Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Erh2-Bretagne

  • ERH2-Bretagne
  • THEME: L'énergie renouvelable, hydrogène et piles à combustible, réseaux énergétiques intelligents

SERVICES Proposés aux membres adhérents de l'association:
- Veille technologique, économique et réglementaire.
- Etudes technico-économiques.
- Projets de démonstration
  • THEME: L'énergie renouvelable, hydrogène et piles à combustible, réseaux énergétiques intelligents SERVICES Proposés aux membres adhérents de l'association: - Veille technologique, économique et réglementaire. - Etudes technico-économiques. - Projets de démonstration

Adhésions

Nouveau site internet: 

erh2-bretagne.strikingly.com

 

Demande d'adhésion: ERH2.Bretagne (at) gmail.com

 

Services proposés:

- Conférences, sensibilisation, formation (structures publiques et entreprises)
- Etudes générales et spécifiques sur l'hydrogène et les piles à combustibles
- Aides au montage de projets de stockage d'énergie renouvelable et de véhicules décarbonés
- Veille technologique, économique et règlementaire

 

Evénements

13-14 avril 2016
Fuel Cells Science and Technology 2016
Glasgow, Royaume Uni


25-29 avril 2016
Hannover Messe2016 - Hydrogen and Fuel Cells
Hanovre, Allemagne


29-30 avril 2016
24H de St Jo
Boulogne sur Mer


26-27 mai 2016
23rd FCDIC Fuel Cell Symposium
Tokyo, Japon


     
13-17 juin 2016
World Hydrogen Energy Conference 2016
Palais des Congrès et des Expositions, Saragosse, Espagne


14-17 juin 2016
Advanced Automotive Battery Conference (+ Fuel Cells) (16th aabc)
Detroit, USA


19-22 juin 2016
EVS29 - Electric Vehicle Symposium & Exhibition
Montréal, Québec


29-30 juin 2016
4e édition des Journées Hydrogène dans les Territoires
Grenoble

 

filière hydrogène et piles à combustible française

1) Rapport de l'Office Parlementaire d'Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques (OPESCT) de 2014: L'hydrogène; vecteur de la transition énergétique ?

 

Article de ERH2-Bretagne avec les 5 recommandations du rapport:

Résumé ERH2-Bretagne
 

Rapport: L'hydrogène; vecteur de la transition énergétique ?

 

Présentation pdf de l'AFHYPAC au SENAT le 7 novembre 2014
 

 

2) Mobility hydrogène France: Etude nationale sur le déploiement des voitures électriques à hydrogène et de l'infrastructure de recharge associée. (2014)

Présentation de l'étude: 

http://www.afhypac.org/images/documents/h2_mobilit_france_fr_final.pdf

 

3) Les piles à hydrogène une filière d'avenir pour la transition énergétique, Rapport DREAL Rhône Alpes (Nov 2012)

Présentation du rapport: 

http://www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/121030_-_DREAL_Hydrogene_-_Livret_de_promotion_cle149915-1.pdf

 

4) Les acteurs de la filière hydrogène et piles à combustible en région Rhone Alpes:

http://www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Fiche_Acteurs_H2PAC_nov_2012_cle545381-1.pdf

 

5) Les acteurs de la filière électromobilité hydrogène en région Midi-Pyrénées

Carte interractive: 

https://mapsengine.google.com/map/viewer?mid=zjC-x7q49Xec.kUDirMmLxpaQ

Etude de positionnement de la filière électromobilité H2 en région Pyrénées: 

http://blogs.enstimac.fr/phyrenees/Rapport_Phyre%CC%81ne%CC%81es_VF_HA%20pdf.pdf

Classement Des Articles Par Thématiques

Filière stockage des énergies marines (EMR) et renouvelables (EnR)

1) Etude stockage des énergies marines renouvelables en Bretagne, pour Bretagne Développement Innovation (BDI) dans le cadre du projet européen MEREFIC, par le bureau d'étude Indicta. (présentée le 22 novembre 2014 à la CCI du Morbihan).

Rapport d'étude: 

http://ressources.bdi.fr/telechargements/INDICTA_BDI_Stockage&EMR_Livrable%20final_v1.0%20Merific.pdf

9 juillet 2015 4 09 /07 /juillet /2015 09:30

Un consortium d'entreprises japonaises se lancent dans la réalisation d'un navire électrique avec à pile à hydrogène



Caractéristique principale du navire envisagé:  

Autonomie: 80km  avec 160m3 d'hydrogène, soit environ deux fois le volume utilisé pour une voiture type Mirai.
 

Répartition des tâches de chaque entreprises : 

- Yamaha Motor s'occuperait de la coque de classe 10 tonnes, 
- Flat Field  fournirait des pièces pour les piles à combustibles, 
- Iwatani se consacrerait au support technique concernant l'hydrogène. 
- Toda devrait être l'entreprise gérant le projet dans sa globalité 
avec le soutien du ministère de l'environnement. 

Début des tests: été 2015  

Fin du projet:  été 2020

Lieu: préfecture de Nagasaki (Japon)

Coût du projet: 750 000 euros
soit 3 fois plus qu'un navire du même type au fuel.
L'un des principaux enjeux est de réduire le coût du navire afin de pouvoir le commercialiser pour les Jeux Olympiques 2020. 


Le consortium d'entreprises voit également le projet stimuler l'économie des régions côtières du Japon en mettant en place l'infrastructure pour produire et utiliser de l'hydrogène dans les véhicules et les navires à partir d'installations en mer d'énergie éolienne et solaire.
 

Les dernières nouvelles du Japon:

Toyota Motor a publié le Mirai, première voiture à pile à combustible commerciale du monde, l'an dernier. Toyota Industries a commencé à tester une pile à combustible chariot cette année, tandis que Hino Motors prévoit de lancer un bus à pile à combustible en 2016.



Source:

 http://asia.nikkei.com/Business/Companies/Japanese-consortium-eyes-fuel-cell-ship

Repost 0
19 mai 2015 2 19 /05 /mai /2015 17:57

Projet NØE, Navire zéro émission en Bretagne

 

Description: Navire de passagers de 35 mètres, électrique fonctionnant avec de l'hydrogène et une pile à combustible.

Les enjeux de ce projet sont importants pour la Bretagne car c'est  un des trois grands projets précurseurs en France qui est toujours très en retard par rapport à ses voisins européens.

L'hydrogène produit pourrait l'être par électrolyse à l'aide de l'électricité produite en surplus (creux de consommation et  pic de production) d'une hydrolienne de l'entreprise quimpéroise Sabella immergée prochainement entre Ouessant et Molène.

 

Porteur du projet: Société Barillec de Concarneau, Maurice Buttet


Partenaires actuels: Symbio Fcell, le CEA LITEN de Grenoble, le cabinet d'architecture navale Coprexma de Pont-l'Abbé, le chantier naval concarnois Piriou, l'École nationale supérieure maritime de Nantes et la compagnie maritime Penn ar Bed qui assure la liaison par bateau vers Ouessant. 

 

Durée du projet: 5 ans (2 ans de prototypage et de tests, 2 ans de construction, 1 an de test d'exploitation)


Dossier actuellement à l'étude pour une validation par le Pôle mer Bretagne Atlantique. (Stéphane-Alain Riou, directeur adjoint du Pôle mer Bretagne Atlantique)


ERH2-Bretagne

Repost 0
6 décembre 2013 5 06 /12 /décembre /2013 11:25
06/12/2013: Fish2eco_chalutier_motorisation_hybride_electrique_gaz_naturel_hydrogene

Projet FISH2ECO ENERGY

Un Chalutier à motorisation hybridée avec des moteurs électriques et des sources d'énergies évolutives (diesel, puis gaz naturel, et enfin hydrogène avec pile à combustible en dernière phase)


Le Comité régional des pêches de Bretagne, la Sem-Keroman et la Scapêche travaillent depuis 2008 à la conception d’un nouveau chalutier Hybride électrique.
Baptisé Fish2Eco Energy, ce navire d’un nouveau genre est le fruit d’une collaboration entre la Bretagne et le Nord-Pas-de-Calais.

France Pêche Durable & Responsable (FPD & R) a mis en place en janvier 2011, le projet « Fish2Eco-Energy ».
Sa vocation est d'impulser les évolutions technologiques indispensables pour préserver un métier artisanal, tout en développant une pêche rentable & économe en énergie, limitant ses rejets atmosphériques et maîtrisant son empreinte sur le milieu naturel (fonds marins et ressources halieutiques).
La mission de FPD & R est, non seulement d'insuffler un nouveau souffle à la pêche française, mais aussi de se démarquer d'une attitude « victimaire » dont souffre souvent les marins » explique Jacques BIGOT - Président de France Pêche Durable et Responsable.
«Aliénés au cours du pétrole, les pêcheurs ne baissent pas les bras, mais il devient urgent de leur proposer des engins alternatifs pour qu'ils puissent pêcher autrement et, par conséquent, survivre. Notre navire-démonstrateur, premier chalutier de France à être équipé d'une motorisation hybride, jette les bases de l'optimisation énergétique des bateaux de demain tout en répondant aux exigences environnementales de plus en plus pointues ».


Objectifs du projet:

- Baisser les charges d'exploitation liées à la motorisation par :
l'hybridation de la propulsion : l'installation de moteurs électriques avec production énergétique par un mélange gaz naturel-hydrogène.
(Il s'agit d'une expérimentation pragmatique de combustibles alternatifs au pétrole, par paliers successifs d'hybridation, du diesel au gaz naturel, vers l'hydrogène)

- les économies réalisées : 35 à 40% sur le coût du carburant et 80% sur les émissions de CO2.
(Avec un moteur traditionnel, un chalutier consomme en moyenne 11 tonnes de gas-oil par semaine, ce qui représente 7 000 à 9 000 euros, soit 40 à 45% du chiffre d'affaires des marins. Pour pouvoir survivre, la charge au niveau du carburant ne devrait pas dépasser 20 à 25% du CA.

Mise en condition réelle d'exploitation: Avril 2013

Véritable rupture dans les mentalités maritimes, l'expérimentation en mer, qui a commencé en Avril 2013, s'effectue en condition réelle d'exploitation en Manche et en Mer du Nord.

Thierry Leprêtre - Patron du bateau démonstrateur “La Frégate” support du projet de Fish2Eco-Energy explique que « La pêche se doit d'évoluer, car, depuis les années 60, ce secteur n'a pas eu les moyens de le faire. Fish2Eco-Energy représente pour nous un projet d'avenir d'autant plus complet qu'il est évolutif. L'idéal étant, à terme, de s'affranchir de l'énergie fossile ».

Caractéristiques du projet:


Chalutier démonstrateur « La Frégate » de 22m50 construit en 2005
Début des travaux : novembre 2012. 4 mois de transformation
3 ans de montage technique et financier
Essais en mer depuis avril 2013
3,7 millions d’euros pour son financement (1,5 millions d’euros pour la motorisation et la transformation & 2,2 millions pour tester les techniques de pêche) avec l’aide de l’Europe, de l’Etat, de la région, du département du Pas-de-Calais et de Mécènes privés.
Navire appartenant à l’armement coopératif Acanor, géré au sein de la coopérative maritime étaploise Prochaines étapes proches : essais pour l’apport de gaz naturel, date : janvier 2014
Fin du projet début 2015


Les partenaires publics et privés du projet:

Pilote:France Pêche Durable & Responsable
homologué et soutenu par IFREMER.
le Ministère de l'Agriculture et de la Pêche, la Région Nord-pas de Calais, le Conseil général du Pas-de-Calais, le Fonds Européen de Développement Régional (FEDER), l'Ifremer, ACANOR, VEOLIA Environnement, SOLUMAT - VINCI Construction France, La Compagnie du vent - GDF SUEZ, BPI France.
Les autres soutiens.
NAUSICAA, Le CNPMEM, les Comités Régionaux des Pêches Maritimes de Bretagne, Basse Normandie, Haute Normandie, Nord Pas de Calais - Picardie, des organismes privés, la Scapêche, la SEM du port de Lorient, France Nature Environnement.


Source: agencebretagnepresse


Sem-Keroman
Sem Keroman est Responsable de l’exploitation d’une aire de réparation navale sécurisée par vidéo-surveillance et contrôle des accès,équipée d’engins lourds de manutention de navires, de bornes de distribution de fluides, d’un système de récupération et de traitement des effluents de carénage
Les services qu'elle propose:
Mise à sec / mise à l’eau de navires de tout type jusqu’à 650 tonnes
Accueil des navires à sec
Délivrance de fluides aux entreprises intervenant sur les navires à sec

SEM LORIENT KEROMAN
Direction du Port de pêche
CS 50382
56323 Lorient Cedex
Tél : 02 97 37 21 11
tel : 02 97 83 60 60
http://www.keroman.fr/
Contact: sem@keroman.fr


Scapêche
La Scapêche est le premier armateur de pêche fraîche en France. L'entreprise dispose d’une flotte de 17 navires armés et de 220 marins et officiers, actifs dans 5 zones de pêche différentes et spécialisés dans la capture d’espèces variées de poissons.
8 chalutiers hauturiers, 5 chalutiers artisans, 1 palangrier, 1 caseyeur et 2 bolincheurs.


Scapêche
17 Bd Abbé LE CAM - CP18 - 56326 LORIENT Cedex
http://www.scapeche.fr/
Contact: accueil@comata.com

Comité Régional des Pêches Maritimes et des Élevages Marins de Bretagne

Missions:
Participer à la définition des mesures visant à assurer une gestion équilibrée des ressources marines
Assurer l’information de toutes les professions intéressées du secteur des pêches maritimes et des élevages marins des mesures prises par le Comité National des Pêches
Fournir une assistance technique aux activités de la Pêche Maritime de la Région
Contribuer à des expérimentations, à des travaux de recherche à des études socio-économiques, ainsi qu’à leurs applications dans le domaine de la mise en valeur des ressources marines et aquacoles
Coordonner, en liaison avec le Comité National des Pêches, l’action des Comités départementaux des Pêches de la région Bretagne.

Comité Régional des Pêches Maritimes et des Elevages Marins de Bretagne
1 Square René Cassin
35700 RENNES
Tel : 02 23 20 95 95
http://www.bretagne-peches.org/
Contact: crpmem-bretagne@bretagne-peches.org

Repost 0
ERH2-Bretagne ERH2-Bretagne - dans Navires du futur
commenter cet article
14 septembre 2013 6 14 /09 /septembre /2013 09:28
LE DIMANCHE 22 SEPTEMBRE 2013 SUR LES BORDS DE LIANE ...BOULOGNE SUR MER
LES 24H DE SAINT JO & LE LYCEE SAINT JOSEPH PRESENTERONT
 
Dans le cadre de la semaine européenne de la mobilité organisée par la Communauté d'agglomération du Boulonnais et ses partenaires, les « 24H de Saint Jo » réaliseront une première en faisant naviguer sur la Liane ( si les conditions météo le permettent)  un bateau RC échelle 1/5 dont l’énergie sera fournie grâce à une pile à combustible Hydrogène. L’électricité nécessaire à l’hydrolyse est produite par panneaux solaire .
Réalisé par les élèves de STI2D de l’établissement, ce bateau donne suite au séminaire national «  le Bateau de pêche du Futur » qui avait eu lieu à Nausicaa  le 8/02/2013 et apporte un témoignage concret à la transition énergétique.
 
Nous y présenterons également notre voiture  hydrogène qui a réalisé le DEFI mondial ainsi que notre moto électrique.
Que des réalisations  « MADE IN SAINT JO » …UNIQUE EN FRANCE.
image002
Repost 0
ERH2-Bretagne ERH2-Bretagne - dans Navires du futur
commenter cet article
4 juillet 2013 4 04 /07 /juillet /2013 12:36

 

Globalement les militaires ont longtemps été les développeurs, et les investisseurs, dans les nouvelles technologies et l'innovation. Le niveau de financement disponible pour les projets militaires et le coût élevé du prix par unité qui peut être accordée peut agir comme un catalyseur pour le développement de la technologie, dont les avantages viennent habituellement avec le niveau de consommation au fil du temps. Les avantages polyvalents des piles à combustible sont souvent les mieux réalisées dans des applications de niche avec un ensemble spécifique d'exigences auxquelles les autres technologies ne peuvent pas répondre avec un niveau d'exigence assez élevé. Un exemple de marché est celui de l'alimentation de secours des télécommunications, un autre est celui des applications militaires.

 

Sans surprise, les piles à combustible ont interessé l'armée depuis de nombreuses années. En plus d'offrir une source d'énergie de longue durée et de masse légère qui soit écologiquement rationnelle, les piles à combustible offrent également les avantages stratégiques de fonctionnement quasi silencieux, pas de gaz d'échappement (autre que l'eau) et des profils de faible chaleur (pour les systèmes DMFC et PEMFC.). Le Département de la défense américaine (DOD) et la Bundeswehr Allemande ont particulièrement été des partisans notables des piles à combustible pour l'alimentation en énergie des soldats et à distance au cours des dernières années.

 

Les Systèmes électrolyseurs de sociétés telles que Giner et Proton OnSite sont communément utilisés sur les sous-marins pour produire de l'oxygène qui maintient l'air respirable. Une évolution de cette application est l'utilisation de systèmes de propulsion à pile à combustible. Poids, temps de démarrage, bruit, gaz d'échappement, chaleur - ce sont des considérations importantes sur les sous-marins et, comme décrit ci-dessus, ce sont tous des domaines dans lesquels des piles à combustible peuvent apporter des avantages. Cependant, l'application des piles à combustible (et électrolyseurs) sur les sous-marins n'est pas connue publiquement. Il s'agit du fait à la fois de la discrétion inhérente aux projets militaires et au créneau du marché de niche - l'US Navy, par exemple, abrite actuellement seulement 53 sous-marins et les cycles de vie de ceux-ci sont relativement longs.

 

L'intégration la plus notable des piles à combustible dans les sous-marins à ce jour a été le développement du sous-marin d'attaque de classe U212 de la Marine allemande, dont le plus récent qui a été livré en mai 2013. Les bateaux offrent des possibilités de rester immergés sur de longues distances grâce à un système de propulsion indépendant de l'air - dont la clé est une pile à combustible de 34 kW Siemens BZM SINAVY PEM (*), qui est en développement par la marine allemande depuis 1985. D'autres systèmes de propulsion indépendants de l'air existent: les moteurs habituellement fermés du cycle diesel, moteurs à vapeur à cycle fermé, et les moteurs à cycle de Stirling. Ces types de moteurs vibrent et produisent d'importantes quantités de chaleur - ce sont stratégiquement des qualités indésirables en termes de détectabilité. D'autres avantages énoncés par Siemens comprennent: Le comportement de la coupure et du démarrage rapide (Quick Switch on / off) , la dégradation à basse tension et la longue durée de vie.

 

Le premier navire de type U212, le U31, a été construit par Howaldtswerke-Deutsche Werft GmbH (HDW) et Kiel and Thyssen Nordseewerke GmbH (TNSW), lancé en Mars 2002 et a été mise en service en Octobre 2005 avec son jumeau le U32 (lancé en Décembre 2003 ). Deux autres sous-marins inclus dans cette ordonnance initiale ont été mis en service en Juin 2006 et mai 2007. Une deuxième commande de deux navires supplémentaires a été signé fin 2006 avec une livraison en Novembre 2011 et mai 2013.

 

D'autres marines ont suivi l'exemple des Allemands. La marine italienne a commandé deux U212 en Juin 2005 (Salvatore Todaro) et Février 2007 (Scire); deux autres ont été commandés par le gouvernement italien en 2008 et devraient être livrés en 2015 et 2016. La marine israélienne a commandé un total de six U212, le cinquième a été livré en mai 2013.

 

Siemens continue à améliorer son système SINAVY, et propose une version de 120 kW pour les plus grands sous-marins. À ce jour, celle-ci a été intégrée dans un sous-marins de classe U214 - une plus grande variante de l'U212 avec une profondeur de plongée accrue. Ses clients comprennent la Corée du Sud (trois navires), la Grèce (trois), la Turquie (six) et le Portugal (deux, dans la catégorie des U209PN - une légère variation de U214).

 

Ailleurs, le projet de sous marins de classe Lada 677 de la marine Russe, conçu par le Design Bureau Rubin pour Marine Engineering, disposent également d'un système de propulsion pile à combustible indépendant de l'air, bien que les détails de la pile à combustible n'ont pas été rendues publiques. Le sous-marin de plomb, Sankt-Petersburg, a été mise en service en mai 2010 après plus d'une décennie de développement et de test. Deux classe Lada de plus sont en construction avec une flotte totale de huit prévu. Une version d'exportation, le projet 1650 classe Amur, a été conçu dans pour les marchés asiatiques tels que l'Inde et la Chine. Navantia construit actuellement quatre sous-marins S-80 pour la marine espagnole qui comprendra une propulsion à partir d'une pile à combustible au biométhanol (DMFC) développée par UTC Aerospace (avec les réformateurs de bioéthanol fournis par Abengoa), le premier des navires est prévu d'être lanceé en 2016-2017 . UTC Aerospace a également remporté un contrat auprès du US Office of Naval Research (ONR) en Août 2012 pour la démonstration d'un système de propulsion à pile à combustible pour les véhicules sous-marins.

 

Les avantages du système de propulsion à pile à combustible ont été renforcés en début de cette année lorsque le U32 a établi un nouveau record pour les sous-marins non nucléaires en passant dix-huit jours en transit submergé sans tuba. Bien que cette application restera toujours une application de niche - le marché des sous-marins n'aura probablement pas de réelle flambée en volume - c'est une éloge aux caractéristiques polyvalentes qui font de la pile à combustible une proposition passionnante à travers tant d'applications, à la fois militaires et commerciales.

 

 

(*) brochure de la pile à combustible Siemens pour les sous marins :

 

http://www.industry.usa.siemens.com/verticals/us/en/marine-shipbuilding/brochures/Documents/SINAVY-PEM-Fuel-Cell-en.pdf

 

Source: http://www.fuelcelltoday.com/analysis/analyst-views/2013/13-07-03-fuel-cells-and-submarines
Traduction ERH2-Bretagne

Repost 0
ERH2-Bretagne ERH2-Bretagne - dans Navires du futur
commenter cet article
12 décembre 2012 3 12 /12 /décembre /2012 11:25

 

La filière navale investit dans la recherche de technologies vertes pour garder le cap d’un développement économique plus respectueux de l’environnement.

 

Aux avant-postes de l’innovation, le pôle de compétitivité Mer Bretagne accompagne une vingtaine de projets qui visent à produire des navires plus sûrs, plus propres et plus économes en énergie. « D’une taille modeste,les chantiers bretons ont l’avantage de la souplesse et de la réactivité pour expérimenter », se félicite Patrick Poupon, son directeur.

 

D’importants progrès ont déjà été réalisés en matière d’éco-construction dans l’utilisation de biomatériaux et de peintures antifouling écologiques. Les techniques de production,de stockage et de consommation d’énergie renouvelable embarquée (solaire, éolien, hydrolien…) ont le vent en poupe. Avec l’appui du Pôle Mer Bretagne, la filière nautique teste aussi l’hydrogène-pile à combustible, le contrôle des hydrocarbures des eaux de cale et même la traction des navires par cerf-volant ! « Tout l’enjeu est d’intégrer ces innovations produits à une vision globale qui raisonne «cycle de vie», de la conception à la déconstruction des navires »..

 

Une première réalisation d’envergure pourrait être la construction du démonstrateur voilier du futur, adossé à ces multiples éco-innovations, qui aidera les industriels à naviguer en eaux propres.

 

Source: http://www.bretagne-innovation.tm.fr/Actualites/Le-Pole-Mer-Bretagne-developpe-le-voilier-du-futur

Repost 0
ERH2-Bretagne ERH2-Bretagne - dans Navires du futur
commenter cet article
8 novembre 2012 4 08 /11 /novembre /2012 10:18

 

À la suite de la manifestation d'intérêt pour les ferrys à pile à combustible de Scandlines, l'un des plus grands opérateurs de ferrys en Europe, pour la traversée du Fehmarn Belt entre le Danemark et l'Allemagne, une société de conseil en efficacité pour la navigation, FutureShip, a proposé un concept de Ferry.

FutureShip, filiale de Germanischer Lloyd, a développé un concept de propulsion zéro émission pour Scandlines, qui pourrait être mis en place sur les ferrys de la Baltique au cours des cinq prochaines années.

 

futureship_491x268--2-.jpg
Image: Germanischer Lloyd

 

Caractéristiques techniques du ferry zero émissions:

 

Puissance des piles à combustible: 8,3 kW
Energie stockée avec des batteries: 2,4 kWh
Volume des réservoirs hydrogène: 140 mètres cube
Autonomie: 48 heures
Vitesse de croisière du ferry: 17 Nœuds
Vitesse maximum: 18 Nœuds en utilisant les batteries en appoint
Energie éolienne: Rotors de type Flettner

 

FutureShip estime que les ferries coûterait seulement environ 25% de plus qu'un modèle classique et dit qu'ils pourraient être construits avec la technologie disponible aujourd'hui.

 

En savoir plus sur le concept: http://www.gl-group.com/pdf/nonstop_2012-03_E.pdf (pages 10 à 13).

 

Repost 0
ERH2-Bretagne ERH2-Bretagne - dans Navires du futur
commenter cet article
9 septembre 2011 5 09 /09 /septembre /2011 12:47

Un appel à manifestation d'interêt pour imaginer les navires du futur

Depuis le 11 juillet 2011 et jusqu'au 11 janvier 2012, un appel à manifestation d'intérêt pour les navires du futur est lancé dans le cadre des investissements d'avenir (programme "véhicule du futur"). L'objectif est de proposer des technologies moins consommatrices d’énergie et moins émettrices de gaz à effet de serre pour des navires économes, propres, sûrs et intelligents.

Lancé dans le cadre du programme "véhicule du futur" (doté d'une enveloppe de 1 milliards d'euros), cet AMI vise à soutenir les innovations qui permettront de mettre au point des navires économes, propres, sûrs et intelligents. Ces innovations doivent permettre de réduire la consommation d’énergie fossile des navires, de diminuer de moitié de l’ensemble des rejets d’un navire, d'améliorer la sûreté et de la sécurité et de diffuser des nouvelles technologies de l’information dans les navires.

Cet appel à manifestation d'intérêt concerne les bateaux et navires qui ont une fonction commerciale de transport (personnes et/ou marchandises),  de travail (pêche, pose et maintenance d’éoliennes, surveillance de zones maritimes, recherches, dragage, …), ou de loisirs (plaisance). Il couvre les filières maritime, fluviale et de plaisance et concerne tout particulièrement :

 

- les démonstrateurs en matière d'équipements directement liés au navire  

- les démonstrateurs en matière de technologies et services utilisés tout au long du cycle de vie du navire : conception, construction,navigation, maintenance, transformation/modernisation et prise en compte, dès la phase de conception, du démantèlement en fin de vie.

 

Esperons que différents types de navires à hydrogène seront étudiés comme en Islande depuis de nombreuses années, ou encore avec la mission hydrogène de Nantes et Pays de Loire qui fait un travail formidable sur la règlementation et sur les chalutiers hydrogène.

 

 

Source: le site de la région Bretagne: http://www.bretagne.fr

Repost 0
ERH2-Bretagne ERH2-Bretagne - dans Navires du futur
commenter cet article