Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Erh2-Bretagne

  • ERH2-Bretagne
  • THEME: L'énergie renouvelable, hydrogène et piles à combustible, réseaux énergétiques intelligents

SERVICES Proposés aux membres adhérents de l'association:
- Veille technologique, économique et réglementaire.
- Etudes technico-économiques.
- Projets de démonstration
  • THEME: L'énergie renouvelable, hydrogène et piles à combustible, réseaux énergétiques intelligents SERVICES Proposés aux membres adhérents de l'association: - Veille technologique, économique et réglementaire. - Etudes technico-économiques. - Projets de démonstration

Adhésions

Nouveau site internet: 

erh2-bretagne.strikingly.com

 

Demande d'adhésion: ERH2.Bretagne (at) gmail.com

 

Services proposés:

- Conférences, sensibilisation, formation (structures publiques et entreprises)
- Etudes générales et spécifiques sur l'hydrogène et les piles à combustibles
- Aides au montage de projets de stockage d'énergie renouvelable et de véhicules décarbonés
- Veille technologique, économique et règlementaire

 

Evénements

13-14 avril 2016
Fuel Cells Science and Technology 2016
Glasgow, Royaume Uni


25-29 avril 2016
Hannover Messe2016 - Hydrogen and Fuel Cells
Hanovre, Allemagne


29-30 avril 2016
24H de St Jo
Boulogne sur Mer


26-27 mai 2016
23rd FCDIC Fuel Cell Symposium
Tokyo, Japon


     
13-17 juin 2016
World Hydrogen Energy Conference 2016
Palais des Congrès et des Expositions, Saragosse, Espagne


14-17 juin 2016
Advanced Automotive Battery Conference (+ Fuel Cells) (16th aabc)
Detroit, USA


19-22 juin 2016
EVS29 - Electric Vehicle Symposium & Exhibition
Montréal, Québec


29-30 juin 2016
4e édition des Journées Hydrogène dans les Territoires
Grenoble

 

filière hydrogène et piles à combustible française

1) Rapport de l'Office Parlementaire d'Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques (OPESCT) de 2014: L'hydrogène; vecteur de la transition énergétique ?

 

Article de ERH2-Bretagne avec les 5 recommandations du rapport:

Résumé ERH2-Bretagne
 

Rapport: L'hydrogène; vecteur de la transition énergétique ?

 

Présentation pdf de l'AFHYPAC au SENAT le 7 novembre 2014
 

 

2) Mobility hydrogène France: Etude nationale sur le déploiement des voitures électriques à hydrogène et de l'infrastructure de recharge associée. (2014)

Présentation de l'étude: 

http://www.afhypac.org/images/documents/h2_mobilit_france_fr_final.pdf

 

3) Les piles à hydrogène une filière d'avenir pour la transition énergétique, Rapport DREAL Rhône Alpes (Nov 2012)

Présentation du rapport: 

http://www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/121030_-_DREAL_Hydrogene_-_Livret_de_promotion_cle149915-1.pdf

 

4) Les acteurs de la filière hydrogène et piles à combustible en région Rhone Alpes:

http://www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Fiche_Acteurs_H2PAC_nov_2012_cle545381-1.pdf

 

5) Les acteurs de la filière électromobilité hydrogène en région Midi-Pyrénées

Carte interractive: 

https://mapsengine.google.com/map/viewer?mid=zjC-x7q49Xec.kUDirMmLxpaQ

Etude de positionnement de la filière électromobilité H2 en région Pyrénées: 

http://blogs.enstimac.fr/phyrenees/Rapport_Phyre%CC%81ne%CC%81es_VF_HA%20pdf.pdf

Classement Des Articles Par Thématiques

Filière stockage des énergies marines (EMR) et renouvelables (EnR)

1) Etude stockage des énergies marines renouvelables en Bretagne, pour Bretagne Développement Innovation (BDI) dans le cadre du projet européen MEREFIC, par le bureau d'étude Indicta. (présentée le 22 novembre 2014 à la CCI du Morbihan).

Rapport d'étude: 

http://ressources.bdi.fr/telechargements/INDICTA_BDI_Stockage&EMR_Livrable%20final_v1.0%20Merific.pdf

20 mai 2011 5 20 /05 /mai /2011 21:12

 

ERH2-Bretagne salue la création d'un deuxième consortium sur les éoliennes offshore.

Depuis 6 mois ERH2-Bretagne organise des rencontres avec les différents acteurs de ces deux partenariats pour les informer de la problématique du stockage de l'énergie éolienne intermittente et des soucis rencontrés notamment au Danemark sur ce point. ERH2-Bretagne a proposé de travailler sur une plateforme de production d'hydrogène en mer et de transport à terre par gazoduc, ce qui permettrait de stocker l'énergie en période creuse de consommation et de la restituer en période pleine, afin d'écreter les pics de production non adaptés à la demande. Cette solution est déjà en expérimentation en Espagne depuis 2010 et sur l'ile d'Utsira au large de la Norvège depuis 2004.

 

Après ALSTOM et EDF ENERGIES NOUVELLES qui ont créé le premier consortium sur les parcs éoliens offshore au large de Saint-Brieuc en Bretagne au mois de janvier et  rejoint par NASS AND WIND il y a peu, c'est GDF Suez(1), Areva(2) et Vinci(3) qui viennent d'annoncer la naissance d'un second consortium franco-français pour répondre à l’appel d'offres de 10 milliards d'euros du gouvernement sur les éoliennes en mer. Il vise la mise en place de cinq parcs éoliens au large des côtes françaises, dans le cadre d'un programme de développement de 6.000 MW offshore «prévu à l'horizon 2020», souligne un communiqué conjoint de GDF Suez, premier producteur éolien en France, Areva, le deuxième acteur européen de l'éolien en mer, et Vinci, leader mondial des concessions et de la construction.

 


Paris, le 18 mai 2011, GDF SUEZ, VINCI et AREVA ont signé un accord de partenariat pour créer une filière industrielle de l’éolien en mer compétitive, durable et créatrice d’emplois. Cette alliance vise à répondre conjointement à l’appel d’offres annoncé par le Président de la République française en janvier 2011 pour la mise en place de cinq parcs éoliens au large des côtes françaises, dans le cadre d’un programme de développement de 6 000 MW offshore prévu à l’horizon 2020. Le présent accord crée une plateforme industrielle autour de trois acteurs majeurs avec des expertises complémentaires dans les domaines des énergies renouvelables et de la construction. Il est exclusif sur trois champs :
Dieppe-Le Tréport, Courseulles-sur-Mer et Fécamp.


Ces trois champs offshore permettraient de couvrir pour une durée moyenne de 30 ans la consommation d’électricité de plusieurs millions d’habitants. Leur installation mobiliserait des milliers d’emplois locaux directs et indirects durant les années de construction et jusqu’à 4 000 emplois directs et pérennes pour les activités industrielles de production, d’exploitation et de maintenance.

 

Premier producteur éolien en France avec près de 1 000 MW installés, GDF SUEZ possède un savoir-faire complet sur l’ensemble de la filière, qu’il entend valoriser sur ses projets d’installation d’éoliennes en mer. GDF SUEZ déploie son expertise de l’éolien en France avec l’appui de ses filiales spécialisées, dans une approche qui privilégie systématiquement la proximité et la concertation avec les parties prenantes. Avec sa filiale La Compagnie du Vent, GDF SUEZ travaille sur le projet des Deux Côtes. Cette zone est située dans la zone propice de Dieppe-Le Tréport identifiée par l’Etat pour être mise en concurrence et prévoyant l’implantation d’un parc éolien en mer pouvant atteindre 750 MW installés.

 

VINCI, leader mondial des concessions et de la construction, a développé son savoir-faire dans le montage de financement et la réalisation de grands projets d’infrastructure. Sur ce projet français majeur des éoliennes en mer, VINCI va mobiliser VINCI Concessions d’une part, et sa branche Contracting (construction et énergies) d’autre part, et bénéficier de ses métiers de spécialités, d’intégrateurs ainsi que de son fort ancrage territorial.

 

AREVA, présent dans le secteur depuis 2004, est le deuxième acteur européen de l’éolien en mer. Son éolienne M5000 de 5 MW a déjà remporté 600 MW de commandes avec des engagements fermes de banques européennes de tout premier plan. C’est grâce à cette technologie éprouvée et sa base installée de plus de 120 turbines à fin 2013, qu’AREVA proposera une offre répondant parfaitement aux impératifs du marché français de l’éolien en mer. Le groupe bénéficie d’un retour d’expérience unique pour développer ce marché sur des bases solides.

 

Gérard Mestrallet, Président-Directeur général de GDF SUEZ, a déclaré : « GDF SUEZ poursuit son fort développement dans les énergies renouvelables et confirme ses ambitions en matière de parcs éoliens en mer. Avec ses partenaires, GDF SUEZ prend aujourd’hui une place incontournable dans la constitution d’une véritable industrie française de l’éolien en mer. Le Groupe y apportera son expertise d’énergéticien intégré, combinée à celle de ses filiales spécialisées ».
Xavier Huillard, Président-Directeur général de VINCI, a déclaré : « VINCI va apporter toute son expertise en matière de concessions et de conception – construction au développement de l’éolien en mer. Nous sommes convaincus que la qualité de nos expertises réunies et de notre projet industriel et social constituera un formidable atout pour répondre aux prochains appels d’offres du gouvernement français ».

 

Anne Lauvergeon, Présidente du Directoire d’AREVA, a déclaré : « AREVA est aujourd’hui prêt à lancer une filière industrielle française, en apportant des solutions technologiques éprouvées et en renforçant sa présence. Cela permettra la création de milliers d’emplois durables. Ce partenariat conclu avec des acteurs majeurs opérationnels français constitue un grand projet pour le développement industriel et économique de notre pays ».

 

Source: Communiqué de presse conjoint du consortium GDF-Suez, Areva, Vinci

 

(1) GDF SUEZ inscrit la croissance responsable au cœur de ses métiers pour relever les grands enjeux énergétiques et environnementaux : répondre aux besoins en énergie, assurer la sécurité d’approvisionnement, lutter contre les changements climatiques et optimiser l’utilisation des ressources. Le Groupe propose des solutions performantes et innovantes aux particuliers, aux villes et aux entreprises en s’appuyant sur un portefeuille d’approvisionnement gazier diversifié, un parc de production électrique flexible et peu émetteur de CO2 et une expertise unique dans quatre secteurs clés : le gaz naturel liquéfié, les services à l’efficacité énergétique, la production indépendante d’électricité et les services à l’environnement. GDF SUEZ compte 215 000 collaborateurs dans le monde pour un chiffre d’affaires en 2010 de 84,5 milliards d’euros. Coté à Bruxelles, Luxembourg et Paris, le Groupe est représenté dans les principaux indices internationaux : CAC 40, BEL 20, DJ Stoxx 50, DJ Euro Stoxx 50, Euronext 100, FTSE Eurotop 100, MSCI Europe, ASPI Eurozone et ECPI Ethical Index EMU.

 

(2) AREVA fournit à ses clients des solutions pour produire de l'électricité avec moins de CO 2. L’expertise du groupe et son exigence absolue en matière de sûreté, de sécurité, de transparence et d’éthique font de lui un acteur de référence, dont le développement responsable s’inscrit dans une logique de progrès continu.

Numéro un mondial du nucléaire, AREVA propose aux électriciens une offre intégrée unique qui couvre toutes les étapes du cycle du combustible, la conception et la construction de réacteurs nucléaires et les services associés. Le groupe développe par ailleurs ses activités dans les énergies renouvelables – éolien, solaire, bioénergies, hydrogène et stockage – pour devenir d'ici à 2012 l’un des trois leaders mondiaux de ce secteur. Grâce à ces deux grandes offres, les 48 000 collaborateurs d’AREVA contribuent à fournir au plus grand nombre, une énergie toujours plus sûre, plus propre et plus économique. www.areva.com

 

(3) Premier groupe mondial de concessions et de construction, VINCI emploie près de 180 000 collaborateurs dans une centaine de pays. Son métier est de concevoir, construire, financer et gérer des équipements qui améliorent la vie de chacun : infrastructures de transport, bâtiments publics et privés, aménagements urbains, réseaux d’eau, d’énergie et de communication. VINCI met sa performance de groupe privé au service de l’aménagement de la ville et du développement des territoires. Son modèle intégré de concessionnaire constructeur conjugue ainsi les enjeux de court terme de l’activité de ses entreprises et les enjeux de long terme de ses réalisations. www.vinci.com.

 



Repost 0
ERH2-Bretagne ERH2-Bretagne - dans Veille eoliennes
commenter cet article
26 janvier 2011 3 26 /01 /janvier /2011 09:12
Un appel d’offres pour la construction de 600 éoliennes en mer sur 5 sites d’ici à 2015 a été annoncé.
Les candidatures devraient commencer au deuxième trimestre 2011 pour une sélection au printemps 2012.
Pour 2015:
Puissance estimée: 3000 MW d’éoliennes en mer.
Coût global:  10 milliards d’euros
Objectif:  faire émerger une filière nationale performante pour construire ces moyens de production et également se projeter à l’export.
Pour 2020:
Puissance estimée: 6000 MW d’énergies marines (Objectifs du Grenelle de l'environnement)
Selon un rapport « Nouveaux métiers des énergies marines renouvelables » du ministère de l'environnement:  l’éolien offshore pourrait permettre de créer 150 000 nouveaux emplois dans l’UE d’ici à 2025 et 10 000 emplois seront créés en France.
Source: Communiqué de presse de l'Elysé
Repost 0
ERH2-Bretagne ERH2-Bretagne - dans Veille eoliennes
commenter cet article
22 mai 2010 6 22 /05 /mai /2010 09:15

 

La TEPCO (Tokio électrique Power compagnie), la compagnie d'électricité  de Tokyo  mettra en place en juin 2010 la première éolienne offshore (en pleine mer) du Japon.


 
Le
développement de l'énergie éolienne au Japon est freiné par les aléas climatiques notamment avec les tsunamis fréquents, les tremblements de Terre et les fonds marins abrupts le long des côtes qui rendent l'installation d'éoliennes en mer moins facile.

En 2009, la NEDO l'Organisation pour le Développement des Energies Nouvelles et des Technologies Industrielles a lancé un projet pour financer la construction de systèmes de mesure des conditions météorologiques permettant d'étudier les vents en situation de pleine mer. La Tepco, en collaboration avec l'Université de Tokyo, a mis en place une tour flottante pour étudier ces conditions et le site a été retenu pour l'installation de l'aérogénératrice.

 

 

arton6064-8c25a.jpg

 

 

Position géographique d'implantation : à 3 km au large de la ville de Choshi.


 

Caractéristique techniques de l'éolienne:


Hauteur: 130 m

Mât immergé de 11 m

Diamètre des pales: 90 m

Puissance: 2 MW

Relié à la côte par un cablage électrique sous marin


 

Durée des tests: de juin 2010 à mars 2014


 

Budget:

 

30 millions d'euros financés par la NEDO à hauteur de 20 millions d'euros et par la TEPCO pour 10 millions d'euros.



 

Sources :


- Communiqué de la NEDO - 19/05/2010

http://redirectix.bulletins-electroniques.com/ltZGE
 

 

- Communiqué de Tepco - 19/05/2010

http://www.tepco.co.jp/cc/press/10051902-j.html

Repost 0
ERH2-Bretagne ERH2-Bretagne - dans Veille eoliennes
commenter cet article
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 21:30

L'organisme public norvégien pour la promotion des énergies renouvelables et la maitrise de l'énergie a annoncé apporter un soutien financier pour l'équivalent de 17 millions d'euros à la société Bergen-Sway AS pour la construction d'un prototype d'aérogénérateur (éolienne) d'une puissance de 10 MW.



Caractéristiques techniques:

Puissance nominale: 10 MW, soit 2 à 3 fois plus que les plus grosses éoliennes actuelles.
Hauteur de mât: 162,5 mètres
Rotor avec des pales d'un diamètre de 145 mètres


Intérêts:

Capacités de génération d'électricité augmentée
Diminution des coûts d'exploitation, du poids de la turbine
Générateur sans engrenage



Phasage:

2010-2012: Le système sera testé
à Terre (Onshore)
2013-2014 Test en mer (offshore)
2014: Début de commercialisation pour des utilisation en haute mer


Perspectives:

C'est une technologie d'avenir pour les énergies marines, les plateformes pétrolières et gazières flottantes en haute mer mais aussi pour les fermes éoliennes marines raccordées aux réseaux électriques continentaux.
La technologie est développée conjointement par Sway AS et Smartmotor AS. La société Sway AS est elle-même détenue par Statoil, Lyse, Inocean og Eystein Borgen.


Le projet est à mettre en perspective avec la signature par la Norvège le 2 février 2010 de la Déclaration de la Mer du Nord (North Sea Declaration) préalablement adoptée en décembre 2009 par neuf pays (Belgique, Danemark, France, Allemagne, Irlande, Luxembourg, Pays-Bas, Suède et Royaume-Uni).


Objectif: Instaurer une collaboration étroite entre les pays côtiers de la Mer du Nord pour la coordination du développement des infrastructures et des politiques en matière d'énergie éolienne offshore.

Elle vise en particulier à la construction d'un réseau électrique sous-marin (supergrid) qui servira en priorité à interconnecter les pays producteurs d'énergies renouvelables dans ces eaux. Cet accord politique appelle à l'adoption d'ici la fin 2010 d'un plan de travail stratégique sous la forme d'un "Memorandum of Understanding of the North Seas Offshore Grid Initiative".


Remarques de ERH2-Bretagne:


La Bretagne peut-elle participer à un tel projet en adoptant une politique volontaire et simultannée de développement des éoliennes offshore de grande capacité et de stockage de l'énergie marine sous forme d'hydrogène ?


Les bénéfices seraient nombreux:


Cela permettrait de réduire les coûts notamment des cablages électriques sous-marins (1 millions d'euros / km en mer). En optant pour une production d'hydrogène en mer, sans aucune émissions de gaz à effet de serre (électrolyse de l'eau), et un réseau de gazoducs (40 000 euros le km en mer) pour acheminer l'hydrogène à Terre cela mettrait à disposition du territoire breton  un vecteur d'énergie disponible pour réinjecter dans le réseau en cas de forte demande et en prévision des véhicules électriques à hydrogène déjà en démonstration chez de nombreux constructeurs européens dont fait parti PSA (voir Véhicules hydrogène - Piles à combustibles (1) .)


Les gains sont indéniables quand on passe d'un réseau électrique à un réseau gazier hydrogène. Les bénéfices sont réalisés sur le coût du réseau au km, mais aussi sur les pertes liées au transport du courant électrique. C'est un des arguments moteurs et des plus pertinents qu'avancent les scientifiques et les économistes qui ont "refléchi" à la nouvelle économie de l'hydrogène comme la troisième révolution industrielle: celle de l'énergie.




Repost 0
ERH2-Bretagne ERH2-Bretagne - dans Veille eoliennes
commenter cet article
24 février 2010 3 24 /02 /février /2010 08:59

Une nouvelle génération d’éolienne offshore de 10 MW avec un diamètre d'hélice de 145 mètre plus performante pourrait voir le jour en Norvège à l’horizon 2012.

La société publique norvégienne Enova a annoncé l'objectif d’optimiser la production d’énergie en mer avec cette éolienne  trois fois plus puissante qu'une éolienne standard actuelle. La société Sway AS, basée à Bergen et la firme norvégienne Smartmotor AS étudient le concept avec un objectif de réduction de poids et de pièces. D’abord testé au sol à Oeygarden, dans le sud-ouest du pays elle sera ensuite installée en Mer du Nord, à 7 km à l’ouest des côtes norvégiennes.


Coût du projet : 17 millions d’euros.



Source : http://www.developpementdurablelejournal.com/spip.php?article6064

 

http://www.enova.no

 

http://www.sway.no

Repost 0
ERH2-Bretagne ERH2-Bretagne - dans Veille eoliennes
commenter cet article