Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Erh2-Bretagne

  • ERH2-Bretagne
  • THEME: L'énergie renouvelable, hydrogène et piles à combustible, réseaux énergétiques intelligents

SERVICES Proposés aux membres adhérents de l'association:
- Veille technologique, économique et réglementaire.
- Etudes technico-économiques.
- Projets de démonstration
  • THEME: L'énergie renouvelable, hydrogène et piles à combustible, réseaux énergétiques intelligents SERVICES Proposés aux membres adhérents de l'association: - Veille technologique, économique et réglementaire. - Etudes technico-économiques. - Projets de démonstration

Adhésions

Nouveau site internet: 

erh2-bretagne.strikingly.com

 

Demande d'adhésion: ERH2.Bretagne (at) gmail.com

 

Services proposés:

- Conférences, sensibilisation, formation (structures publiques et entreprises)
- Etudes générales et spécifiques sur l'hydrogène et les piles à combustibles
- Aides au montage de projets de stockage d'énergie renouvelable et de véhicules décarbonés
- Veille technologique, économique et règlementaire

 

Evénements

13-14 avril 2016
Fuel Cells Science and Technology 2016
Glasgow, Royaume Uni


25-29 avril 2016
Hannover Messe2016 - Hydrogen and Fuel Cells
Hanovre, Allemagne


29-30 avril 2016
24H de St Jo
Boulogne sur Mer


26-27 mai 2016
23rd FCDIC Fuel Cell Symposium
Tokyo, Japon


     
13-17 juin 2016
World Hydrogen Energy Conference 2016
Palais des Congrès et des Expositions, Saragosse, Espagne


14-17 juin 2016
Advanced Automotive Battery Conference (+ Fuel Cells) (16th aabc)
Detroit, USA


19-22 juin 2016
EVS29 - Electric Vehicle Symposium & Exhibition
Montréal, Québec


29-30 juin 2016
4e édition des Journées Hydrogène dans les Territoires
Grenoble

 

filière hydrogène et piles à combustible française

1) Rapport de l'Office Parlementaire d'Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques (OPESCT) de 2014: L'hydrogène; vecteur de la transition énergétique ?

 

Article de ERH2-Bretagne avec les 5 recommandations du rapport:

Résumé ERH2-Bretagne
 

Rapport: L'hydrogène; vecteur de la transition énergétique ?

 

Présentation pdf de l'AFHYPAC au SENAT le 7 novembre 2014
 

 

2) Mobility hydrogène France: Etude nationale sur le déploiement des voitures électriques à hydrogène et de l'infrastructure de recharge associée. (2014)

Présentation de l'étude: 

http://www.afhypac.org/images/documents/h2_mobilit_france_fr_final.pdf

 

3) Les piles à hydrogène une filière d'avenir pour la transition énergétique, Rapport DREAL Rhône Alpes (Nov 2012)

Présentation du rapport: 

http://www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/121030_-_DREAL_Hydrogene_-_Livret_de_promotion_cle149915-1.pdf

 

4) Les acteurs de la filière hydrogène et piles à combustible en région Rhone Alpes:

http://www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Fiche_Acteurs_H2PAC_nov_2012_cle545381-1.pdf

 

5) Les acteurs de la filière électromobilité hydrogène en région Midi-Pyrénées

Carte interractive: 

https://mapsengine.google.com/map/viewer?mid=zjC-x7q49Xec.kUDirMmLxpaQ

Etude de positionnement de la filière électromobilité H2 en région Pyrénées: 

http://blogs.enstimac.fr/phyrenees/Rapport_Phyre%CC%81ne%CC%81es_VF_HA%20pdf.pdf

Classement Des Articles Par Thématiques

Filière stockage des énergies marines (EMR) et renouvelables (EnR)

1) Etude stockage des énergies marines renouvelables en Bretagne, pour Bretagne Développement Innovation (BDI) dans le cadre du projet européen MEREFIC, par le bureau d'étude Indicta. (présentée le 22 novembre 2014 à la CCI du Morbihan).

Rapport d'étude: 

http://ressources.bdi.fr/telechargements/INDICTA_BDI_Stockage&EMR_Livrable%20final_v1.0%20Merific.pdf

14 août 2015 5 14 /08 /août /2015 05:38

AAP_Stock 
Appel à projets - ADEME

Stockage et conversion de l’énergie 
Édition 2015

 

 

Description courte:

L’Appel à projets (AAP) Stockage et conversion de l’énergie est ouvert aux projets de briques technologiques et démonstrateurs dédiés aux deux volets suivants :

 

Volet 1 - Le stockage d’énergie :

 

Axe 1 : Stockage de chaleur (pour des usages industriels, commerciaux ou urbains) ;

Axe 2 : Stockage réversible de l’électricité (dans des cycles charge-décharge électriques).

Dans ce volet, toutes les technologies de stockage peuvent être présentées. Les projets devront permettre d’améliorer les rendements, de minimiser les impacts environnementaux et surtout de réduire les délais et coûts de réalisation. L’AAP cible en particulier des projets dont le consortium intègre un acteur en capacité de valoriser pour son propre compte le système de stockage faisant l’objet de la démonstration.

 

Volet 2 - La conversion de l’électricité renouvelable en d’autres vecteurs

 

Axe 1 : La production d’hydrogène et sa conversion en électricité pour des usages non connectés : applications d’électro-mobilité, embarquées ou de secours - la brique technologie « système pile à combustible type PEM » est particulièrement visée ;

Les projets attendus sont des projets intégrés, c’est-à-dire abordant la chaîne complète : production, conditionnement, distribution et valorisation d’hydrogène dans des applications finales.

Axe 2 : Les procédés de valorisation du CO2 : Production d’hydrogène et réaction avec du CO2 pour la synthèse de produits chimiques, matériaux inertes, produits à forte valeur ajoutée ou à valeur énergétique (ex : méthanation).
Les projets démonstrateurs de recherche visés consistent à faire la démonstration de la faisabilité technique, économique et du bénéfice énergétique et environnemental des voies de valorisation de CO2.


Les projets peuvent être soumis pendant toute la période d’ouverture de l’AAP.

Ils seront instruits en quatre vagues successives selon le calendrier ci-dessous et dans la limite des fonds disponibles.


Clôture intermédiaire 1: 1er décembre 2015

Clôture intermédiaire 2: 19 avril 2016

Clôture intermédiaire 3: 18 octobre 2016

Clôture finale: 18 avril 2017

 

Source  et documents inhérents: Ademe
 

Repost 0
11 avril 2015 6 11 /04 /avril /2015 14:57
11/04/2015: L'italien Electro Power systems entre à la bourse Euronext le 22 Avril 2015 pour 29 Millions d'Euros

EPS Electro Power Systems l'entreprise d’avant-garde des systèmes intelligents de stockage d’énergie à base d’hydrogène, annonce aujourd’hui le lancement de son introduction en bourse en vue de l’admission aux négociations de ses actions sur le marché réglementé d’Euronext Paris, compartiment C.


A cette occasion, Carlalberto Guglielminotti, Directeur Général d’EPS, a déclaré : « L’introduction en bourse d’Electro Power Systems sur le marché réglementé d'Euronext Paris est une nouvelle étape de l'histoire de notre croissance et de notre ambition de devenir un acteur incontournable de la Transition Energétique. Accéder à la cotation sur Euronext Paris sera une étape de concrétisation majeure des objectifs d’Electro Power Systems visant à libérer le potentiel de la Transition Energétique et à innover pour un futur propre ».


EPS répond au défi technologique n°1 de la Transition Energétique : le stockage d’énergie

EPS a développé ElectroSelf™, une batterie auto-rechargeable qui utilise l’hydrogène destinée aussi bien à un usage résidentiel qu’à des applications à l’échelle du réseau, et ce à un coût plus faible que la plupart des autres solutions comparables actuellement sur le marché.

Cette technologie unique permet de stocker puis de libérer la puissance de l’hydrogène en vue de l’utilisation durable d’une énergie propre. Cette solution de stockage d’énergie, couplée avec des sources d’énergie renouvelables, peut fournir une puissance électrique suffisante pour garantir l’indépendance électrique : c’est une technologie propre, qui n’émet pas de CO2, et qui peut proposer un coût de l’électricité moins élevé que la plupart des solutions traditionnelles, telles que celles basées sur les énergies fossiles.

EPS a ainsi développé une solution accessible permettant de convertir l'énergie en une forme qui peut être stockée et réutilisée à l’infini que ce soit par les fournisseurs d’énergie ou les gestionnaires du réseau.

En 2014, EPS Italie a réalisé des revenus consolidés (chiffre d’affaires et autres revenus) de 1,6 M€ et n’a historiquement réalisé que des pertes financières.

Les principaux atouts du Groupe sont :

- Une technologie hydrogène intégrée verticalement et modulaire ;
- Une solution de stockage d’énergie propre et économique (300-500 €/kWh) qui, couplée avec des sources d’énergie renouvelables, permet de réduire le coût de l’électricité à 0,15 €/kWh auprès des utilisateurs finaux ;
- Une technologie qui a démontré sa fiabilité avec 31.7MWh installés ;
- Un savoir-faire et une expérience sur site de 16 millions d’heures difficilement reproductibles.

 

EPS s’introduit en bourse fort d’une stratégie claire, et des perspectives de développement qui s’articulent autour de trois piliers :

- Accélérer la commercialisation des systèmes de stockage d'énergie auprès des utilisateurs finaux ;

- Développer le marché du stockage d’énergie à l’échelle du réseau et des smart grids ;

- Être un acteur de la Transition Energétique en déployant des systèmes destinés aux applications d’énergie distribuée et hors-réseau à un coût inférieur à la production d’électricité traditionnelle.


 

Site Internet d'Electro Power Systems: http://electropowersystems.com/

Interview du directeur sur BFM Business: Ici

11/04/2015: L'italien Electro Power systems entre à la bourse Euronext le 22 Avril 2015 pour 29 Millions d'Euros11/04/2015: L'italien Electro Power systems entre à la bourse Euronext le 22 Avril 2015 pour 29 Millions d'Euros
Repost 0
2 avril 2015 4 02 /04 /avril /2015 14:42
02/04/2015: Projet EnergyPark à Mayence en Allemagne

Projet Energy Park Mayence (Allemagne):

 

Ouverture prévue au début Juillet 2015.


Un autre jalon important a été atteint:

Le Premier des trois systèmes d'électrolyse est arrivé le 17/03/2015 avec une Grue spéciale qui fournit des composants importants du système sur les lieux dans le parc industriel à Mayence-Hechtsheim. Dans les prochaines semaines, deux autres systèmes d'électrolyse sont installés dans la salle d'électrolyse.

 

Partenaires:


Le parc d'énergie de Mayence est un projet conjoint de recherche par Linde, Siemens, la Hochschule Rhein Main et Stadtwerke Mainz.

 

Objectif :

L'objectif principal est le développement, les essais et l'application de technologies innovantes pour la production d'hydrogène par électrolyse alimentés par des énergies renouvelables.

Même aujourd'hui, les centrales d'énergie éolienne ont parfois besoin d'être arrêté lorsque le réseau électrique n'a pas la capacité suffisante. Dans les années à venir les énergies renouvelables seront temporairement fournir plus de puissance que ce qui est réellement nécessaire.

Le "Energiepark Mainz" peut faire partie d'une solution à ce problème: Il peut aider à stocker le surplus d'électricité verte par séparation de l'eau en hydrogène et en oxygène et donc fournir de l'énergie qui peut être utilisé indépendamment du temps. L'énergie renouvelable peut donc être utilisé de manière extrêmement flexible et est disponible quand il est réellement nécessaire.

Les quatre partenaires veulent produire à partir de l'été à Mayence de grandes quantités d'hydrogène en utilisant l'électricité respectueux de l'environnement, y compris l'électricité que quatre voisines éoliennes produisent. L'hydrogène est ensuite stocké sur place, dans des reservoirs ou alimente directement le réseau de gazoduc pour  produire de l'électricité plus tard ou à la chaleur. L'Électricité à partir de sources renouvelables peut être stockée de cette manière pendant une longue période.

Les pétroliers du parc d'énergie peuvent également être fournis en hydrogène au réseau de stations de remplissage d'hydrogène  de plus en plus afin de fournir des véhicules à pile à combustible sans émissions carburant.

 

Coûts:

Le projet implique un investissement d'environ 17 millions d'euros et est soutenu par le Ministère fédéral de l'Économie et de la technologie dans le cadre du "stockage d'énergie Initiative de financement".


Technique:
Le Coeur de l'installation à Mayence-Hechtsheim est la salle d'électrolyse avec un modèle développé par Siemens système d'électrolyse d'hydrogène. Le principe de l'électrolyse est prouvé depuis des décennies et testé. La particularité de l'usine Mayence et la différence d'autres projets pilotes beaucoup plus petites: Voici une électrolyse PEM de pression très dynamique qui est installée, qui sera la plus grande fonderie au monde de ce type avec une puissance maximume de 6 mégawatts. L'installation à Mayence donc être utile, pour réduire les goulots d'étranglement dans le réseau électrique et la petite taille de la puissance du parc éolien.

 

Site internet du projet: http://energiepark-mainz.de/

Contacts:

Stadtwerke Mainz AG
Michael Theurer porte-parole
michael.theurer@stadtwerke-mainz.de

Siemens AG - Secteur industriel
Stefan Rauscher Communications
I CC PR 
stefan.rauscher@siemens.com

Linde AG
Stefan Metz Clean Technology Communications Manager
Communications corporatives et IR 
stefan.metz@linde.com

Hochschule Rhein Main
Janvier Wüntscher Département des Médias et relations publiques
jan.wuentscher@hs-rm.de

Repost 0
12 mars 2015 4 12 /03 /mars /2015 13:12
12/03/2015: Projet FlowBox innovation 2014-2017

Projet: FlowBox innovation

 

État global: Projet en cours -

Durée: 3 ans (avril 2014-Avril 2017)


Coordination et gestion de projet:
Mme Lucile VOIRON, gestionnaire de projet lucile.voiron@areva.com Téléphone: + 33 4 42 9047 60

Partenaires du projet:
Les institutions participantes sont un mélange d'industries et organismes de recherche:

AREVA SE (premier partenaire)
EnSTORAGE
EDF EN
Schneider Electric
CEA DRT / LITEN
TÜV SÜD

 

Résumé du projet:

AREVA et Schneider Electric, en partenariat avec Kic InnoEnergy , ont signé un accord de R & D pour développer une nouvelle solution de stockage d'énergie, appelée la batterie de flux ( FlowBox ) afin de produire et de stocker l'électricité en combinant l'acide bromhydrique et de l'hydrogène. 


La FlowBox Financé par KIC InnoEnergy de développer de nouvelles technologies pour l'énergie durable, le projet d'innovation Caisse de tête vise à optimiser le prototype de la batterie de débit de 50 kW existante conçue par EnStorage * à un module de démonstration de 150 kW. Selon l'accord de coopération, les deux sociétés vont tester la technologie de la batterie de flux dans des conditions réelles. L'objectif est de fournir une solution compétitive et très efficace pour l'intégration des énergies renouvelables.


AREVA dirigera le projet, la fabrication, l'intégration et l'installation de la solution de stockage tout Schneider Electric concevoir, fabriquer et installer le système de conversion de puissance complémentaire.


Louis-François Durret, PDG d'AREVA Renouvelables, a déclaré: " Le marché du stockage de l'énergie est en évolution rapide et très concurrentiel. Afin de répondre aux besoins énergétiques de demain AREVA est la diversification de son portefeuille de technologies avec la technologie de la batterie d'écoulement et l'élargissement de son accord de coopération avec son partenaire, Schneider Electric ".


Selon Frédéric Abbal, vice-président de l'Énergie d'affaires de Schneider Electric " Ce dernier accord avec AREVA renforce notre engagement à développer des solutions de gestion de l'énergie sûre, fiable, efficace, productive et verte. Cette technologie de stockage offrira la souplesse et la stabilité nécessaires pour faciliter l'intégration renouvelables ".


* EnStorage développe des solutions de stockage d'énergie à grande échelle basé sur la technologie de la batterie de flux. www.enstorageinc.com

Repost 0
12 mars 2015 4 12 /03 /mars /2015 12:35

La batterie à flux continu permettra de produire et de stocker l’électricité en couplant de l’acide bromhydrique et de l’hydrogène.


La nouvelle n'en est plus une, mais nous tenions à revenir sur cet accord de Recherche et développement entre les deux entreprises:

AREVA et Schneider Electric ont signé, le 2 octobre 2014, un accord de R&D visant à développer une nouvelle solution de stockage d’énergie. La technologie employée, dite « batterie à flux continu », permet de produire et de stocker l’électricité en couplant de l’acide bromhydrique  et de l’hydrogène. 

L’acide bromhydrique ( solution acqueuse liquide incolore d'Ions  Bromure Br - et Hydronium H3O +) étant formé par la dissolution de bromure d'hydrogène (HBr) dans l'eau.

Financé par l’Union Européenne*, le projet vise à optimiser un prototype de 50 kW développé par la société EnStorage** pour en faire un démonstrateur de 150 kW. Selon les termes de cet accord, AREVA et Schneider Electric testeront la batterie à flux continu en conditions réelles. 

L’objectif est de fournir une solution de stockage compétitive pour le déploiement des énergies renouvelables.

AREVA pilotera le projet et sera chargé de la fabrication, de l’intégration et de l’installation de la solution de stockage tandis que Schneider Electric s’occupera de la conception, de la fabrication et de l’installation du système de conversion électrique complémentaire.

Louis-François Durret, Président d’AREVA Renouvelables, a déclaré : « Le marché du stockage de l’énergie, très concurrentiel, connaît une croissance rapide. C’est pour répondre aux besoins énergétiques de demain qu’AREVA fait le choix de diversifier son portefeuille d’offres et d’élargir son partenariat avec Schneider Electric. »

Frédéric Abbal, Directeur Général Division Energy de Schneider Electric, a expliqué : « Cet accord renforce notre engagement dans le développement de solutions de gestion de l’énergie sûre, fiable, efficace, productive et propre. Cette innovation technologique apportera la flexibilité et la stabilité nécessaires au bon déploiement des énergies renouvelables.»

AREVA et Schneider Electric ont déjà signé en février 2014 un accord de partenariat stratégique pour le développement de la Greenergy Box™ d’AREVA, une solution de stockage et de gestion de l’énergie basée sur la production d’hydrogène et la pile à combustible. Le démonstrateur étant en Corse: plateforme MYRTE de l'université de Corte.


* Dans le cadre d’un projet KIC InnoEnergy pour développer des nouvelles technologies de production d'énergies renouvelables 

 

** EnStorage développe des solutions de stockage à grande échelle basées sur la technologie dite « batterie à flux continu ». www.enstorageinc.com 

Repost 0
20 février 2015 5 20 /02 /février /2015 18:15

Le 28 Janvier 2015, la FCH JU a lancé sa publication de son rapport "Commercialisation de stockage de l'énergie en Europe", financé par la FCH JU et compilé par une coalition de 32 organisations, dont Shell, Siemens, Alstom, Vattenfall et Eurogas.


Les résultats préliminaires du rapport identifient le potentiel de stockage d'énergie pour l'électrolyse européenne que plusieurs centaines de GW jusqu'à 170GW dans la seule Allemagne, si les objectifs de décarbonisation 2050 doivent être respectées. Il précise l'utilisation de l'hydrogène électrolytique dans le réseau de gaz, de mobilité ou de l'industrie peuvent utiliser de façon productive excès d'énergie presque tous renouvelables, contrairement stockage puissance-puissance (comme les batteries) dont l'utilisation est compromise que la pénétration des énergies renouvelables augmente.

 

Le rapport recommande aux décideurs de remédier au faible degré de reconnaissance réglementaire de stockage comme une composante spécifique de la chaîne de valeur de l'énergie électrique et à exempter les électrolyseurs de frais de consommation finale.


Autres conclusions clés du rapport incluent:
- Le stockage peut créer de la valeur dans le court terme, mais l'examen de la réglementation est la clé pour débloquer cette occasion. 
- la demande de stockage dépend des caractéristiques propres à chaque pays, en particulier le niveau de l'interconnectivité, et les pays insulaires comme le Royaume-Uni, il faudra le plus de stockage. 
- Conversion de l'électricité à la chaleur et stockage de chaleur est une option économique éprouvé et relativement faible pour fournir la flexibilité au système de pouvoir, mais son potentiel est limité par la part de la demande d'électricité utilisée pour le chauffage et sa variation saisonnière. 
- Conversion de l'électricité à l'hydrogène et son utilisation dans le réseau de gaz (puissance-gaz), la mobilité de l'hydrogène ou de l'industrie productive peut utiliser excès d'énergie presque tous renouvelable.


Pour plus d'infos: cliquez ici


Lien vers le rapport  "Commercialisation de stockage de l'énergie en Europe"

 

Communiqué de presse d'ITM Power:

En Allemagne, un certain nombre de rapports ont été publiés. Le «Étude de l'exigence pour le stockage de l'électricité en Allemagne", par Agora Energiewende, identifie une exigence en Allemagne pour l'électrolyse (pour les marchés du pouvoir-à-gaz, électricité à-liquides et de mobilité de l'hydrogène) d'un maximum de 16 GW, 80GW et 130GW par les années 2023, 2033 et 2050 respectivement. Ceci est confirmé par le rapport, "Power à gaz dans les transports" (un rapport au ministère fédéral des Transports et de l'Infrastructure numérique par le DLR, Berlin) qui estime les marchés en Allemagne pour le pouvoir à l'hydrogène et le pouvoir de-SNG , dans les applications de mobilité seul, comme chaque 
atteignant jusqu'à 140 TWh par an d'ici 2050.


En France, le rapport «Analyse du rôle de transport de gaz naturel dans l'économie de l'hydrogène en France" (un rapport à GRTgaz, par E-Cube), estime que l'injection d'hydrogène dans le réseau de gaz naturel français pourrait gérer 25 TWh d'énergie excédentaire par an . Il prédit le niveau de l'énergie excédentaire croissante à 75TWh d'ici 2050 et une combinaison de méthanisation et l'injection d'hydrogène étant nécessaire. Il préconise l'amélioration des biogaz comme la voie la plus rentable pour l'approvisionnement en CO2 pour la méthanisation.


L '«étude d'hydrogène et que des procédés de méthanisation capturer la valeur de l'électricité excédentaire" (un rapport par l'ADEME GRTgaz et GrDF, France), identifie jusqu'à 13 TWh d'électricité excédentaire en France en 2030, et jusqu'à 67TWh en 2050, qui doit être transféré hors du système d'alimentation ou perdu (par opposition au absorbés par les technologies de stockage de puissance à la puissance). Il estime que les besoins pour 1.2-1.4GW de P2G usine en France en 2030 et jusqu'à 24GW en 2050, et appelle à 5-10% de la capacité installée P2G soit pour l'injection d'hydrogène et le reste pour l'injection SNG à l'exigence de CO2 fourni entièrement de sources bio-renouvelable. Surtout, elle appelle également à un cadre législatif, réglementaire et fiscal à établir pour P2G en France et dans toute l'UE.


En Hollande, le rapport "Le rôle de l'énergie-gaz dans le futur système néerlandais de l'énergie" (par ECN et DNVGL pour TKI gaz), qui concerne la puissance à gaz comme une partie robuste de la combinaison d'options de technologie de l'énergie nécessaire pour atteindre objectifs de réduction d'émission de CO2 profondes dans le système d'énergie (-80% à -95% en 2050), nécessitant jusqu'à 20 GW de capacité installée P2G. Le rapport indique que le rôle ultime de P2G dépend en partie de la façon dont la politique climatique et les énergies renouvelables sont détaillées et sur la valeur réelle qui est implicitement fixé à l'hydrogène et / ou du méthane «verte» dans les différents secteurs de l'utilisateur final à la suite de ces politiques .


Aux Etats-Unis, la Commission des services publics de Californie a récemment introduit un mandat de 1,325 GW de stockage d'énergie à l'appui de la réalisation de l'objectif 2020 de l'Etat de 33% d'énergies renouvelables. Aussi le rapport "d'hydrogène Blending dans les réseaux de distribution de gaz naturel: un examen des questions clés" (un rapport par NREL), indique que les concentrations d'hydrogène allant jusqu'à 50% dans le système américain existant de distribution de gaz présents seulement »une augmentation mineure du risque global ».


Au Royaume-Uni, le rapport "Réduction des émissions de CO2 par addition d'hydrogène au gaz naturel" (par Haines, Polman et de Laat, dans AIE technologies de contrôle des gaz à effet de serre Volume 1), propose un processus par étapes pour convertir le système de distribution de gaz naturel au Royaume-Uni à 3% d'hydrogène d'abord, puis 12%, puis 25%, en trois étapes consistant à environ 15 ans chacun. Ce est pour permettre l'introduction progressive de nouveaux appareils à gaz qui peut tolérer diverses concentrations d'hydrogène. Le rapport «Power-to-Gas: Une étude britannique de faisabilité (par National Grid, SSE, Shell, SGN, Kiwa, SHFCA et ITM Power), recommande l'adoption d'une limite de concentration d'hydrogène à 3%
en 2015. Il estime un taux de construction obligation pour les systèmes d'injection d'hydrogène entre 200 et 400 MW par an à travers la période de 2015 à 2050, aboutissant à une charge maximum de dispatchable 23.5GW de l'électrolyse en 2050.


«Zéro carbone Bretagne: Repenser l'avenir" (par le Centre for Alternative Technology), identifie une solution zerocarbon la Grande-Bretagne en 2050 qui dépend dédie 180TWh d'électricité renouvelable excédent du système d'alimentation à l'électrolyse. L'hydrogène produit est utilisé (comme l'hydrogène ou un combustible hydrogenderived) en combinaison avec de la biomasse 274TWh à décarboniser complètement les secteurs thermiques, de transport et de puissance du Royaume-Uni.


Dans une perspective globale du rapport «Carte routière technologique: stockage de l'énergie" (par l'Agence internationale de l'énergie, de l'OCDE / AIE), indique pour des périodes de stockage plus longues, ou de créer un excédent permanent de l'énergie sur l'année, seule puissance à gaz ou la chaleur sera suffisante et cela nécessitera des approches intersectorielles à stockage d'énergie. Pour soutenir le secteur de l'électricité décarbonisation dans les quatre régions modélisées (États-Unis, Inde, Chine et de l'UE) d'environ 310 GW de capacité supplémentaire raccordée au réseau de stockage d'électricité est nécessaire et l'investissement associé nécessaire, dans les différents scénarios modélisés, varie de 380 milliards de dollars pour $ 750 000 000 000. L'AIE apporte également un rapport spécifique peu sur le stockage de l'hydrogène.


En résumé, diverses études ont identifié l'émergence des flux d'énergie excédentaire substantielles (mesurée en TWh et GW) dans plusieurs pays comme pénétrations solaires et éoliennes augmentent. Cela se applique en particulier dans les régions ou îles avec interconnexions limitées à d'autres réseaux d'électricité, tels que le Royaume-Uni et en Irlande. En particulier, l'étude a identifié FCHJU la position avantageuse de l'électrolyse à être en mesure de continuer à absorber ces excès, car ils augmentent en ampleur et en fréquence. Cela place puissance-gaz dans une position clé, par rapport à d'autres approches de stockage d'énergie, comme le catalyseur pour atteindre pénétrations renouvelables élevés tout en fournissant simultanément mangeoires verts dans les secteurs du chauffage et des transports. Il est maintenant nécessaire d'ajuster les cadres réglementaires se appliquant aux systèmes d'électricité et de gaz pour encourager le déploiement rapide de systèmes de puissance à gaz, de sorte que les stocks nationaux suffisant des installations P2G peuvent être construits pour permettre la réalisation des objectifs de décarbonisation. Cela se traduira par des déploiements de plus en plus importantes de l'hydrogène et SNG usine d'injection dans de nombreux pays.

Repost 0
5 février 2015 4 05 /02 /février /2015 17:24
05/02/2015: Toshiba stockera l'électricité avec l'hydrogène

Un système de stockage de l'électricité avec la technologie hydrogène par Toshiba

 

TOKYO-Toshiba Corporation a annoncé le 18 novembre 2014 i que la société a convenu avec la ville de Kawasaki de mener une expérience de démonstration de coopération d'un système d'alimentation en énergie indépendante en utilisant les énergies renouvelables et de l'hydrogène. Ce système sera mis en place dans l'établissement public Kawasaki Marien et Higashi-Ogishima-Naka parc dans la zone Port Kawasaki, et la démonstration sera effectuée à partir de l'année prochaine Avril jusqu'à la fin de l'exercice 2020.

 

Le système: 

Les sites d'installation: Kawasaki Marien et Higashi-Ogishima-Naka Parc
Période: Exercice 2015 - Exercice 2020
Caractéristiques principales
Installation photovoltaïque: 25kW
Hydrogène capacité de stockage du réservoir: 275Nm3
La puissance totale: 30 kW
la capacité de stockage d'énergie électrique de l'hydrogène: 350kWh *
Capacité d'approvisionnement en eau chaude: 60ℓ / h

Note:   * La capacité de stockage de l'hydrogène augmente d'environ un maximum de 20%, en fonction de la météo

 


Le système d'alimentation en énergie indépendante combine installations photovoltaïques, une batterie de stockage, un équipement d'électrolyse de l'eau, la production d'hydrogène, des réservoirs d'hydrogène et d'eau, et les piles à combustible. L'électricité produite à partir des installations photovoltaïques sera utilisée pour l'électrolyse de l'eau et ainsi produire de l'hydrogène, qui sera ensuite stockée dans le réservoir d'hydrogène et utilisé dans les piles à combustible pour fournir de l'électricité et l'eau chaude. Ainsi le système peut fonctionner que sur la lumière du soleil et l'eau, il sera en mesure de fournir indépendamment l'électricité et l'eau chaude en cas d'urgence, même si les lignes de vie sont coupés. Il sera également possible de transporter le système vers les zones sinistrées sur les remorques.

Dans des circonstances normales le système de gestion de l'énergie globale sera utilisé pour contribuer aux décalage de pic et à l'écrêtement des pointes de consommation pour l'énergie utilisée dans l'établissement public Kawasaki Marien et Higashi-Ogishima-Naka Park, grâce à un contrôle optimisé des installations photovoltaïques et du système de stockage, etc. .

Avec l'utilisation de la batterie au lithium de longue vie de Toshiba comme appoint de stockage, le système utilisera les piles à combustible de longue durée de vie de Toshiba pour obtenir un fonctionnement stable à long terme.


La ville de Kawasaki  fourni l'environnement de test de démonstration, et Toshiba est responsable de la conception, la fabrication et l'entretien de l'équipement. Les résultats obtenus seront utilisés conjointement par la ville de Kawasaki et Toshiba.


La ville de Kawasaki et Toshiba ont conclu des accords sur la collaboration et la coopération en Octobre 2013, de travailler à la réalisation d'une «Smart Community». L'utilisation du Smart Community Center de Toshiba près de la gare de Kawasaki comme base d'opérations, les deux parties ont jusqu'à présent promu des mesures qui comprennent la gestion de l'énergie pour les bâtiments dans le quartier de la gare, la revitalisation commerciale, et le fonctionnement de bus électrique.


Toshiba continuera de faire progresser le développement des piles à combustible résidentielles et de la technologie liée à l'hydrogène, comme générateurs d'hydrogène, une zone de produit dans lequel il détient la part nationale supérieure, et de chercher à contribuer à la société de l'hydrogène de l'avenir.

 

 

 

Source: http://www.toshiba.co.jp/about/press/2014_11/pr1304.htm

Repost 0
5 février 2015 4 05 /02 /février /2015 17:13

Projet RennesGrid:

 

La mutualisation de la production d’énergie renouvelable locale est d’ores et déjà considérée comme une composante stratégique de la transition énergétique en Bretagne et sur Rennes Métropole. L’idée du projet RennesGrid® est de valoriser une solution globale de transition énergétique, consistant à développer de façon expérimentale, et à rentabiliser, de nouvelles technologies de l’énergie basées notamment sur :


• la production d’énergie renouvelable à base de solutions photovoltaïques au sol, en toiture et en ombrières de parking,


• la gestion active de la demande d’énergie (MDE) et la consommation de la production locale
renouvelable,


• des dispositifs de stockage pour permettre l’utilisation de l’électricité issue des énergies renouvelables aux heures de pointe de consommation,


• des solutions de recharge de véhicules électriques destinées à améliorer les conditions de mobilité sur le site. 

 

Une étude de faisabilité est en cours, afin de pouvoir analyser la faisabilité du démonstrateur "Smart Grid" ’sur le campus de Ker Lann, à proximité de Rennes.

 

Les partenaires: 

Porteur et financeur de l'étude: Schneider Electric, 

Ecoorigin, ErDF, Rennes Métropole et la ville de Bruz.


Objectif du projet: Utiliser de manière optimale les énergies locales et devenir plus indépendant des énergies carbonées

 

Description:

Panneaux photovoltaïques fournissant l'énergie renouvelable qui sera stockée dans plusieurs dispositifs de stockage pour alimenter les bâtiments alentours avec une adaptation de la production-stockage à la demande de la consommation des entreprises et des particuliers situés sur le campus universitaire de Ker Lann. De plus l'alimentation de véhicules électriques sera proposé.

 

Budget: 10 Millions d'Euros d'investissement

 

Source: Communiqué de presse de Rennes Métropole

Repost 0
ERH2-Bretagne ERH2-Bretagne - dans Stockage de l'énergie
commenter cet article
19 novembre 2014 3 19 /11 /novembre /2014 15:14

Projet HYUNDER

 

Évaluation européenne du potentiel, des acteurs et des modèles économiques pertinents du stockage saisonnier à grande échelle de l'électricité renouvelable par stockage d'hydrogène en cavité souterraine


De juin 2012 à juillet 2014 

Les détails du projet:

Coût total:
1 766 516 €

Contribution de l'UE:
1 193 273 €

Coordonné par l'Espagne

Sous-programme:
SP1-JTI-FCH.2011.5.1 - Évaluation des droits de H2 pour le stockage de l'énergie et de l'intégration des marchés de l'énergie

Appel à proposition:
FCH-JU-2011-1

Régime de financement:
JTI-CSA-FCH - Initiatives technologiques conjointes - coordination et de soutien Acti


Objectif:


L'Objectif et le contexte du projet dans le 4ème appel  FCH JU (AIP 2011) un projet a été appelé à identifier la pertinence de stockage de l'hydrogène souterrain. L'accent étant mis sur le stockage de l'énergie à grande échelle saisonnière, le potentiel, le profil d'application, l'impact et le calendrier de mise en œuvre de ce concept qui peut varier à travers l'Europe.

Dans des études récentes un profil clair pour divers grands concepts de stockage / technologies a été élaboré pour l'Allemagne, et ici plus particulièrement les régions du nord, avec la participation du secteur public et de l'industrie. En utilisant cette connaissance, également acteurs dans d'autres régions ont commencé à évaluer les possibilités géographiques de stockage de l'hydrogène souterrain individu dans leur région respective, comme en Espagne et au Royaume-Uni et montrer de l'intérêt à déployer commercialement ce concept. Résultats attendus L'idée derrière le projet est d'établir une initiative européenne qui soutient le déploiement de stockage de l'énergie de l'hydrogène dans le stockage souterrain à grande échelle dans des cavités souterraines , comparer leur potentiel de stockage par rapport au marché de l'énergie et des technologies de stockage concurrentes, et à identifier et évaluer les domaines d'application, les parties prenantes, la sécurité, le cadre réglementaire et l'acceptation publique. Le concept général du projet prévoit des études de cas pour cinq représentants de régions européennes de benchmarking contre les résultats des projets de l'industrie allemande en cours. Chacune de ces études de cas examinera la compétitivité de stockage de l'hydrogène par rapport aux autres grands concepts de stockage d'énergie à grande échelle, le potentiel géologique pour le stockage de l'hydrogène dans la région, et la façon d'intégrer le stockage de l'énergie de l'hydrogène dans le marché de l'énergie. Le point de vue des études de cas est des cas d'affaires potentiels pour chaque région et l'élaboration d'un plan de mise en œuvre à l'échelle européenne.

 

Informations connexes

Résumés des rapports
Rapport périodique Sommaire 1 - HYUNDER (Évaluation du potentiel, les acteurs et les cas d'affaires pertinentes à grande échelle et le stockage saisonnier de l'électricité renouvelable par stockage souterrain d'hydrogène en Europe)
 (lien: http://cordis.europa.eu/result/rcn/143849_en.html )

Coordinateur
FUNDACION PARA EL DESARROLLO DE LAS NUEVAS TECNOLOGIAS DEL hidrogeno EN ARAGON, Espagne

 

Les participants:

LUDWIG-BOELKOW-Systemtechnik GmbH, Allemagne
Hinicio SPRL, Belgique
KBB SOUTERRAINS TECHNOLOGIES, Allemagne
La recherche nationale et l'Institut de développement cryogénie et isotopiques TECHNOLOGIES ICSI RM VALCEA, Roumanie
DEEP. Métro Engineering GmbH, Allemagne
E.ON STOCKAGE DE GAZ GMBH, Allemagne
STICHTING Energieonderzoek CENTRUM NEDERLAND, Pays-Bas
Shell Global Solutions International BV, Pays-Bas
CENEX - CENTRE D'EXCELLENCE POUR bas carbone et TECHNOLOGIES POUR PILE À COMBUSTIBLE, Royaume-Uni
SOLVAY Chemicals GmbH, Allemagne
Commissariat à l'énergie atomique et aux énergies alternatives, France

 

Source: Cordis europa, commission européenne, service information sur la communauté de la RetD en Europe

 

Site internet du projet: www.hyunder.eu

 

Résumé final du projet: 

http://www.hyunder.eu/images/Deliverables/D8%201_HyUnder%20Executive%20Summary%202.pdf

Repost 0
10 novembre 2014 1 10 /11 /novembre /2014 14:53

IONWATT

La rencontre en 2012 entre Bruno Mansuy de ERH2-Betagne et le professeur Didier Floner de l'équipe CNRS (MACSE) Matière condensée et systèmes électro-actifs de l'Université de Rennes 1/CNRS, avait suscité de l’intérêt quand aux recherches menées sur les batteries à flux et à électrolyte régénéré.

 

Nous sommes extrêmement heureux que ces recherches débouchent sur la création de la startup IONWATT par François Huber qui a su anticiper les potentialités de cette technologie qui intéressait aussi Total, et que Didier Floner en deviennent conseiller scientifique tout comme Florence Geneste, chargée de recherche au CNRS.

 

François Huber a pris la direction de l’entreprise ; il pilote la stratégie et le développement en lien avec des grands groupes industriels et des PME.
Ionwatt, créée en août 2014 à Pacé près de Rennes, conçoit, fabrique et commercialise une nouvelle génération de batteries pour le stockage industriel d’électricité.

Ionwatt lève ainsi 800 000 euros pour révolutionner le stockage d’électricité
Les fonds Emertec 5 et Go Capital accompagnés par un investisseur privé, Pierre-Yves Divet et la Société d’accélération du transfert de technologie (Satt) Ouest Valorisation y investissent 800 000 euros pour financer un prototype pré-commercial de la batterie.


La technologie développée met en œuvre une batterie dans laquelle les électrolytes circulent au travers d’électrodes à haute performance. Par rapport aux batteries à électrolytes circulants actuelles, elle présente des rendements nettement améliorés. De plus, elle utilise des électrolytes qui existent en ressources quasi-illimitées et donc moins sensibles aux fluctuations du marché des matières premières, contrairement aux électrolytes d’origine minière actuellement utilisés. La nouvelle batterie va pouvoir stocker et délivrer des quantités d’énergie proportionnelles à la taille des réservoirs d’électrolytes permettant ainsi d’envisager des solutions commerciales de grande capacité (MWh).


Ionwatt, fournisseur d'équipements à l'échelle mondiale, adressera particulièrement la gestion optimisée de l’énergie produite (smart grid) et des segments de marchés tels que la production d’énergie renouvelable, la gestion des plages de production/distribution, le résidentiel, le désenclavement de zones à risques d'approvisionnement.


La technologie, protégée par quatre brevets et un savoir-faire confidentiel, est issue de l’équipe Matière condensée et systèmes électroactifs (Université de Rennes 1/CNRS) de l’Institut des sciences chimiques de Rennes.


Sept emplois vont être créés au cours du premier exercice. D'autres le seront d’ici à trois ans, pouvant dépasser la dizaine si la commercialisation intervient rapidement. Le projet bénéficie de l’accompagnement de la Satt Ouest Valorisation qui a mis en place deux programmes de maturation successifs, et de celui de Rennes Atalante dans le cadre de l’incubateur Emergys sur les volets juridiques et de financement.

 

Contact: 

François Huber - Tél : 06 34 48 29 76

fhr@ionwatt.com

 

Laboratoire CNRS MACSE: 

http://www.scienceschimiques.univ-rennes1.fr/equipes/macse/

 

Source: 

http://www.rennes-atalante.fr/actualites-technopole/actualites-de-la-technopole/blog/ionwatt-leve-800-000-euros-pour-revolutionner-le-stockage-delectricite.html

 

Pour en savoir plus sur les batteries à électrolyte circulant:

Une batterie permet de stocker et déstocker de l'énergie électrochimique par le biais de réactions d'oxydo-réduction au cours desquelles des électrons sont échangés. De manière simplifiée, les batteries sont composées de trois grandes catégories d'éléments : les électrodes, l'électrolyte et le circuit électrique extérieur. Les électrodes (anode et cathode) sont constituées de matériaux de travail qui libèrent ou acceptent les électrons selon leur état de charge ou de décharge. L'électrolyte, placé entre les deux électrodes, bloque les électrons mais autorise le passage des ions afin d'assurer l'équilibre de charge du système. Enfin, le circuit électrique extérieur connecté aux électrodes amène les électrons de l'anode à la cathode (décharge) et utilise l'énergie sous forme de travail électrique. Les batteries à flux continu ont la particularité d'avoir des électrodes liquides et un électrolyte polymère (membrane échangeuse d'ions). Dans la cellule où a lieu la réaction d'oxydo-réduction, un feutre en graphite qui est imprégné des électrodes liquides permet la conduction électronique vers des collecteurs en graphite puis vers le circuit extérieur. Les liquides contenant les éléments réactifs des deux demi-piles sont stockés dans des réservoirs séparés. Ils traversent les cellules pour l'oxydo-réduction puis sont évacués par un système de pompage. Ainsi, un grand avantage de cette technologie est de dissocier la puissance et la capacité énergétique du système, qui dépendent respectivement du nombre de cellules utilisées et du dimensionnement des réservoirs. L'un des avantages des batteries à flux continu est qu'il n'y a pas de perte de performance par déformation de l'électrode au cours des cycles de charge-décharge, et les systèmes ont une durée de vie assez longue (plusieurs milliers de cycles).

Repost 0