration de bus à hydrogène dans les parcs publics dans toute l'Europe .

S'appuyant sur les engagements des opérateurs de transport public des sites de démonstration du projet , San Remo ( 5 bus ) , Anvers ( 5 bus ) et Aberdeen ( 4 bus ) , le projet de High V.LO -City cherche à démontrer la viabilité économique et technique de ces autobus et de solutions d'infrastructures intelligentes , afin d'accélérer l'introduction plus large du marché dans les prochaines années .

Les partenaires du projet high V.LO city officiellement engagés à la mise en place des centres d'excellence lors de la réunion Busworld Académie aura lieu vendredi dernier , 17 Janvier 2014 au château de Rumbeke à Roulers , également connu sous le nom d'eau («H2O ! " ) Château . Grâce à la collaboration avec l'Académie Busworld , la high V.LO city cherche à atteindre une cible importante des opérateurs de bus et les autorités de transport , ainsi que les organisations de passagers .

Paul Jenné , coordinateur du projet high V.LO city a déclaré: " Il est d'une importance primordiale pour apprendre et partager des informations avec les parties prenantes sur la performance des technologies de piles à combustible et de l'hydrogène dans les transports publics . Le Réseau européen de l'hydrogène propre Centres Bus d'excellence est une étape essentielle dans cette direction . En tant que coordinateur de projet, nous sommes très heureux de voir que les opérateurs de transport public et les villes du projet se sont engagés à des centres d'excellence ."

Conseiller Barney Crockett , leader Aberdeen City Council a déclaré: « Nous sommes déterminés à définir l'image d'une ville internationale de l'énergie du 21e siècle et de mener une révolution industrielle maigre propre. Technologie de l'hydrogène et de transport joueront un grand rôle dans cette vision et le conseil et ses partenaires ont un rôle important à jouer dans la réalisation de cette vision . Aberdeen est célèbre pour son expertise dans la production de pétrole et de gaz au large des côtes . Ces compétences trouvent racine dans les énergies renouvelables offshore. Nous ajouter la troisième composante - une économie de l'hydrogène . Nous sommes absolument déterminés à faire en sorte que Aberdeen continue de jouer un rôle de premier plan dans le développement des technologies de l'hydrogène et de l'infrastructure et à démontrer les avantages de transport vert . "

M. Roger Kesteloot , directeur général de la société flamande de conducteurs d'autobus , De Lijn , a déclaré: " De Lijn est proche de ses passagers et offre une vaste gamme de solution durable et le transport de haute qualité . Avec les bus 5 de piles à combustible à être exploités à Anvers , nous allons acquérir de l'expérience dans le fonctionnement quotidien des autobus à pile à combustible et nous nous engageons à partager nos connaissances et de meilleures pratiques avec les autorités de transport intéressées par le Centre d'excellence pour être établie à Anvers . "

M. Sandro Corrado , PDG de l'opérateur de bus italien Rivera Trasporti , a déclaré: " Riviera Trasporti a été commise aux technologies propres pour une longue période, d'exploitation actuellement une flotte de trolleybus (bus électriques ) qui a toutefois des coûts importants d'entretien des infrastructures . Merci à high V.LO city , nous substituer une partie de notre flotte de trolleybus par des bus à pile à combustible . Nous sommes heureux de partager notre expérience avec les autorités de transport intéressées par le nouveau Centre d'excellence à San Remo . "

M. Stefan Meersseman , président de Busworld Académie , a déclaré: «Nous sommes très heureux de collaborer avec le high V.LO city et à témoigner de l'engagement des opérateurs high V.LO city et des villes à l'occasion de notre deuxième réunion Busworld Académie à Roulers . En tant que réseau des opérateurs de transport , nous sommes impatients de découvrir les avantages et les défis des technologies propres telles que les technologies de piles à combustible et de l'hydrogène dans les transports publics " .

 

Source: Communiqué de presse HYgh VLO city 

08/03/2014: Premiers pas vers un réseau européen de bus hydrogène
Repost 0
4 mars 2014 2 04 /03 /mars /2014 15:21

Le 28 Février 2014, la Société CFCL Ceramic Fuel Cells Limited a reçu une commande de 100 unités de piles à combustible au gaz naturel (SOFC) BlueGen, pour livraison au cours des douze prochains mois, à la société allemande Avilos GmbH ("Avilos").

Selon les termes de l'accord, Avilos achètera 100 unités de BlueGen sur une base take-or-pay et les vendra à des clients commerciaux privés et les petits. Avilos avaient déjà signé en tant que non-exclusif partenaire régional, de distribution de BlueGen et ont reçu une formation formelle dans la vente et l'installation de CFCL. 


Avilos possède des bureaux à la fois à proximité de Munich (sud de l'Allemagne) et à Brême (Allemagne du Nord) et fournit des solutions énergétiques pour les bâtiments résidentiels et les petites entreprises commerciales. Sur la base de la combinaison des piles à combustible, les systèmes solaires photovoltaïques, pompes à chaleur et les batteries, Avilos a développé des systèmes de gestion intelligente de l'énergie pour offrir aux clients un niveau élevé de l'alimentation autonome.

 

Source: Communiqué de presse CFCL

04/03/2014: 100 nouvelles piles à combustible (SOFC) au gaz naturel en Allemagne
Repost 0
6 janvier 2014 1 06 /01 /janvier /2014 16:54

Développeur de piles à combustible alcaline (AFC) au Royaume-Uni, AFC Energy a organisé un événement pour les médias invités à visiter son usine de fabrication à Dunsfold Park, Royaume-Uni et d'entendre ses administrateurs sur les derniers projets et développements qui ont eu lieu auprès de l'entreprise en 2013.

Après une brève introduction et de bienvenue du directeur général de l'énergie de l'AFC, Ian Williamson, la journée a commencé par un examen de l'industrie des piles à combustible fourni par Adam Chase de conseil de l'industrie E4Tech. Chase a introduit la technologie de pile à combustible et discuté les mérites de chaque technologie de pile à combustible différent dans le contexte des applications où ils sont appliqués. Un certain nombre de produits disponibles dans le commerce des piles à combustible ont été examinés et les dernières données sur les piles à combustible (Today 2013 Fuel Cell Industry Review) ont été présentés pour mettre en évidence la croissance de l'industrie au cours des cinq dernières années. Chase a touché de l'intérêt de l'AFC de l'énergie dans la production d'électricité à grande échelle, mais ceci est expliqué plus en détail ci-dessous lorsque les activités de l'entreprise dans un certain nombre de projets ont été examinés plus en détail au cours de la journée.

Le directeur technique de l'AFC, Gene Lewis, a ensuite présenté l'entreprise et sa technologie de manière plus détaillée. AFC a été formé en 2006, et se consacre à la commercialisation de la technologie de la pile à combustible alcaline pour une utilisation en faible densité de puissance, les applications stationnaires de grande envergure. En 2009, la société a lancé son projet de Beta, qui vise à réduire le nombre de pièces dans son système, utiliser des matériaux à faible coût, de simplifier la fabrication, assurer la recyclabilité et également de maximiser la performance de ses clients. Il a développé un portefeuille de propriété intellectuelle global au cours de ses années de fonctionnement et d'être l'une des rares organisations qui recherchent activement la technologie des piles à combustible alcaline a acquis une position forte pour elle d'exploiter commercialement la technologie.

Son système de Beta est actuellement sur le test à la fois dans ses propres laboratoires, où elle a récemment atteint le point de référence de dépasser une durée de vie de l'électrode d'un an, et aussi à l'usine de fabrication de chlore-alcali d'Akzo Nobel à Bitterfeld, Allemagne. Ce système est la production d'électricité au moyen d'hydrogène sous-produit lors de la fabrication industrielle du chlore et de la soude caustique.

En 2014, l'AFC envisage à l'échelle de sa technologie en outre, le lancement de son système de KORE qui va produire jusqu'à 250 kW. Il est impliqué dans un projet financé par l'UE appelé «Power Up», qui a reçu une subvention de € 6,1 millions par l'Union européenne et le projet visant à produire un système de pile à combustible alcaline qui peut générer jusqu'à 1 MW d'électricité par heure. Le but est d'avoir un système de travail en ligne dans la seconde moitié de 2014. La société internationale d'ingénierie Foster Wheeler a récemment conclu un examen de la technologie KORE qui comprenait un danger et l'exploitabilité (HAZOP) Étude. La réussite de cette étude permet AFC de procéder à la construction et la livraison de sa première unité pour le projet Power Up. AFC prévoit également de poursuivre sa relation avec Foster Wheeler, mettant l'accent sur le développement de l'équilibre des composants de la plante pour soutenir sa pile à combustible.

Afin de répondre aux besoins du projet Power Up, AFC a été en constante expansion de ses installations de fabrication sur le site Dunsfold. Les visiteurs ont été prises sur une visite des installations existantes de l'AFC qui comprenait les laboratoires de fabrication où ses électrodes sont faites, et aussi AFC basique installations internes de test pour les deux empilements de piles à combustible et des systèmes complets. AFC est également en train de terminer une installation de production plus grande qui sera capable de produire 250 kW systèmes prévus pour 2014. Ses procédés de fabrication ont été spécialement choisis pour leur aptitude à faible coût, la fabrication de masse et toutes les machines utilisations AFC sont bien connus et largement utilisés dans la fabrication d'autres produits, en particulier dans l'industrie alimentaire. Cela signifie AFC peut facilement accéder à la fois la technologie et l'exploitation des connaissances pour produire ses piles à combustible sans compter sur un équipement coûteux, sur mesure.

AFC est en partenariat avec Air Products (AP) sur un certain nombre de ses projets, y compris la mise sous tension, et européenne Business Manager de l'AP, Diana Raine, a également donné une courte présentation de son implication dans les marchés de l'hydrogène à travers le monde. AP a récemment commandé son projet de valorisation énergétique à Teesside, au Royaume-Uni, qui pourrait à l'avenir inclure la technologie de pile à combustible de l'AFC, en augmentant l'efficacité de l'installation par rapport à l'aide de la technologie de générateur classique.

Les présentations d'une journée des médias ont été conclus par Ian Williamson, qui a discuté de l'avenir de l'AFC. Il considère sa place dans le marché que celui d'une société d'énergie, pas une société de pile à combustible, en fournissant un service de la production d'électricité pour ses clients. Pour ce faire, il travaille en partenariat avec des sociétés d'ingénierie et de fabrication de prendre sa technologie de pile à combustible à hydrogène pour ses premiers clients. Cette approche évite d'avoir à installer une infrastructure de ravitaillement car il puise dans les réserves d'hydrogène existantes et la connaissance de la façon de l'utiliser. Initialement ses marchés cibles sont l'industrie du chlore et de la soude et les industries de transformation des déchets en énergie, et il vise également les pays en faveur de la pile à combustible génération d'énergie fixe, comme la Corée.

Pour plus d'informations, visitez le site Web de l'AFC de l'énergie .

Repost 0
26 décembre 2013 4 26 /12 /décembre /2013 08:24

L'année écoulée a été une année de nombreuses étapes et d'annonces importantes pour accélérer le déploiement de l'utilisation de systèmes à l'hydrogène et les piles à combustible dans les transports et l'énergie de la grille de l'Europe:


Les plus importantes cette année sont venus de France, avec l'enregistrement des premières voitures électriques à pile à combustible sur les routes françaises, de la Slovénie, avec l'ouverture de sa première station service hydrogène, et de l'Italie, qui a tenu sa première dell'idrogeno Stati Generali à Rome le 13 Décembre 2013 qui a reçu le soutien de deux ministères pour mettre hydrogène sur l'agenda italien ...


Deux millions de km ont été achevés par la flotte de 100 véhicules à pile à combustible de la Clean Energy Partnership Berlin . Les différentes voitures électriques avec piles à combustible hydrogène (FCEV) Mercedes-Benz Classe B F-Cell, Cell Ford Focus carburant, Honda FCX Clarity, Toyota FCHV-adv, Opel HydroGen4, VW Tiguan HyMotion, Audi Q5 HFC et Hyundai ix35 n'ont également signalé aucun incident majeur depuis 2005 ....

Trois cents millions d'euros sera le coût d'un plan d'action spécifique pour la construction d'un réseau de 400 stations services de ravitaillement hydrogène en Allemagne en 2023. Le plan a été annoncé par six partenaires de l'initiative «H2 Mobility" - Air Liquide, Daimler, Linde, OMV, Shell et Total - dont 3 sont membres de l'EHA, et a marqué la première annonce de l'investissement dans l'infrastructure des carburants de remplacement de l'industrie, à la demande de la Commission européenne dans son Clean Power for Transport Communication (COM2013/17) en Janvier de cette année .....


99% de disponibilité pour les stations services de ravitaillement en hydrogène dans les dépôts des services d'autobus à pile à combustible du projet CHIC qui a mis 40 autobus hybrides à piles à combustible sur les routes dans 5 villes et régions à travers l'Europe: Londres est la tête de file avec 7 bus en service régulier dans le centre de Londres ....

Repost 0
11 octobre 2013 5 11 /10 /octobre /2013 09:46

Projet EcoIsland Hydrogen Vehicle Refueller

(Île de Wight, England)

 

Caractéristiques résumées du projet: EcoIsland Hydrogen Vehicle Refueller

 

Situation géographique: l'île de Wight (England), en face de Portsmouth (quatre emplacements potentiels ont été identifiés à ce jour)

 

Objet: Système de stockage de l'énergie renouvelable avec ravitaillement en hydrogène pour des véhicules (intégré dans le projet H2Mobility) et exploitation d'une flotte de véhicules à hydrogène comprenant les véhicules Hyundai, Microcab et une camionnette Ford Transit adaptée. Les Véhicules de la vitrine comprendront des voitures FCEV (véhicules électriques avec pile à hydrogène), des camionnettes avec moteur à combustion interne à hydrogène ("HICE") et un bateau HICE.

 

Durée: 3 ans (automne 2012 à automne 2015)

Phase d'essai en situation: 12 mois (de automne 2014 à automne 2015)

 

Coûts: 5,25 Millions d'Euros

Soutenu par l'Agence de l'Innovation du Royaume-Uni et le Conseil stratégique des technologies.

 

 

Consortium:

Piloté par ITM Power

SSE, Toshiba, IBM, Vodafone, National Physical Laboratory, Arcol énergy, Vodafone, Cheetah Marine, Université de Nottingham, Université de South Wales

 

Caractéristiques techniques:

Système modulaire de Production d'hydrogène: 80 kg / jour

Deux plateformes avec des capacités de production d'H2 respectives de 80 kg / jour et de 15 kg / jour

 

Le projet de 5,25 Millions d'Euros va construire et intégrer dans le système d'alimentation en énergie, un stockage de d'énergie avec l'hydrogène et un système de ravitaillement des véhicules sur l'île de Wight.

Le projet de trois ans est maintenant à la fin de sa première année. Le projet est dans les temps et le budget avec les résultats suivants en année 1:

 

- ITM Power a terminé la conception d'une unité modulaire de 80kg/jour d'hydrogène de nouvelle génération, le premier déploiement d'une station de cette taille que la Société entend utiliser pour le déploiement de stations de ravitaillement en hydrogène au Royaume-Uni dans le projet de H2Mobility. Cette conception modulaire permet d'augmenter la capacité de production pour des stations service quand la demande augmente. Les éléments clés sont commandés et la construction en cours est sur la bonne voie.

 

- ITM Power et SSE ont recensé un certain nombre de sites sur l'île de Wight, en identifiant quatre emplacements potentiels détenus par SGN, SSE, Vestas et MJH Développements pour le poste de ravitaillement 80kg/jour. applications de planification ont été soumis pour les quatre sites, et l'approbation a été reçue pour l'un de ces sites. ITM Puissance cherchent l'approbation de l'ensemble des quatre sites.

 

- ITM Power and Cheetah Marine ont demandé l'autorisation pour planifier le système de ravitaillement marine sur le site de Cheetah Marine à Ventnor, Île de Wight.

 

- ITM Power a réussi à convertir un Moteur hors-bord Honda 135 pour un système hybride bi-combustible hydrogène / essence pour une utilisation sur un catamaran conçu et construit par Cheetah Marine. Le bateau est en cours de construction.

 

- IBM a développé une interface utilisateur pour le système de ravitaillement en carburant.

 

Le projet démarrera vraiment à la livraison des unités de ravitaillement prévue au printemps 2014 pour l'essai de 12 mois qui commencera à l'automne 2014.

 

Il a été récemment annoncé que EcoIsland CIC a été liquidé. Le rôle de EcoIsland CIC dans le projet était de construire et d'organiser un tour de démonstration avec un véhicule électrique à pile à combustible ("FCEV") pour lequel ils leur a été attribué 58 271 Euros (£ 49 475) des coûts du projet, 27 678 Euros (23.500 £) en bourse, dont 6 831 Euros ( £ 5,800) a été revendiquée à ce jour. ITM Power et le consortium va maintenant réaffecter la subvention restante et les tâches au sein du consortium existant.

 

Responsabilités des partenaires:

 

Le projet permettra de concevoir, construire, installer et exploiter deux plates-formes de ravitaillement en hydrogène raccordés au réseau sur l'île de Wight, avec 80kg/jour et 15kg/jour capacités pour l'exploitation d'une flotte de véhicules à hydrogène y compris les véhicules de Hyundai, Microcab et converti Ford vans Transit. Véhicules vitrine comprendront voitures FCEV, le moteur à combustion interne à hydrogène ("HICE") de camionnettes et un bateau de HICE.

 

ITM Power concevra et construira deux ravitailleurs et jouer un rôle clé dans l'intégration de systèmes.

SSE fournit le raccordement au réseau d'utiliser les énergies renouvelables de l'île et utilisera le ravitaillement des véhicules à la manifestation finale de l'année.

 

Toshiba va assurer la compatibilité du système hydrogène avec son système de gestion de l'énergie et le Gestionnaire du Réseau de Distribution («GRD») des réseaux - ce qui lui permet de participer activement à l'équilibre énergétique du réseau de distribution à l'avenir.

 

IBM va développer une interface utilisateur pour permettre aux établissements de paiement par carte à puce pour les ravitailleurs au mètre et la fourniture d'hydrogène du moniteur.

 

Vodafone va fournir des communications pour permettre la surveillance à distance des deux ravitailleur et véhicules et permettre la collecte de données et l'intégration de données cloud.

 

National Physical Laboratory va développer des tests de pureté de l'hydrogène pour assurer la conformité avec les exigences FCEV (ISO14687-2).

 

Arcole énergie élaborera une trousse pédagogique et de diffusion et d'offrir des activités d'engagement du public et commercial, et exploitera le club de voiture à hydrogène. Avec Puissance ITM ils organiser et gérer un road show FCEV avec tour et d'entraînement.

 

Cheetah Marine va construire un catamaran d'hydrogène en conjonction avec ITM Power et l'exploiter dans les essais de validation.

 

 

L'Université de Nottingham et l'Université de South Wales évaluera les caractéristiques de performance et de fonctionnement des stations de ravitaillement et d'utiliser leur propre pouvoir électrolyseur stations de ravitaillement nourris ITM pour la génération de stratégies de ravitaillement pour optimiser l'efficacité de l'opération.

 

 

Source: http://www.itm-power.com/news-item/ecoisland-hydrogen-refuelling-update/ (Traduction ERH2-Bretagne)

Notre précédent article sur le projet EcoIsland


Repost 0
2 octobre 2013 3 02 /10 /octobre /2013 10:22

L'association européenne de l'hydrogène (EHA) félicite les membres de l'industrie (Shell, Air Liquide et The Linde Group) pour la percée dans les investissements pour les stations services à hydrogène en Allemagne.

Les industriels sont en effet parvenus à un accord sur un plan d'action pour la construction d'un réseau national de stations service à hydrogène pour les véhicules électriques à pile à combustible (FCEV) en Allemagne . En collaboration avec Total, OMV et Daimler, les trois vont investir 350 millions d'Euros. afin de mettre en place un réseau de 400 stations d'ici 2023, dont 100 au cours des 4 prochaines années.

L'annonce intervient alors que l'Union Européenne est de définir un objectif ambitieux pour l'infrastructure énergétique de 2020 et c'est le premier engagement public majeur des fournisseurs de carburants de remplacement.

Alors que la première petite série de véhicules électriques avec pile à hydrogène FCEV va arpenter les routes cette année en Europe et s'ettofer dans les 4 prochaines années, le réseau en Allemagne offrira une station hydrogène au moins tous les 90 kilomètres d'autoroute entre les zones densément peuplées et 10 stations de ravitaillement en hydrogène dans chaque région métropolitaine de 2023.

«Le réseau de station hydrogène sera la porte d'entrée pour l'opinion publique allemande, non seulement dans les grands centres urbains, mais le long des principales autoroutes", a commenté le président de l'EHA Ian Williamson. «Cet accord va offrir un modèle pour un futur déploiement dans le reste de l'Europe, mais appelle également l'UE, le soutien national et régional afin de s'assurer que les petites et moyennes entreprises européennes, qui sont essentielles pour consolider la position de leader de l'Europe dans ce secteur, sont incluses dans les chaînes de valeur industrielles locales nécessaires pour desservir le réseau et à fournir les technologies pour relier le réseau à l'offre locale d'énergie propre ".

L'EHA, et ses 21 associations nationales membres à travers l'Europe, représentent collectivement plus de 300 entreprises et 100 instituts de recherche actifs dans l'hydrogène, la technologie des piles à combustible et le développement des systèmes. L'organisation soutient la diffusion de nombreux projets financés par l'UE afin de faciliter la diffusion des résultats importants et du matériel pédagogique qui permettent à ses membres, acteurs nationaux et locaux clés, de s'engager, ainsi que les jeunes générations, à promouvoir l'utilisation de l'hydrogène comme la meilleure technologie pour l'avenir des réseaux de transports  énergétique en l'Europe.

 

Source: EHA

Repost 0