Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Erh2-Bretagne

  • ERH2-Bretagne
  • THEME: L'énergie renouvelable, hydrogène et piles à combustible, réseaux énergétiques intelligents

SERVICES Proposés aux membres adhérents de l'association:
- Veille technologique, économique et réglementaire.
- Etudes technico-économiques.
- Projets de démonstration
  • THEME: L'énergie renouvelable, hydrogène et piles à combustible, réseaux énergétiques intelligents SERVICES Proposés aux membres adhérents de l'association: - Veille technologique, économique et réglementaire. - Etudes technico-économiques. - Projets de démonstration

Adhésions

Nouveau site internet: 

erh2-bretagne.strikingly.com

 

Demande d'adhésion: ERH2.Bretagne (at) gmail.com

 

Services proposés:

- Conférences, sensibilisation, formation (structures publiques et entreprises)
- Etudes générales et spécifiques sur l'hydrogène et les piles à combustibles
- Aides au montage de projets de stockage d'énergie renouvelable et de véhicules décarbonés
- Veille technologique, économique et règlementaire

 

Evénements

13-14 avril 2016
Fuel Cells Science and Technology 2016
Glasgow, Royaume Uni


25-29 avril 2016
Hannover Messe2016 - Hydrogen and Fuel Cells
Hanovre, Allemagne


29-30 avril 2016
24H de St Jo
Boulogne sur Mer


26-27 mai 2016
23rd FCDIC Fuel Cell Symposium
Tokyo, Japon


     
13-17 juin 2016
World Hydrogen Energy Conference 2016
Palais des Congrès et des Expositions, Saragosse, Espagne


14-17 juin 2016
Advanced Automotive Battery Conference (+ Fuel Cells) (16th aabc)
Detroit, USA


19-22 juin 2016
EVS29 - Electric Vehicle Symposium & Exhibition
Montréal, Québec


29-30 juin 2016
4e édition des Journées Hydrogène dans les Territoires
Grenoble

 

filière hydrogène et piles à combustible française

1) Rapport de l'Office Parlementaire d'Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques (OPESCT) de 2014: L'hydrogène; vecteur de la transition énergétique ?

 

Article de ERH2-Bretagne avec les 5 recommandations du rapport:

Résumé ERH2-Bretagne
 

Rapport: L'hydrogène; vecteur de la transition énergétique ?

 

Présentation pdf de l'AFHYPAC au SENAT le 7 novembre 2014
 

 

2) Mobility hydrogène France: Etude nationale sur le déploiement des voitures électriques à hydrogène et de l'infrastructure de recharge associée. (2014)

Présentation de l'étude: 

http://www.afhypac.org/images/documents/h2_mobilit_france_fr_final.pdf

 

3) Les piles à hydrogène une filière d'avenir pour la transition énergétique, Rapport DREAL Rhône Alpes (Nov 2012)

Présentation du rapport: 

http://www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/121030_-_DREAL_Hydrogene_-_Livret_de_promotion_cle149915-1.pdf

 

4) Les acteurs de la filière hydrogène et piles à combustible en région Rhone Alpes:

http://www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Fiche_Acteurs_H2PAC_nov_2012_cle545381-1.pdf

 

5) Les acteurs de la filière électromobilité hydrogène en région Midi-Pyrénées

Carte interractive: 

https://mapsengine.google.com/map/viewer?mid=zjC-x7q49Xec.kUDirMmLxpaQ

Etude de positionnement de la filière électromobilité H2 en région Pyrénées: 

http://blogs.enstimac.fr/phyrenees/Rapport_Phyre%CC%81ne%CC%81es_VF_HA%20pdf.pdf

Classement Des Articles Par Thématiques

Filière stockage des énergies marines (EMR) et renouvelables (EnR)

1) Etude stockage des énergies marines renouvelables en Bretagne, pour Bretagne Développement Innovation (BDI) dans le cadre du projet européen MEREFIC, par le bureau d'étude Indicta. (présentée le 22 novembre 2014 à la CCI du Morbihan).

Rapport d'étude: 

http://ressources.bdi.fr/telechargements/INDICTA_BDI_Stockage&EMR_Livrable%20final_v1.0%20Merific.pdf

9 septembre 2016 5 09 /09 /septembre /2016 10:02

Toyota Miraï électrique pile à hydrogène

Notre nouveau site internet avec le nouveau blog: http://www.erh2-bretagne.strikingly.com/

Rejoignez-nous !

 

Repost 0
1 juillet 2016 5 01 /07 /juillet /2016 10:11

Areva H2 Gen, fournisseur de technologie spécialisée dans la production de l' hydrogène (H2 ) la production, a inauguré la première usine dédiée à la fabrication d'électrolyseurs en France.


Situé à Les Ulis , près de Paris, l'usine fabriquera sa dernière génération d'électrolyseurs PEM pour produire H 2 pour le marché en plein essor des véhicules électriques pile à hydrogène (FCEV) en France.


La nouvelle installation sera en mesure de produire environ 30 électrolyseurs chaque année dans une zone de surface totale du site de 2800m 2 , y compris un grand espace d'unité pour produire des piles pour l' intégration électrolyseur.


Les électrolyseurs de la société sont basés sur la production de la membrane échangeuse de protons (PEM) H 2  dans une conception «tout-en-un» qui intègre l' ensemble du refroidissement, de la purification et du contrôle système. Ces systèmes peuvent générer une capacité totale comprise entre 5 à 120 Nm 3 par heure de H 2 .


Dans une communication de la société, «En construisant cette usine de fabrication d'électrolyseurs, Areva H 2 Gen offre un système de technologie française innovante qui répond à la nécessité pour le stockage à volume élevé de l'énergie fournie par des sources renouvelables."


"Areva H 2 Gen dispose désormais d' une installation de production industrielle qui correspond à la fois à ses ambitions et aux besoins du marché."


Dans un projet distinct, Areva H 2 Gen se prépare actuellement à construire la plus grande station de ravitaillement hydrogène à ce jour pour l'entreprise Braley à Rodez , dans le sud de la France.



Areva H 2 Gen n'a été fondée il y a deux ans en 2014. Depuis cette époque, la société a doublé son personnel et à la fois son chiffre d' affaires, espérant générer environ 5 M € (5,5m $) pour l'exercice en cours. Il a des bases en Europe, en Asie et aux États - Unis.

AREVA H2-Gen, leader français de l’électrolyse, avec plus de 25 ans d’expertise, fabrique des électrolyseurs à membrane échangeuse de protons.

Cette technologie, dite « PEM » (Proton Exchange Membrane), permet la production d’hydrogène à partir d’eau et d’électricité. 
Destinée initialement aux applications industrielles, l’électrolyse PEM vise désormais le marché du stockage des énergies renouvelables afin d’alimenter en hydrogène les stations-service pour les véhicules à pile à combustible ou les réseaux de gaz naturel (« Power-to-Gas »).

Areva H2Gen offre aujourd’hui une gamme de produits indoor et outdoor allant de 5 à 120 Nm3/h et répond aux besoins des marchés de l’Industrie, de la mobilité, et du stockage d’énergies.

Equipementier industriel au cœur de la transition énergétique, AREVA H2Gen la rend possible.

Pour plus de renseignements : www.arevah2gen.com

Repost 0
27 juin 2016 1 27 /06 /juin /2016 11:46

Le projet Hydrogène et piles à combustible européen INSPIRE
INTEGRATION OF NOVEL STACK COMPONENTS FOR PERFORMANCE, IMPROVED DURABILITY AND LOWER COST
 



La Création d'un consortium de développeurs de composants de pile à combustible, les institutions académiques et le constructeur automobile BMW Group pour un projet de trois ans pour développer et valider la prochaine génération de la technologie et des matériaux pile à pile à combustible automobile. L'intention générale du consortium du projet INSPIRE est d'accélérer la commercialisation de haute performance, les véhicules électriques zéro émission à pile à combustible alimenté et d'accroître la compétitivité de l'industrie européenne de pile à combustible sur la scène mondiale.




Le Projet INSPIRE est soutenu par une subvention de 7 millions € (près de 8 millions $ ) par le FCHJU, l' entreprise commune européenne hydrogène et piles à combustible , un partenariat public-privé qui soutient la recherche, le développement technologique et de démonstration dans le pile à combustible et secteurs de l' énergie de l' hydrogène en Europe. L'objectif de FCH JU est d'accélérer l'introduction de ces technologies et aider à réaliser leur potentiel comme un instrument dans la réalisation d' un système d'énergie maigre en carbone, tout en respectant les coûts, la durabilité, et les cibles critiques pour le succès du marché de masse de densité de puissance.




FCH JU est composé de la Commission européenne; les industries de la pile à combustible et d'hydrogène, représenté par l'hydrogène en Europe; et la communauté de recherche, représenté par la recherche Groupement N.ERGHY.

 

Programme-cadre:  H2020
Appel à propositions:  2015
Pilier du projet:  Transport


Détails du projet

Référence du projet:  700127
Sujet:  "FCH-01,1 à 2.015: Faible coût et PEMFC durables pour les applications de transport"
Type de contrat:  Recherche & Innovation action
Date de début:  Dimanche 1 mai 2016
Date de fin:  Mardi, 30 Avril, 2019
Durée:  36 mois
Cout du projet:  6,878,070 €
Le financement du projet:  6,878,070 €

Coordinateur:  JOHNSON MATTHEY PLC
Contact: 
Jonathan SHARMAN

D'autres organismes participants: 
Bayerische Motoren Werke AKTIENGESELLSCHAFT     DE
REINZ-Dichtungs GMBH (DANA)     DE
SGL CARBON GMBH    DE
CENTRE NATIONAL DE LA RECHERCHE SCIENTIFIQUE (CNRS)    FR
TECHNISCHE UNIVERSITAET MUENCHEN    DE
 TECHNISCHE UNIVERSITAET BERLIN     DE
ALBERT-Ludwigs-UNIVERSITAET FREIBURG    DE
tutkimuskeskus Teknologian VTT Oy     FI
Pretexo    FR

 



L'objectif est de développer et d'intégrer les composants critiques les plus avancés des piles PEMFC, beaucoup de programmes récents FCH JU, dans une pile automobile montrant la performance BOL de 1,5 Watts / cm2 à 0.6Volts, <10% de dégradation d'énergie après 6000 heures, avec une technique et l'évaluation économique montrant un coût de moins de 50 € / kW à une échelle de production annuelle de 50.000.

Cet objectif sera atteint par les principaux partenaires industriels et universitaires ayant une expertise dans la conception et la fabrication de piles PEMFC, leurs composants et matériaux. Ils choisiront et de construire sur des composants qui peuvent atteindre des métriques cibles clés, les matériaux catalytiques par exemple montrant les activités de masse de 0,44 Ampère / mg de Platine. Il y aura un effort sur l'intégration des éléments clés et l'optimisation des interfaces en ce qui concerne l'électrochimie, la masse et la chaleur de transport, et les interactions mécaniques. Plusieurs itérations d'une conception de la pile avancée seront évalués. Le travail est organisé pour optimiser le développement de l'écoulement, qui commence avec des catalyseurs avancés et sélectionnés à bas coûts, dimensionnés et ensuite introduit dans la conception et le développement de couches de catalyseur, l'intégration avec les membranes et la démonstration des performances du CCM (membrane revétue de catalyseur Platine). 



Les CCM s'alimentent dans des composants de la pile développement où ils seront intégrés aux GDL(couche de diffusion des Gaz, pour Gaz Diffusion Layers) pour former des AME (coeurs); et où des plaques bipolaires seront conçus et développés et fournis avec les AME(coeurs) pour la conception de la pile itérative, l'assemblage et les tests . 

 

Tous les objectifs obligatoires et facultatifs du plan de travail du JU FCH 2 sont adressées. Performance et durabilité sont évalués de la petite cellule unique jusqu'au niveau de l'empillage en stacks en utilisant des protocoles de tests standardisés. La dégradation est adressée par des tests de stabilité, de visualisation et de modélisation structurelle. Les Interfaces et l'alignement de la spécification est un point important, en cours d'intégration à l'évaluation des nouvelles architectures et des méthodes de synthèse et d'informer l'équilibre des spécifications des composants de l'usine. Le Démontage et le recyclage pour la récupération et la réutilisation de tous les composants critiques de l'AME est inclus dans l'évaluation des coûts.



Une collaboration étroite:
 

- Johnson Matthey , un fournisseur mondial des AME (coeur des piles à combustible) entièrement intégrées, dirigera le consortium et coordonner les activités du projet; Pretexo fournira un soutien de gestion de projet. D' autres partenaires du consortium INSPIRE comprennent développeur de composants de pile à combustible SGL Carbon GmbH, et les partenaires académiques CNRS Montpellier, Centre de recherche technique VTT de Finlande Ltd, l' Université technique de Munich , Université technique de Berlin , et l'Université de Fribourg. Chacune des organisations participant au consortium offre une expertise unique et précieuse dans le domaine des capacités à pile à combustible. 


- DANA:  à Neu-Ulm, Bavière, Allemagne , qui dirigera l'élaboration d'une conception avancée de plaque bipolaire métallique, qui délivre de l' hydrogène et de l' air à des assemblages membrane - électrodes (AME), une composante essentielle de l' automobile réservoirs de carburant. L'établissement Neu-Ulm Dana est reconnu pour son expertise dans la technologie d' étanchéité, ainsi que pour l'emboutissage, assemblage, et le revêtement des processus qui sont nécessaires pour la fabrication de gros volumes de plaques bipolaires métalliques.   Avec sa Plaque bipolaire métallique Brevetée technologie Dana aidera l'industrie des piles à combustible à atteindre ses objectifs de coût et de performance de commercialisation.


- SGL Carbon GmbH travailleront sur ​​la partie de la couche de diffusion de gaz en fibre de carbone de l'AEM; 

 

- BMW Groupe définira les exigences de la pile et assembler les AME et les plaques bipolaires dans de nouvelles conceptions de pile visant à atteindre les objectifs de densité coût, durabilité et puissance volumétrique nécessaires à l' exploitation du marché de masse.

 

- Des Partenaires académiques travaillant sur la prochaine génération de catalyseurs, d'électrodes et de membranes du CNRS Montpellier, du Centre de recherche technique VTT de Finlande Ltd, de l'Université technique de Munich, de l'Université technique de Berlin et de l'Université de Fribourg. 


- L'appui à la gestion du projet sera assurée par Pretexo.



Accroître la compétitivité

Le projet de trois ans a connu un excellent départ que des représentants des partenaires et de la FCH JU réunis au Centre de la technologie de Johnson Matthey, près de Reading, Royaume - Uni, le 9 ème / 10 ème mai pour lancer le projet et élaborer les plans détaillés pour sa Première phase. Ainsi que la réalisation du potentiel des matériaux et des composants de la pile avancés et les valider dans la prochaine génération de l' automobile empilements de piles à combustible, le projet permettra de consolider une chaîne d'approvisionnement européenne pour ces composants critiques de la pile de pile à combustible et à accroître la compétitivité de l'industrie européenne de la pile à combustible sur la scène mondiale.


Dr Jane Butcher, directeur général des piles à combustible l'entreprise de Johnson Matthey a déclaré: «Les véhicules alimentés par des piles à combustible sont prévus pour être une application majeure pour la technologie de MEA à partir du milieu des années 2020 et au-delà qui répondra à une demande croissante des consommateurs pour une performance pleine conduite capable zéro les émissions de queue tuyaux. Johnson Matthey est ravi de recevoir ce prix des piles à combustible de l'Europe et l'entreprise commune de l'hydrogène à partir, ce qui lui permet de travailler avec une équipe de haut calibre de partenaires pour faire progresser la technologie critique et des produits qui apportera une contribution majeure à la réussite exploitation de cette opportunité ».


"Johnson Matthey est ravi de recevoir ce prix, qui lui permet de travailler avec une équipe de haut calibre des partenaires» - Dr Jane Butcher, directeur général, Johnson Matthey Fuel Cells

 

"Dana est honoré de faire partie de ce consortium, qui comprend quelques - unes des meilleures organisations de recherche et de développement de piles à combustible dans le monde», a déclaré Dwayne Matthews , président du groupe Power Technologies Dana. « En tant que leader dans le développement de composants pour les piles à combustible et d' autres sources d'énergie alternatives, Dana se réjouit de collaborer avec nos partenaires de projet pour concevoir des technologies de piles à combustible innovantes qui vont au - delà de ce qui est actuellement considéré comme l' état ​​de l'art et qui contribuera à stimuler l'avenir de l'industrie de la motorisation ".

 

Bart Biebuyck, directeur exécutif du FCHJU  a déclaré: ". Des projets comme INSPIRE sont essentiels pour mettre les équipementiers automobiles européens dans les starting-blocks pour le déploiement de la prochaine génération de véhicules à pile à combustible. INSPIRE démontre que les laboratoires européens ont livré à maturité et des solutions de recherche de haute qualité sur les technologies de l'hydrogène, et ceux-ci sont maintenant transférés à l'industrie automobile dans les lignes de fabrication. Ceci est un bon signal pour la décarbonisation des transports, de l'économie en Europe et pour les créations d'emplois dans nos industries."



En savoir plus sur le FCHJU:

A propos del'initiative technologique conjointe européenne hydrogène et piles à combustible  (FCHJU) http://www.fch.europa.eu/

 

Les piles à combustible et l' hydrogène entreprise commune est un partenariat public - privé unique de soutien à la recherche, le développement technologique et de démonstration (RDT) dans les technologies des piles à combustible et de l' énergie de l' hydrogène en Europe. Son but est d'accélérer l'introduction de ces technologies sur le marché, réaliser leur potentiel comme un instrument dans la réalisation d' un système d'énergie pauvre carbone. Les trois membres de la FCH JU sont la Commission européenne, les industries de la pile à combustible et de l' hydrogène représentés par l' hydrogène en Europe et la communauté de recherche représentée par la recherche Groupement N.ERGHY. Pour plus d' informations, s'il vous plaît visitez www.fch.europa.eu .






Sources:

http://www.fch.europa.eu/project/integration-novel-stack-components-performance-improved-durability-and-lower-cost

Blog Hydrogène today

Communiqué de presse:

http://matthey.com/media_and_news/news/2016/johnson-matthey-led-consortium-to-develop-advanced-technology-for-fuel-cell-electric-vehicles






Pour en savoir plus sur les partenaires du projet:


Sally Jones, directeur, Relations avec les investisseurs et communications d' entreprise 
+44 20 7269 8407


BMW Group: www.bmw.com
Dana Tenir Corp: www.dana.com
SGL Carbon GmbH: www.sglgroup.com
CNRS Montpellier: www.aime.icgm.fr ((ICGM - UMR CNRS 5253) Directeur: Professeur Jerzy ZAJAC. Equipe AIME (Agrégats, Interfaces et Matériaux pour l' Energie)


Université technique de Munich: www.ecrg.tum.de
Université Technique de Berlin: www.tu-berlin.de
Université de Fribourg - IMTEK: www.imtek.de
VTT: www.vttresearch.com
Pretexo: www.pretexo.com


Pour en savoir plus sur les 3 offres de thèses liées à ce projet en France: (http://www.aime.icgm.fr/)
    
Offre de Thèse - PhD student position (Chimie inorganique / Science des Matériaux / Energie / Electrochimie / Matériaux pour batteries - Inorganic Chemistry / Material science / Energy / Electrochemistry / Materials for Battery)
Groupe - Group : ICGM- AIME
Type d’offre - Position type : Etudiant en thèse - PhD Student
Sujet de Thèse - PhD title : Composés à base d’éléments du groupe p comme matériaux d’électrode négative pour accumulateurs Na-ion - p group-based negative electrode materials for Na-Ion batteries 
Durée - Duration : 3 years
Contact : Laure Monconduit (DR CNRS) & Lorenzo Stievano (Pr UM) @ Institut Charles Gerhardt de Montpellier




PhD Position - Nanostructured hybrid ionomer membranes for hydrogen PEMFC
Group: ICGM- AIME
Position type : PhD Student
PhD title :Nanostructured hybrid ionomer membranes for hydrogen PEMFC}
Starting date :September 2016
Duration : 3 years
Contact : Sara Cavaliere and Melanie Taillades-Jacquin




Offre de Thèse - PhD student position (Hydrogène, pile à combustible, électrolyse, électrochimie, spectroscopie - Hydrogen, fuel cell, electrolysis, electrochemistry, spectroscopy)
Groupe - Group : ICGM- AIME
Type d’offre - Position type : Etudiant en thèse - PhD Student
Sujet de Thèse - PhD title :Interactions site-support dans les catalyseurs fer(cobalt)-azote-carbone destinés à la production d’hydrogène et sa reconversion en électricité par voie électrochimique - Site-support interactions in Metal-Nitrogen-Carbon materials with application for hydrogen production and its back conversion into electricity in electrochemical devices 
Date de démarrage - Starting date : September 2016
Durée - Duration : 3 years
Contact : Directeir de thèse (Supervisor) Frédéric Jaouen Frederic Jaouen et/and co-directeur (co-supervisor) : Tzonka Mineva Tzonka Mineva
 

 

Compilation ERH2-Bretagne

Repost 0
14 avril 2016 4 14 /04 /avril /2016 15:47
14/04/2016: Le concept car hydrogène H2_Speed de Pininfarina et GreenGT sacrée au salon de Genève 201614/04/2016: Le concept car hydrogène H2_Speed de Pininfarina et GreenGT sacrée au salon de Genève 2016

La H2 SPEED Trophée du Concept-Car au Salon de Genève !

Le magazine automobile américain Autoweek décerne à la H2 SPEED le prestigieux « Best Concept Award » à l’issue du Salon de Genève 2016.



GREEN GT est heureux d’annoncer que la H2 SPEED, développée en collaboration avec Pininfarina qui l’a conçue et dessinée, a reçu le prestigieux « Best Concept Award » décerné chaque année par le magazine américain Autoweek au plus beau concept-car du Salon de l’Automobile de Genève.


La H2 SPEED termine sur la plus haute marche d’un podium dont les autres nominées étaient la Sbarro Prom, l’Italdesign GTZero et la Morgan EV3.


Autoweek salue en la H2 SPEED « la voiture zéro émission la plus rapide de tous les temps » habillée d’une robe « renversante d’où qu’on la regarde ». Le plus bel hommage qui pouvait être rendu au studio de design Pininfarina dirigé de crayon de maître par Fabio Filippini et à l’équipe d’ingénieurs de GREEN GT conduite par Jean-François Weber.


Née d’une idée proposée par Pininfarina à GREEN GT, la H2 SPEED est la première supercar « zéro émission » au monde.
Animée par un groupe motopropulseur électrique-hydrogène, elle rejette dans l’atmosphère exclusivement de la vapeur d’eau, pour des performances équivalentes à celles des GT les plus exclusives : 0-100 km/h en 3,4 secondes, 0-400 m en 11 secondes, vitesse de pointe supérieure à 300 km/h.


Présentée en ouverture du Salon de l’Automobile de Genève, la H2 SPEED est la vitrine technologique du Groupe GREEN GT, laboratoire d’engineering spécialisé dans les solutions de propulsion électrique de haute puissance, pour l’automobile et l’industrie des véhicules lourds.
Développée par GREEN GT dans son laboratoire suisse placé sous la direction de l’ingénieur Jean-François Weber, co-créateur de la société dont il est le responsable de la Recherche et du Développement, la H2 SPEED est destinée exclusivement aux circuits. Elle entamera son premier roulage dans les prochains mois aux mains d’Olivier Panis. Le champion de F1 français a été en effet choisi par GREEN GT comme pilote d’essais et ambassadeur de la marque.

Source: Communiqué de presse de Green GT diffusé par l'AFHYPAC

Site internet de Green GT: http://www.greengt.com/fr/


CONTACTS GREEN GT SA
Jean-François WEBER
Président Directeur Général
Directeur R&D
jf.weber@greengt.com


GREEN GT Technologies SAS
Jean-Michel Bouresche
Président
Directeur Ventes & Marketing
jm.bouresche@greengt.com


Médias et Communication
François Granet
Alcyon Media Groupe
8, rue Boucicaut,
75015 Paris, France
f.granet@greengt.com
fgranet@alcyon-media.com
bureau : +33 145 000 160
mobile : +33 625 911 277

Repost 0
7 juin 2014 6 07 /06 /juin /2014 17:49

GDF SUEZ vient d’installer 2 piles à combustible en maison individuelle dans l’est de la France, dans les villes d’Hagenau et de MunschHausen, une première en France en maison individuelle.

Le Groupe prévoit d’en installer une trentaine en France, principalement en maison individuelle et dans des locaux tertiaires d’ici mi-2015.


Le projet européen Ene.field, dont GDF SUEZ est partenaire au sein d’un consortium de fabricants, d’énergéticiens et d’universitaires européens, va expérimenter 1000 piles à combustibles dans 12 pays d’Europe. L’objectif est de démontrer le potentiel technique de cette technologie dans les bâtiments résidentiels et tertiaires et d’analyser les avantages énergétiques et environnementaux par rapport à une solution classique en termes d’efficacité énergétique et environnementale.


La pile à combustible est une technologie qui transforme, par une réaction chimique, du gaz en électricité de manière décentralisée, directement dans la maison, sans bruit ni émissions de polluants, avec un rendement électrique en moyenne de 35 à  40%, pouvant même atteindre, pour les plus performantes, 60%. Plus simplement, elle permet de produire de manière autonome, dans la maison, l’électricité et la chaleur pour le chauffage et l’eau chaude.


Les 2 premières piles à combustible, du fabricant BAXI * (groupe BDR Thermea), ont été installées dans des maisons récentes avec l’aide de De Dietrich Thermique pour l’installation et la maintenance. 3 autres installations sont prévues dans les semaines à venir dans des maisons neuves cette fois-ci.


Déjà commercialisée à plusieurs dizaines de milliers d’exemplaires au Japon pour les maisons individuelles, la pile à combustible représente une solution technologique performante répondant aux enjeux énergétiques des bâtiments de demain.


GDF SUEZ est par ailleurs impliqué dans d’autres collaborations de développement avec différents fabricants pour favoriser  le développement de cette technologie et pour préparer la filière à cette nouvelle solution.


Rendez-vous dans quelques mois pour connaître les résultats des tests !


ENEFIELD: la micro-cogénération résidentielle au gaz naturel
Une pile à combustible qui convertit, sans bruit ni émission de polluants, le gaz en électricité ou en chaleur : c’est le principe de l’écogénérateur, un nouveau produit qui arrive sur le marché européen. Les 27 membres du consortium ENE FIELD l’ont compris. Les écogénérateurs se présentent comme des solutions gaz naturel particulièrement performantes. L’objectif du projet est d’installer 1 000 systèmes de micro-cogénération de ce type en Europe. Lancé en 2012 pour une durée de 5 ans, ce programme permettra d’évaluer les performances de la micro-cogénération dans le secteur résidentiel, d’en accélérer la commercialisation et d’en réduire les coûts de production.

 

Source: Communiqué de presse de GDF-Suez

 

Baxi fait partie de BDR Thermea , l'un des européens les plus importants fabricants et distributeurs de l'eau et de l'espace domestique et commercial des systèmes de chauffage .

Elle emploie 6400 personnes à travers l'Europe avec un chiffre d'affaires dépassant 1,2 Md €. Le groupe dispose d'importantes parts de marché dans tous les principaux territoires continentaux et dans le Royaume-Uni . Il est également en pleine expansion dans de nouveaux marchés tels que la Roumanie et l'Argentine et a déjà une présence directe en Russie , la Chine et la République tchèque , et des partenariats de coentreprise dans l'élaboration des endroits, comme la Turquie .

Aujourd'hui, BDR Thermea possède et vend certaines des marques leader dans le marché européen pour les produits de chauffage. Il est connu sous divers pseudonymes à travers le monde, y compris Chappée et Ideal Standard en France , Roca en Espagne et Broetje en Allemagne .

Baxi exploite cinq sites au Royaume-Uni: Warwick , Preston , Norwich , Wokingham et Erdington .
Son investissement est basée sur les produits de la chaudière et les technologies renouvelables , notamment solaires thermiques systèmes d'eau chaude, géothermique pompes à chaleur , source d'air pompes à chaleur, chaudières à biomasse et micro-cogénération avec Baxi-innotech .

Repost 0
20 mai 2014 2 20 /05 /mai /2014 10:29

Comment déployer la Troisième Révolution Industrielle sur un territoire ?

 

La CCI du Morbihan organise le vendredi 6 juin après midi (13h30 - 18h00) à Lorient sa conférence annuelle sur la Transition Energétique.
 
Le contenu sera très riche avec;
 
- le témoignage de la CCI Nord de France qui nous présentera le Master Plan de la Troisième Révolution Industrielle de la Région Nord-Pas de Calais, élaboré avec Jeremy Rifkin. 
Ce Master plan comporte de nombreux recours aux technologies hydrogène et piles à combustible, notamment le projet Mobhypost avec des voitures électriques à hydrogène pour La Poste, et le projet de Bus roulant au mélange hydrogène-gaz naturel à Dunkerque.


- une table ronde Projets territoriaux de déploiement de la transition énergétique avec le Conseil Régional de Bretagne, le Conseil Général du Morbihan, l'Ademe, puis ERDF et GRTGaz et l'UBS.


- une table ronde des entreprises actrices de la transition énergétique avec IRMA-ENERCAT (spécialisé dans des matériaux catalyseurs permettant la transformation soit du gaz naturel en hydrogène soit l'inverse avec capture de CO2), BOLLORE, NASS&WIND, VITY, , SIL, JM ONNO, SOPRAT Père Dodu, ENERGECIE (Charier)
 
Inscription:
http://www.morbihan.cci.fr/?mode=agenda_ccim&id=3208 

Repost 0
27 mai 2013 1 27 /05 /mai /2013 08:59

 

En s'appuyant sur une réaction chimique plutôt que sur la combustion, la pile à combustible est une source d'électricité plus écologique que les centrales électriques à combustibles fossiles - Elles sont aussi plus facile à monter sur un bloc résidentiel ou commercial. Malheureusement, leur prix est encore prohibitif pour la plupart des gens. Mais les choses s'améliorent lentement, comme en témoigne la dernière version de la pile à combustible résidentielle "Ene-Farm" de Panasonic, qui a été développé conjointement avec Tokyo Gas.

 

À partir de Mai 2013, l'appareil sera vendu au Japon par Tokyo Gas pour environ 20 000 Euros (¥ 1,995 millions), soit 30 % de moins que la précédente version.

 

 

Le dernier modèle est une mise à jour de la pile à combustible Ene-Farm existante qui a d'abord mis en vente au Japon en mai 2009. Depuis lors, près de 21.000 unités ont été vendues à travers le pays à un prix de détail (hors installation) de ¥ 2,761,500 (environ 30.700 dollars). Dans le but de contribuer aux exigences électriques de coupure en pointe, Panasonic affirme que l'unité peut réduire la consommation d'énergie primaire de l'ordre de 37 pour cent et les émissions de CO2 d'environ 49 pour cent par rapport aux utilisateurs dont l'électricité est fournie par une centrale thermique et qui utilisent le gaz naturel pour l'eau chaude.

 

 

La cogénération électricité-chaleur avec une pile à combustible de type SOFC (solid oxyd fuel cell):

 

La pile à combustible SOFC extrait l'hydrogène à partir de l'alimentation en gaz de la ville. L'hydrogène combiné par une réaction électrochimique avec l'oxygène de l'atmosphère fournit de l'électricité et de la chaleur.

 

La chaleur qui est produite en tant que sous-produit de la réaction chimique est aussi utilisée pour fournir de l'eau chaude. Alors que le modèle précédent comportait la source de chaleur de secours et l'unité d'eau chaude intégrés, le nouveau modèle les propose séparément. Ceci, avec une réduction du nombre de composants, pour réduire la profondeur de l'installation requise de l'unité de 900 mm à 750 mm.

 

Caractéristiques techniques:

 

Gamme de puissance: 200 à 750 W

 

Alors que les modèles précédents se trouvaient dans une gamme de puissance de 250 à 750 W, le nouveau modèle propose de 200 à 750 W, ce qui souligne que Panasonic s'ajuste à la demande des utilisateurs ayant des besoins d'énergie moindres.

 

Rendement global en cogénération: 95 %

 

L'efficacité globale a également été améliorée, passant de 90 pour cent sur le modèle précédent à 95 pour cent (faible pouvoir calorifique) sur le nouveau. Panasonic dit que cela rend sa pile à combustible la plus performante au monde, ceci a été réalisé en augmentant la récupération de chaleur résiduelle de l'appareil et par l'amélioration de l'isolation des circuits de collecte de chaleur.

 

Durée de vie: 60 000 heures

 

En outre, l'amélioration de la durabilité de la membrane électrolytique de l'appareil donnent une durée de vie de 60.000 heures, soit 20 pour cent de plus que son modèle précédent.

 

Une nouvelle télécommande avec un écran couleur de 4,3 pouces est également inclus avec le nouveau modèle. Conçu pour être installé dans la cuisine ou dans la salle de bains, l'écran permet l’accès à distance de la production d'électricité et des émissions de CO2, non seulement pour la pile à combustible, mais aussi pour tous les panneaux solaires installés sur la maison.

 

Panasonic semble avoir de grands espoirs pour sa pile à combustible, avec la société créée pour compléter l'installation de production de l'exercice 2013 qui va booster la capacité de production de 50 pour cent à plus de 15.000 unités par an.

 

Le nouveau modèle Ene-Farm de pile à combustible résidentielle sera disponible au Japon à partir du 1er Avril 2013.

 

Source (traduction ERH2-Bretagne):

 http://panasonic.co.jp/corp/news/official.data/data.dir/2013/01/en130117-5/en130117-5.html

Repost 0
3 mai 2013 5 03 /05 /mai /2013 17:37

 

L'hydrogène, dont certains disait qu'il n'était qu'un vecteur d'énergie car il n'existait soi-disant pas à l'état naturel sur Terre, vient de faire une entrée fracassante parmi les énergies renouvelables. (En effet sa combustion et son utilisation dans une pile à combustible produisent de l'énergie (électrique et/ou thermique) et ne produisent pas de CO2). Enfin je le dis souvent: L'hydrogène est l'énergie primaire des étoiles, et du soleil en particulier, qu'elles utilisent lors de la fusion de l'hydrogène en hélium, pour illuminer et chauffer la planète.

En effet, il y a une vingtaine d'années, d'importants dégagements d'hydrogène (dihydrogène H2 pour les puristes) le long de chaînes volcaniques sous-marines, par des "fumeurs" à des profondeurs de plusieurs kilomètres, avait été identifié par des chercheurs de l'IFREMER, le long des rides médio-océaniques.

Mais les scientifiques ne se doutaient pas que les continents pouvaient aussi dégager de l'hydrogène.

C'est lorsqu'en 2009 une équipe russe demande à l'IFPEN (Institut Français du pétrole et des énergies renouvelables) et à Alain Prinzhofer de l'aider à résoudre un problème géologique: Dans un forage terrestre, les premiers mètres du sol ont révélé de gigantesques flux d'hydrogène émanant de structures circulaires au beau milieu des plaines du Pays, et on ne connaissait pas ce phénomène géologique.

L'IFPEN confirme ainsi la nature du gaz dihydrogène, s'échappant de structures circulaires dont le diamètre vari entre 500 mètres et 1 kilomètre. Certains de ces cercles sont concentrés à raison d'une centaine pour  10 000 m². La quantité d'hydrogène dégagée par les cercles est en moyenne de 40 000 mètres cube d'H2 par jour (l'équivalent de la consommation moyenne annuelle de gaz naturel de 50 habitants en France).

Par imagerie satellitaire les cercles sont parfaitement visibles et pas spécifiquement en Russie mais aussi dans de nombreuses régions sur Terre: En Afrique, en Amérique du Sud, aux Etats Unis, ...

Des confirmations sont effectuées au sol montrent que sur terrain nu, il y a de légères dépressions, où l'eau s'accumule en mini-lacs, et sur terrain couvert de végétaux, les émanations d'hydrogène modifient la nature du terrain ainsi que la végétation.

 

Principes possibles de la formation d'hydrogène naturel:

L' IFPEN privilégie deux pistes :

- l'oxydation par l'eau des roches riches en fer réduit
- un dégazage continu de la planète, ce qui bouleverserait la conception usuelle de la composition chimique de l'intérieur des planètes terrestres.

 

La première piste serait une réaction d'oxydation du fer (présent dans les roches) par l'oxygène (présent dans l'eau).

Le fer présente plusieurs états d'oxydation: l'oxyde ferreux (FeO), l'oxyde ferrique ou hématite (Fe2O3), ou encore la magnétite (Fe3O4). Plus le fer a été oxydé par l'eau et plus la réaction a libéré de l'hydrogène. Dans les failles situées entre le manteau supérieur et la croûte terrestre,  le fer intégré dans des minéraux tels que l'olivine et le pyroxène et les péridotites, et l'eau réagissent ensemble.

(Par exemples:  

2 FeO + H2O ==> Fe2O3 + H2 ou
3 FeO + H2O ==> Fe3O4 + H2)

 

L'IFPEN a observé deux types de contexte géologique propices :

- les grands massifs terrestres de péridotite, où un contexte tectonique particulier expose les roches, d'origine mantelliques, à l'altération par les eaux météoriques.

- des zones situées au cœur des continents, les zones intraplaques, et en particulier dans les parties les plus anciennes, les cratons précambriens, situés au centre des continents émergés.

 

Les premiers travaux d'IFPEN ont confirmé l'existence de flux localement importants d'H2 sur les plus grands massifs de péridotites, à l'échelle mondiale; mais surtout ils ont démontré l'ubiquité de flux d'hydrogène en zone intraplaque. Diffus dans la plupart des sites, ces flux présentent localement des accumulations substantielles. Les différents fluides naturels étudiés peuvent présenter plus de 80 % d'H2. Ce gaz est associé à du méthane, parfois à de l'azote, et localement à de l'hélium en quantités économiquement exploitables.

Il y a ainsi de nombreuses régions où de l'hydrogène naturel quasiment pur serait disponible et de plus, sur des profondeurs assez petites. Ce qui révolutionne la façon de penser des géologues, mais aussi des industriels de la chimie qui fabriquent actuellement l'hydrogène à grands frais.

 

Actuellement l'hydrogène industriel provient de deux technique de production différentes:

La première est utilisée majoritairement, car moins couteuse, c'est la transformation du gaz naturel et de l'eau qui donne de l'hydrogène et du CO2 en grande quantité (pour 1 tonne d'hydrogène produit c'est 10 tonnes de CO2 dégagés).

La seconde est l'électrolyse de l'eau (électricité et de l'eau donne Dihydrogène et dioxygène, sans émission de CO2). Cette électrolyse peut paraitre plus couteuse, si on compare l'utilisation de l'énergie renouvelable à la revente de celle-ci directement sur le réseau, mais cet état de fait n'est valable qu'en présence de la subvention de l'état (CSPE) et ne doit donc pas être comptabilisée dans ce coût. L'énergie photovoltaïque ou éolienne est à priori gratuite à capter et la production d'électricité est moindre (après investissement) que l'achat sur le réseau.

La consommation mondiale d'hydrogène est de 7 x 10(11) mètres cube par an (le quart de la consommation de gaz naturel).

 

Deux usines pilotes d'exploitation de l'hydrogène naturel sont en développement à ce jour:

La première est en construction aux Etats Unis dans le Kansas (le fermier et exploitant de pétrole Donal Clark) et revendra l'hydrogène à l'industrie des engrais (ammoniac, ammonium).

La seconde installation est au Mali, à 60 km de Bamako, propriété d'une entreprise canadienne et l'hydrogène permet de produire de l'électricité pour quelques villages.

Ces deux installations démontrent à leur niveau la faisabilité de la technique, avec une contrainte de sécurité majeure.

 

En France, le laboratoire interdisciplinaire des énergies de demain (Lied) de l'université Paris-Diderot s'y intéresse et l'IFPEN a annoncé la mise en oeuvre d'un programme de recherche qui aura pour objectif d'évaluer l'intérêt technico-économique d'une production industrielle d'H2 naturel, en particulier dans les cratons qui couvrent des surfaces très importantes sur la planète et dont le potentiel de production serait donc intéressant.

Que l'hydrogène soit donc maintenant classé parmi les énergies renouvelables et non plus comme vecteur énergétique comme le soutiennent de nombreux énergéticiens.

 

 

Sources:

Communiqué de presse de l'IFPEN du 11/04/2013

 - Journal "Le Monde" du 12/04/2013

- Revue "sciences et avenir" N° 795 de Mai 2013

Repost 0
19 novembre 2012 1 19 /11 /novembre /2012 15:56

 

Air Products a inauguré le 23 Octobre 2012 un pipeline de raccordement pour la connexion de Gulf Coast, une canalisation d'hydrogène de 180 mile (290 km) reliant deux systèmes précédemment séparés en Louisiane et au Texas.

Selon Air Products, ce réseau est maintenant le plus grand réseau de gazoducs hydrogène dans le monde, distribuant de l'hydrogène aux clients à partir de 20 unités de production et de 600 miles (965 km) de pipeline. Le système de tuyauterie, opérationnel depuis Août 2012, fournit plus de 34 millions de mètres cube d'hydrogène par jour pour des clients en Louisiane et au Texas.

 

Source: Air Products 

Repost 0
13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 07:50

 

ITM Power l'entreprise spécialisée dans le stockage de l'énergie et les carburants propre, a reçu une subvention Technology Strategy’ Smart Power Distribution and Demand competition.

Le projet devrait débuter en Juillet 2012 sur une durée de 12 mois.

 

eolienne en mer


La part de la production d'énergie renouvelable au Royaume-Uni va être multipliée par un facteur cinq au cours de la prochaine décennie ce qui va considérablement augmenter l'imprévisibilité de l'offre. Couplé avec le trafic existant et la réduction d'encombrement du réseau de distribution, cela représente un défi technique et financier important. Le projet d'ITM vise à étudier la faisabilité technique, financière et opérationnelle de l'injection de gaz d'hydrogène, généré par électrolyse alimentée par des énergies renouvelables en excès, dans les réseaux de gaz du Royaume-Uni.


ITM Pwer collabore à un partenariat qui comprend l'association écossaise de l'hydrogène et des piles à combustible (SHFCA) et Kiwa Gastec à la CRE, sur l'étude de faisabilité d'un montant de 164 K£.Le projet comprend la recherche préliminaire logistique, la recherche sur le système, la création d'un modèle de génération et la simulation de la production d'hydrogène à un seul parc éolien.


Graham Cooley, chef de la direction à ITM Power, a commenté: "la technologie de ITM Power est opérationnelle à hauteur de 1MW et nous sommes très heureux de stocker de l'énergie en utilisant l'injection d'hydrogène directement dans le réseau de gaz. La gestion des énergies renouvelables est de stocker et d'utiliser le maximum d'énergie possible. La génération verte d'hydrogène et l'injection directe dans le réseau de gaz principal est une excellente façon de résoudre le dilemme de l'intermittence des énergies renouvelables. "


Nigel Holmes, PDG de SHFCA a commenté: "L’association écossaise de l'hydrogène et des piles à combustible est heureuse de contribuer à cette étude de faisabilité. L’Écosse va devenir un institut d'excellence sur les énergies renouvelables, et les membres de la SHFCA seront au cœur de la transition à partir du charbon, du gaz et du pétrole vers une énergie propre et renouvelable. Nous avons d'importants réseaux de gaz en Écosse, et la capacité de relier ceux-ci avec notre industrie de l'énergie renouvelable en plein essor montrent une voie vers la sécurité énergétique future pour les communautés à travers l’Écosse. Ce projet utilisant le développement et la fabrication de technologies propres du Royaume-Uni sera une évolution bienvenue qui prend en charge la stratégie énergétique du Royaume-Uni et s'articule pleinement avec l'ambition d'atteindre les objectifs écossais en 2020. "


Mark Crowther, directeur général de Kiwa Gastec à la CRE, a commenté: "L'utilisation du réseau de gaz de ville pour le stockage de l'énergie propre est une étape logique et Gastec est impatient d'offrir son expertise dans ce domaine pour l'étude de faisabilité. Il y aura une quantité considérable de travaux de conformité nécessaires pour y arriver et ce consortium a les compétences nécessaires pour atteindre le résultat voulu. "

 

Source: EHA, association européenne de l'hydrogène, traduction ERH2-Bretagne

Repost 0