Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Erh2-Bretagne

  • ERH2-Bretagne
  • THEME: L'énergie renouvelable, hydrogène et piles à combustible, réseaux énergétiques intelligents

SERVICES Proposés aux membres adhérents de l'association:
- Veille technologique, économique et réglementaire.
- Etudes technico-économiques.
- Projets de démonstration
  • THEME: L'énergie renouvelable, hydrogène et piles à combustible, réseaux énergétiques intelligents SERVICES Proposés aux membres adhérents de l'association: - Veille technologique, économique et réglementaire. - Etudes technico-économiques. - Projets de démonstration

Adhésions

Nouveau site internet: 

erh2-bretagne.strikingly.com

 

Demande d'adhésion: ERH2.Bretagne (at) gmail.com

 

Services proposés:

- Conférences, sensibilisation, formation (structures publiques et entreprises)
- Etudes générales et spécifiques sur l'hydrogène et les piles à combustibles
- Aides au montage de projets de stockage d'énergie renouvelable et de véhicules décarbonés
- Veille technologique, économique et règlementaire

 

Evénements

13-14 avril 2016
Fuel Cells Science and Technology 2016
Glasgow, Royaume Uni


25-29 avril 2016
Hannover Messe2016 - Hydrogen and Fuel Cells
Hanovre, Allemagne


29-30 avril 2016
24H de St Jo
Boulogne sur Mer


26-27 mai 2016
23rd FCDIC Fuel Cell Symposium
Tokyo, Japon


     
13-17 juin 2016
World Hydrogen Energy Conference 2016
Palais des Congrès et des Expositions, Saragosse, Espagne


14-17 juin 2016
Advanced Automotive Battery Conference (+ Fuel Cells) (16th aabc)
Detroit, USA


19-22 juin 2016
EVS29 - Electric Vehicle Symposium & Exhibition
Montréal, Québec


29-30 juin 2016
4e édition des Journées Hydrogène dans les Territoires
Grenoble

 

filière hydrogène et piles à combustible française

1) Rapport de l'Office Parlementaire d'Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques (OPESCT) de 2014: L'hydrogène; vecteur de la transition énergétique ?

 

Article de ERH2-Bretagne avec les 5 recommandations du rapport:

Résumé ERH2-Bretagne
 

Rapport: L'hydrogène; vecteur de la transition énergétique ?

 

Présentation pdf de l'AFHYPAC au SENAT le 7 novembre 2014
 

 

2) Mobility hydrogène France: Etude nationale sur le déploiement des voitures électriques à hydrogène et de l'infrastructure de recharge associée. (2014)

Présentation de l'étude: 

http://www.afhypac.org/images/documents/h2_mobilit_france_fr_final.pdf

 

3) Les piles à hydrogène une filière d'avenir pour la transition énergétique, Rapport DREAL Rhône Alpes (Nov 2012)

Présentation du rapport: 

http://www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/121030_-_DREAL_Hydrogene_-_Livret_de_promotion_cle149915-1.pdf

 

4) Les acteurs de la filière hydrogène et piles à combustible en région Rhone Alpes:

http://www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Fiche_Acteurs_H2PAC_nov_2012_cle545381-1.pdf

 

5) Les acteurs de la filière électromobilité hydrogène en région Midi-Pyrénées

Carte interractive: 

https://mapsengine.google.com/map/viewer?mid=zjC-x7q49Xec.kUDirMmLxpaQ

Etude de positionnement de la filière électromobilité H2 en région Pyrénées: 

http://blogs.enstimac.fr/phyrenees/Rapport_Phyre%CC%81ne%CC%81es_VF_HA%20pdf.pdf

Classement Des Articles Par Thématiques

Filière stockage des énergies marines (EMR) et renouvelables (EnR)

1) Etude stockage des énergies marines renouvelables en Bretagne, pour Bretagne Développement Innovation (BDI) dans le cadre du projet européen MEREFIC, par le bureau d'étude Indicta. (présentée le 22 novembre 2014 à la CCI du Morbihan).

Rapport d'étude: 

http://ressources.bdi.fr/telechargements/INDICTA_BDI_Stockage&EMR_Livrable%20final_v1.0%20Merific.pdf

27 juillet 2012 5 27 /07 /juillet /2012 17:26

 

Lors de la journée Econav qui s'est déroulée à Saint Malo le 8 juin, plusieurs projets de navires électriques avec piles à hydrogène ont été présenté.

 

Bateaux de pêche durables et pêcheurs responsables, le 8 juin à l’Ecole de la Marine Marchande, avec le Lycée professionnel maritime de Saint Malo.

 

L’objectif de cette journée était de présenter les initiatives et projets exemplaires en lien avec le bateau de pêche durable et les pratiques responsable et de débattre autour des évolutions nécessaires de la filière pêche !

 

Voici 2 liens vers les présentations de la mh2 (mission hydrogène Nantes et Pays de Loire) et du bureau d'étude Navire Innovation:

 

http://www.econav.org/IMG/pdf/4._baranger_mh2-shyper.pdf

 

http://www.econav.org/IMG/pdf/6._rougier_navire_innovation.pdf

 

Pour obtenir toutes les présentations de cette journée:

http://www.econav.org/?Bateaux-de-peche-durables-et

Repost 0
12 juillet 2012 4 12 /07 /juillet /2012 08:46

La société Helion du groupe AREVA vient de remporter l’appel d’offre lancé par la ville de La Croix Valmer (département du Var) pour la fourniture d’un système de stockage d’énergie.


AREVA installera une Greenergy BoxTM, procédé industriel innovant de stockage d’énergie développé avec le support de l’organisme public de financement et de soutien à l’innovation technologique OSEO, dans le cadre du programme Horizon Hydrogène Energie (H2E).


La Greenergy BoxTM d’AREVA, qui se compose d’un électrolyseur et d’une pile à combustible, est un dispositif unique au monde. Il permet le stockage d’hydrogène et d’oxygène obtenus par électrolyse de l’eau en période de faible demande d’énergie et leur recombinaison pour produire de l’électricité lors des pics de consommation.


A l’instar des installations de la plateforme MYRTE déployée en Corse par AREVA depuis janvier 2012, la Greenergy BoxTM de La Croix Valmer sera connectée à des panneaux photovoltaïques de 35 kW crête situés sur un bâtiment public. Elle servira à compenser une baisse de production ou prendre le relais du réseau électrique de la commune en cas de coupure.

Son installation interviendra au cours du dernier trimestre 2013. La région PACA, l’ADEME et le FEDER figurent parmi les partenaires de financement de cette opération. Ce projet bénéficiera du retour d’expérience de la plateforme MYRTE dont les résultats ont démontré l’efficacité des solutions hydrogène en environnement réel.


Pour Luc Oursel, Président du Directoire d’AREVA, « le stockage d’énergie représente un atout majeur pour le développement des énergies renouvelables dans le monde. L’installation de cette deuxième Greenergy BoxTM confirme le passage de notre technologie de la phase de recherche à la phase industrielle.


Avec ce succès commercial, AREVA se positionne plus que jamais parmi les leaders de la filière hydrogène et pile à combustible.»


François Gimmig, maire de La Croix Valmer, a déclaré : « L’avancée de ce projet nous conforte dans nos choix et confirme notre position de commune innovante et leader en matière de développement durable. Le soleil de La Croix Valmer attire depuis longtemps de nombreux visiteurs ; désormais sa valeur prendra une autre dimension économique, ainsi qu’une valeur sociale et environnementale.»

 

Source : Communiqué de presse de Areva

Repost 0
13 juin 2012 3 13 /06 /juin /2012 06:43
Les technologies de l’hydrogène font l’objet de programmes de recherches au CEA depuis la fin des années 1990. Elles prennent part dans les missions de l’organisme en matière de développement des énergies nouvelles et reposent notamment sur des savoir-faire en termes de matériaux, de procédés hautes températures et hautes pressions, et en termes d’intégration des technologies.

 

Longtemps, les recherches du CEA et des autres organismes de recherche ou industriels impliqués ont tendu vers le développement de la voiture à hydrogène, équipée d’une pile à combustible (PAC). Les technologies de la voiture à hydrogène deviennent matures, mais nécessitent des infrastructures encore difficiles à mettre en place.
Surtout, l’intérêt de l’hydrogène comme carburant propre demeure contraint par ses modes de production, encore liés en grande majorité aux énergies fossiles.
La stratégie du CEA se concentre sur la pré-industrialisation de différentes briques technologiques, avec l’idée que chaque expérimentation permet une meilleure qualification des systèmes.

Deux grands domaines d’applications sont visés :

  • Avec la montée en puissance des énergies renouvelables, l’hydrogène apparaît comme un outil "tampon" adapté pour pallier l’intermittence de certaines sources d’énergie. Les technologies de production propre et de stockage d’hydrogène devenant de plus en plus matures, les premières expérimentations sont lancées.
  • Le CEA travaille au développement de la pile à combustible sur des marchés de niche, en particulier dans le secteur des transports. Au-delà d’un rôle de vitrine, ces marchés de niche permettent d’intégrer les technologies et de soutenir l’industrialisation sur de petites séries.

Objectif constant : renforcer l’intérêt économique de ce vecteur énergétique et, pour le CEA, être au meilleur niveau des technologies de l’hydrogène pour accompagner les industriels le moment venu.

 

 

Videos qui présentent les technologies de l'hydrogène au CEA disponibles à l'adresse suivante:

 

http://www.cea.fr/le_cea/actualites/les_technologies_de_l_hydrogene_au_cea-83345

 

Dossier de presse des technologies de l'hydrogène au CEA:

 

 

http://www.cea.fr/content/download/82988/1588578/file/Les technologies de l'hydrogène au CEA.pdf

 

Repost 0
4 juin 2012 1 04 /06 /juin /2012 15:16

 

logo symbiofcelllogo-greengt

GreenGT small

La GreenGT H2 a été présenté officiellement au Mans le samedi 2 juin 2012.

 

C’est à 18 heures, dans le Paddock, la veille de la journée Test des 24 Heures du Mans 2012, qu'a été dévoilé la GreenGT H2, premier prototype de compétition électrique/hydrogène avec une pile à hydrogène de fabrication française (Symbiofcell).

 

La voiture sera exposée dans le Village des 24 Heures du Mans, du 13 au 17 juin 2012.

L’autonomie des batteries lithium/ion s’étant avérée le point perfectible des précédents prototypes de GreenGT*, l’hydrogène s’est imposé très rapidement.

GreenGT a fait développer par Symbiofcell** en 2011 une pile à combustible de 100 kW qui peut être intégrée dans une voiture de course ou de route. Cette pile à combustible a été testée et est opérationnelle. Depuis lors, Symbiofcell a lancé la construction d’une nouvelle pile à combustible de forte puissance qui fournit 340 kW, soit 460 CV pour Green GT.

En parallèle, une nouvelle chaîne de traction bimoteurs, légère et développant jusqu’à 400 kW soit 540 CV a été développée pour ce prototype.

Quant à l’électronique de contrôle et la télémétrie de dernière génération, elles permettront de garantir un comportement parfait du prototype sur la piste.

Pour être conforme au règlement et aux normes de sécurité FIA, un châssis spécifique a été conçu. Pour le compte de GreenGT, Gérard Welter et Vincent Soulignac, bien connus des passionnés manceaux, en ont réalisé la construction en respectant les nouvelles contraintes techniques imposées par GreenGT et ses concepts innovants.

 

Green GT Le mans 2012 018

 

Caractéristiques techniques:

- Masse: plus de 1200 kg,

- Dimensions:1,2 mètre de haut et 5,15 mètres de long

- Refroidissement: d'immenses échangeurs permettent de maintenir la pile à combustible à une température de 80°C.

- Motorisation: deux moteurs électriques de 200kW chacun (soit 540 cv en tout)

- Alimentation électrique: Pile à combustible française de 400 kW mise au point par la société Symbiofcell

- Stockage hydrogène: 2 reservoirs composites à 350 Bars emportant 4,5 kg d'H2 chacun, soit 9kg embarqué

- Coque: une double coque carbone

- Vitesse: Au moins 300 km/h

- Autonomie: 40 minutes

- Consommation: 12,5 kg d'H2 / heure (équivalent à 36 litres d'essence)

 

GreenGT reservoirs sur la voiture

Les points forts de la GreenGT H2:

« Une solution énergétique propre et performante »

 

Aucun polluant

- Aucune émission de gaz, ni CO2, ni NOx ou autres polluants, n’est produite durant le fonctionnement d’une motorisation électrique/hydrogène.

 

Hydrogène produit à partir d'Énergie renouvelable

- L’hydrogène provient de d’électrolyse de l’eau dont l'électricité vient des énergies renouvelables. L’eau est recomposée lors de la création de l’électricité dans la pile à combustible. Puis cette eau peut de nouveau être exploitée pour recréer de l’hydrogène.

 

Fiabilité

Les moteurs électriques comportent 5 fois moins de pièces que les moteurs thermiques et donc sont beaucoup plus fiables.

 

Sécurité

L’hydrogène est moins inflammable que l’essence. Les réservoirs de la GreenGT H2 sont 10 fois plus résistants que les monocoques contenant les réservoirs des prototypes homologués FIA.

 

Vitesse / Autonomie / Gestion optimisée de la puissance

La GreenGT H2 devrait atteindre une vitesse proche de 300km/h. Grâce à sa centrale électrique embarquée, la GreenGT H2 peut rouler durant 40min. et sa nouvelle gestion électronique lui permet des vitesses de passage en courbe optimisées.

 

 

Programme sportif:

 

2012
Un programme d'essais est prévu cet été avec Christian Pescatori au volant, avant de faire une démonstration à Silverstone lors de la prochaine manche du WEC. 3 juin Participation en Première Mondiale à la journée Test des 24 Heures du Mans

16-17 juin Participation à la Parade « Le Mans vers le Futur », en ouverture des 24 Heures
Suite du programme de développement et Ouvertures des courses du World Endurance Championship (WEC) :
26 août 6 Heures de Silverstone Grande-Bretagne
15 septembre 6 Heures d'Interlagos Brésil
29 septembre 6 Heures de Bahreïn Emirats Arabes Unis
14 octobre 6 Heures du Mont Fuji Japon
27 octobre 6 Heures de Shanghai Chine


2013
Participer à l’intégralité du WEC, avec les 24 Heures du Mans en point d’orgue !

 

 

* Equipe de GreenGT:

Jean-François Weber (Directeur général), Christophe Schwartz (Directeur technique) Stanislas de Sadeleer (Membre fondateur) Jean-Michel Bouresche (Directeur des ventes et du marketing) et Christophe Ricard (actionnaire principal)

Le nouveau président  de l'ACO, Pierre Fillion, a annoncé que la Green GT H2 remplacerait la Nissan DeltaWing au 56ème garage en 2013.

www.greengt.com

 

** Equipe de Symbiofcell (concepteur de la pile à combustible):

Fabio Ferrari

Pierre Yves Le Berre

Bertrand Chauvet

http://www.symbiofcell.com

BP 221
Le Bourget du Lac
France
73370

Repost 0
3 juin 2012 7 03 /06 /juin /2012 23:00

Le véhicule KANGOO ZE H2 est un véhicule Renault Kangoo ZE électrique utilisant une pile à combustible hydrogène SymbioFcell comme prolongateur d'autonomie. Elle sera utilisée par La Poste.

 

C’est avec le groupe Solvay que Renault va tester une solution de prolongateur d’autonomie grâce à une pile à combustible qui aura pour mission de recharger la batterie.


Un partenariat entre Renault, sa filiale de transformation de véhicules Renault Tech, le groupe de chimie belge Solvay, la coentreprise SolviCore et la start up SymbioFCell ont commencé à tester depuis janvier 2012 un système qui permet de doubler l’autonomie des véhicules électriques !


La pile à combustible hydrogène (PAC H2) sera utilisée comme prolongateur d’autonomie (en rechargeant la batterie), et non comme source d’énergie unique du véhicule. Le principe s’apparente donc à celui utilisé par GM sur les Chevrolet Volt et Opel Ampera, leur petit moteur thermique étant remplacé par cette PAC.

Ce système devrait permettre de doubler l’autonomie du Kangoo ZE, de 80-150 km à 150-300 km ! Les essais sur route se feront sur le site de Solvay à Tavaux dans le jura, et seront réalisés avec deux prototypes sur la base de Kangoo ZE.

Si l’objectif annoncé par Solvay est de prouver que la PAC H2 peut doubler l’autonomie d’un véhicule électrique, aucune information ne nous est donnée quant au surcoût d’une telle installation…

 

 

Caractéristiques techniques:

Châssis long : 3,8 m

Charge utile : 500 kg

 

Porte symétrique latérale 

Configuration hybride batterie / hydrogène :

Autonomie : jusqu’à 300 km cycle NEDC

Stockage 1,5 kg H2 à 350 bar

Prolongateur d’autonomie de 5 kW

Prise de charge standard 10-16 A

Tableur de bord et ordinateur spécifique Kangoo ZE

 



Repost 0
25 avril 2012 3 25 /04 /avril /2012 07:51

Le Salon des Energies Renouvelables qui s'est tenu à Paris Expo, Porte de Versailles du 3 au 5 avril 2012 a accueilli le 5 Avril une journée de conférences consacrée à l'hydrogène et aux piles à combustible co-organisée par la filière nationale hydrogène et piles à combustible (AFHYPAC) et l'association Lorraine pour l'hydrogène et ses applications (ALPHEA).

 

Trois sessions ont été organisées dont les thématiques étaient les suivantes:

  1. L'hydrogène pour les EnR
  2. La production de l'hydrogène à partir d'EnR
  3. Ville propre, véhicule propre

Programme de la conférence du 5/04/2012

voir le document

 

 

I) L'hydrogène pour les EnR


''L'hydrogène pour le stockage et la valorisation des ENR'' - Pascal Mauberber, McPhy Energy

voir le document

 

''Stocker l'électricité sous forme d'hydrogène : les alternatives'' - Marianne Julien, Air Liquide Hydrogen Energy

voir le document

 

''La plate-forme MYRTE : vers un nouveau modèle énergétique pour les îles'' - Jérôme Gosset, Hélion

voir le document

 

''Les projets phare H2-ENR en Europe et dans le monde'' - Aline Rastetter, ALPHEA Hydrogène

voir le document

 

 

II) La production de l'hydrogène à partir d'EnR


''Production d'hydrogène par électrolyse'' - Fabien Auprêtre, CETH2

voir le document

 

''La gestion de l'intelligence énergétique'' - Pierre Picard, WH2

voir le document

 

''Production à partir de biogaz'' - Mathieu Gardette, Air Liquide

voir le document

 

 

III) Ville propre, véhicule propre

 

''La mobilité hydrogène'' - P. Mauberger, AFHYPAC et McPhy Energy

voir le document

 

''L'hydrogène au service de la ville durable'' - Hélène Pierre, GDF SUEZ

voir le document

 

''Le véhicule H2 & PAC - intégration de systèmes'' - Fabio Ferrari, SymbioFCell

voir le document

 

''Implication des Régions - Exemple de projet de démonstration'' - Michel Junker, ALPHEA Hydrogène

voir le document

Repost 0
3 avril 2012 2 03 /04 /avril /2012 19:52

L’IRAMIS * développe une pile à combustible sans métal noble

 

cat nanotube de carbone

 

Aujourd’hui, la pile à combustible semble être une solution avantageuse pour les véhicules propres. Elle offre une grande autonomie à la voiture et une puissance importante. L’usage des piles à combustible devrait se banaliser dans les prochaines années, et il est donc important de développer des catalyseurs sans métal précieux pour en diminuer les coûts de production.

 

L’IRAMIS, un institut du CEA, a montré l’efficacité des catalyseurs pour la réduction de l’oxygène à la cathode sans utiliser de métal noble comme le platine.

L’Agence nationale de la Recherche (ANR), a lancé un nouvel objectif de développer des dispositifs de pile à combustible sans utiliser de métaux nobles.

Au sein d’une pile à combustible, les catalyseurs à base de platine présentent les meilleures performances, mais la cinétique associée est lente, le coût du matériau est très élevé et la ressource en platine est limitée.

 

Dans une première étape, une équipe de l’IRAMIS et de la Direction des sciences du vivant (DSV) du CEA à Grenoble a réussi à élaborer des matériaux catalyseurs pour l’oxydation de l’hydrogène à l’anode composés de complexes moléculaires bio-inspirés à base de nickel immobilisés sur des nanotubes multi-parois. Les nanotubes de carbone permettent de garnir les électrodes avec une très grande surface spécifique. Ces nouveaux matériaux présentent le grand avantage par rapport au platine d’être plus sélectifs par rapport au molécules d’hydrogène et ont la particularité de ne pas réagir avec des polluants tels que le monoxyde de carbone.

 

À la cathode, lieu de réduction de l’oxygène, l’utilisation de porphyrines ou des phthalocyanines de cobalt ou de fer physisorbées ** sur des nanotubes de carbone a été explorée par l’équipe de l’IRAMIS. Mais cette solution ne présente pas une stabilité dans le temps suffisante. Finalement, le laboratoire de l’IRAMIS a mis au point une méthode simple et peu coûteuse de synthèse de nanotubes dopés azote (N), qui présentent une performance catalytique très proche de celle du platine en milieu basique.

 

Ces nouveaux catalyseurs, à la cathode et à l’anode, permettent d’envisager la conception d’une pile à combustible sans métaux nobles, et sont ainsi très prometteurs en termes de réduction des coûts et de champs d’application.

 

Pour en savoir plus :

** La physiosorption est le phénomène de fixation de substances non ioniques (comme les molécules polaires d’eau), les molécules d’acide acétique ou les acides nucléiques à la surface des solides.

 

* L'IRaMiS (Institut Rayonnement Matière de Saclay*), Institut de Recherche Fondamentale fait partie de la Direction des Sciences de la Matière (DSM) du Commissariat à l'Energie Atomique (CEA). Il rassemble 650 chercheurs, ingénieurs-chercheurs et techniciens de la recherche dans  8 Services ou Laboratoires de Recherche, dont la plupart sont en association avec d'autres partenaires (CNRS, École Polytechnique et ENSICAEN).

A travers les thématiques :
- Nanosciences
- L’interaction rayonnement - matière

- Matière et systèmes complexes

les activités de recherche fondamentale de l'IRAMIS sont orientées vers
- les Technologies de l'Information et de la Santé, en particulier en nanoscience
- les Energies du Futur

Dans ce cadre, les chercheurs de l'IRAMIS développent et maîtrisent de nombreuses techniques expérimentales à des échelles du nanomètre ou de l’attoseconde, ils sont aussi très présents autour des Grands Instruments Européens.

Source : CEA-Iramis, Janvier 2012

Site internet Iramis: http://iramis.cea.fr/

Contacts: T. Berthelot (SPCSI), P. Chenevier (SPEC), M.-C. Clochard (LSI), B.Jousselme (SPCSI).

 

Repost 0
11 mars 2012 7 11 /03 /mars /2012 09:36

 

Salon des énergies renouvelables 2012:

Stand et conférence sur l'hydrogène et les piles à combustible

L'AFHYPAC (Association regroupant la filière française de l'hydrogène et des piles à combustible) en partenariat avec ALPHEA (association Lorraine de l'hydrogène, de la pile à combustible et ses applications) participera au Salon des EnR qui se tiendra du 3 au 5 avril prochain à Paris, Porte de Versailles.

Le stand commun AFHYPAC - Alphéa Hydrogène accueillera les visiteurs (Hall 1, stand P42).

Une journée de conférences est également organisée le 5 avril dans le cadre du salon:

Programme de la journée de conférences du 5 Avril:

SALLE 2, ESPACE 2000

 

Session 1 – MATIN – 10h00 à 11h30

L’HYDROGENE POUR LES EnR

Introduction : L’hydrogène, une voie de valorisation des capacités EnR, Pascal Mauberger, AFHYPAC & McPhy Energy

Stocker l’électricité sous forme d’hydrogène : les alternatives, Marianne Julien, Air Liquide Hydrogen Energy

La plate-forme MYRTE : vers un nouveau modèle énergétique pour les îles, Jérôme Gosset, Hélion – groupe Areva

Les projets « phare » H2 – EnR en Europe et dans le Monde, Aline Rastetter, Alphéa Hydrogène, Paul Lucchese, CEA

 

Session 2 – MATIN – 11h30 à 12h45

PRODUCTION DE l’HYDROGENE A PARTIR d’EnR

Production d’hydrogène par électrolyse, Fabien Auprêtre, CETH2

Production d’hydrogène à partir d’EnR, Pierre Picard, WH2

Production à partir de biogaz, Laurent Allidières, Air Liquide

 

Session 3 – Après-midi – 14h00 à 16h00

VILLE PROPRE, VEHICULE PROPRE

Projet d’étude sur la mobilité hydrogène en France, Pascal Mauberger, McPhy & Consulting Group H2Mobilité (à confirmer)

L’hydrogène au service de la ville durable, Hélène Pierre, GDF SUEZ

Le véhicule H2 & PAC – intégration de systèmes, Fabio Ferrari, SymbioFCell

L’exemple des régions du Grand Est, Michel Junker, Alphéa Hydrogène

Repost 0
23 février 2012 4 23 /02 /février /2012 00:42

Le gaz dihydrogène (H2), plus communément appelé « hydrogène », peut être utilisé dans diverses applications en raison de son fort potentiel énergétique. Utilisé pour couvrir des besoins énergétiques, l’hydrogène est converti en électricité ou chaleur par l’intermédiaire d’une pile à combustible. Selon l’usage final, il peut encore être converti en force motrice.

L’hydrogène énergie et les piles à combustible peuvent trouver leur application dans de nombreux domaines: applications stationnaires (bâtiment, industrie, réseaux) ou applications mobiles (transport).

Les piles à combustible peuvent équiper tout véhicule utilisant l’énergie électrique comme force motrice de traction, dans tous les domaines du transport : terrestre, maritime, fluvial, ferroviaire, aéronautique. Dans le domaine des véhicules routiers, elles sont généralement couplées à des batteries avec un degré d'hybridation qui peut être variable (depuis la source d'énergie principale jusqu'à la source d'énergie secondaire de type prolongateur d'autonomie).
En parallèle de la pile, d’autres systèmes associés aux moteurs à combustion interne utilisent l’hydrogène comme combustible.

Afin d’atteindre les objectifs du Grenelle de l’environnement, quatre axes stratégiques de développement de la filière à moyen terme ont été identifiés :

- Convergence hydrogène et énergies renouvelables

- Électro-mobilité de nouvelle génération

- Piles et hydrogène au service de la ville durable

- Hydrogène et piles, vecteurs de croissance internationale

La poursuite de ces axes stratégiques n’est envisageable que si des mesures d’accompagnement de la filière sont parallèlement mises en œuvre.

Le présent AMI dédié aux véhicules routiers à hydrogène a pour objectif de soutenir des projets de recherche industrielle, des démonstrateurs de recherche ou des expérimentations préindustrielles ayant pour but :

- d’augmenter significativement les performances technologiques (optimisation des données de densités, du rendement, du système de stockage) et économiques (coût total du système, durée de vie, fiabilité) des véhicules routiers actuels grâce à l’utilisation du vecteur hydrogène

- de valider les performances obtenues sur véhicule en conditions réelles de fonctionnement (intégration véhicule, définition de cycles de roulage, mesures de performances, analyse de résultats)

- de traiter l’aspect sécurité et sûreté de fonctionnement des solutions proposées (sécurité active et passive, vieillissement)

 

Cet AMI fait suite aux deux AMI déjà lancés par l’ADEME :

- l’AMI « Hydrogène et piles à combustible » dont l’axe thématique n°2 concerne l’expérimentation de flottes captives utilisant l’hydrogène comme source énergétique

- l’AMI « Chaîne de traction électrique » dont l’axe thématique n°1 concerne l’utilisation de piles à combustible comme prolongateur d’autonomie.



Dossier ADEME pour l'AMI: Investissements d'Avenir : Appel à Manifestations d'Intérêt (AMI) - Véhicules routiers à Hydrogène


La date limite de dépôt des dossiers est le 12 juillet 2012.

 

Contacts:

Denis BENITA
Service Transports et Mobilité
denis.benita@ademe.fr

 

Source: http://www2.ademe.fr/servlet/getDoc?id=81932&cid=96&m=3&p1=1

 

Repost 0
23 janvier 2012 1 23 /01 /janvier /2012 13:55

La plateforme MYRTE

La plateforme MYRTE, inaugurée le 9 janvier 2012, est issue de l’engagement de trois partenaires, l’Université de Corse Pasquale Paoli, HELION, et le Commissariat à l’Energie Atomique et aux Energies Alternatives. Elle met en oeuvre le couplage de l’énergie solaire avec une chaîne hydrogène comme vecteur énergétique pour le stockage des énergies renouvelables. Elle vise à étudier le déploiement d’un stockage de l’énergie photovoltaïque via l’hydrogène afin de garantir la puissance des énergies renouvelables.

Ce projet est soutenu par la Collectivité Territoriale de Corse, l’Etat et l’Europe. Cette plateforme est labellisée par le Pôle de Compétitivité CAPENERGIES et constitue un projet structurant de ce dernier. La plateforme MYRTE se situe à Ajaccio, en Corse, au centre de recherches scientifiques Georges Peri de l'Université de Corse.

Contexte

Le réseau électrique corse présente toutes les caractéristiques des réseaux insulaires : de petite dimension, sensible aux variations de production, limité en capacité de nouveaux moyens de production, avec une forte augmentation de la demande en électricité.
Parmi les moyens mis en oeuvre pour répondre à ce besoin croissant en énergie, les énergies renouvelables sont particulièrement adaptées au contexte ilien.
Les énergies renouvelables sont des énergies dites intermittentes pour le photovoltaïque et l'éolien, et des énergies dites garanties concernant l'hydraulique, la biomasse, le biogaz et la géothermie. Les énergies renouvelables intermittentes sont ainsi nommées car elles connaissent de fortes variations temporelles, et ne garantissent donc pas un apport continu de puissance au réseau ni son équilibre entre production et consommation d’électricité (cf. graphiques à droite).

Aujourd’hui, l’utilisation d’énergie fossile est importante dans certaines régions ensoleillées comme la Corse ou les DOM-TOM. Le but de la plateforme MYRTE est de stocker l’énergie via un électrolyseur, qui convertit l’électricité en hydrogène et oxygène pendant les heures de faible consommation. Cette énergie est ensuite restituée via une pile à combustible, qui reconvertit l’hydrogène et l’oxygène en électricité sur le réseau pendant les heures de fortes consommations, c’est-à-dire le soir alors que les panneaux photovoltaïques ne produisent plus. Tout ceci dans le but de limiter effectivement le recours aux centrales thermiques et de s’affranchir de la limite de 30 % d’intégration des énergies renouvelables intermittentes imposée par l’arrêté du 23 avril 2008.

Objectifs

L’objectif de la plateforme MYRTE est de développer un système et une stratégie de pilotage visant à améliorer la gestion et la stabilisation du réseau électrique.
En effet, les réseaux électriques insulaires, non interconnectés, avec un fort taux d’intégration de sources renouvelables d’énergie nécessitent un dispositif permettant de gérer l’intermittence de celles-ci (régulation, stockage).
L’hydrogène, produit et stocké, permet de gérer les fluctuations de puissance des énergies renouvelables intermittentes intégrées dans le réseau.
Il s’agira d’examiner la capacité du système à répondre à un objectif d’écrêtage de la pointe appelée par le réseau électrique (appui au réseau de distribution) et au lissage de la puissance photovoltaïque produite (limiter les fluctuations et perturbations sur le réseau électrique).
De plus, d’autres travaux comme l’étude du vieillissement des matériaux, des systèmes, mais aussi la confrontation des résultats du logiciel de simulation et dimensionnement ORIENTE avec la réalité pourront être effectués. D’autres stratégies de fonctionnement pourront être envisagées afin d’étudier leurs impacts sur le contrôle commande du système.

Les équipements qui composent le système MYRTE et principe de fonctionnement

La plateforme MYRTE est dédiée au couplage entre un champ photovoltaïque et une chaîne hydrogène utilisée comme un moyen de stockage. La charge, c’est-à-dire la fourniture au réseau électrique, peut être dans ce cas alimentée par le champ photovoltaïque ou par la pile à combustible via l’hydrogène stocké. Différentes stratégies de fonctionnement sont établies et implémentées dans le contrôle commande du système, mais aussi à partir de simulations obtenues grâce au logiciel ORIENTE. Ce logiciel, développé par l’Université de Corse, est dédié aux systèmes hybrides couplés à une chaîne hydrogène. Cet outil permet de simuler la répartition des flux énergétiques au cours du temps entre les différents sous-systèmes en intégrant leurs comportements caractéristiques. Dans le cadre de MYRTE, ORIENTE a permis de simuler, dimensionner et optimiser le système énergétique.

Avantages du couplage énergie solaire et vecteur hydrogène

La coproduction d’électricité et d’hydrogène – vecteur énergétique – à partir d’énergie solaire présente permet de fournir un carburant non polluant, l’hydrogène sans émission de gaz à effet de serre.
Cette technologie vise à :
  • l’écrêtage des pics de consommation, en restituant le soir sur le réseau l’énergie électrique stockée,
  • l’atténuation des variations de production liées au passage de nuages par exemple,
  • la limitation des surtensions liées à la forte production photovoltaïque dans un contexte de faible consommation.
En ce sens, un système de type MYRTE peut contribuer à limiter les contraintes techniques liées à une pénétration massive de l’énergie photovoltaïque sur le réseau électrique.
La chaleur produite par la pile à combustible et l’électrolyseur pourra être valorisée en apportant de l’eau chaude à des bâtiments annexes ou en les chauffant.
Site internet de la plateforme MYRTE: http://myrte.univ-corse.fr/
Dossier de presse de l'inauguration: http://myrte.univ-corse.fr/file/118226/
Repost 0