Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Erh2-Bretagne

  • ERH2-Bretagne
  • THEME: L'énergie renouvelable, hydrogène et piles à combustible, réseaux énergétiques intelligents

SERVICES Proposés aux membres adhérents de l'association:
- Veille technologique, économique et réglementaire.
- Etudes technico-économiques.
- Projets de démonstration
  • THEME: L'énergie renouvelable, hydrogène et piles à combustible, réseaux énergétiques intelligents SERVICES Proposés aux membres adhérents de l'association: - Veille technologique, économique et réglementaire. - Etudes technico-économiques. - Projets de démonstration

Adhésions

Nouveau site internet: 

erh2-bretagne.strikingly.com

 

Demande d'adhésion: ERH2.Bretagne (at) gmail.com

 

Services proposés:

- Conférences, sensibilisation, formation (structures publiques et entreprises)
- Etudes générales et spécifiques sur l'hydrogène et les piles à combustibles
- Aides au montage de projets de stockage d'énergie renouvelable et de véhicules décarbonés
- Veille technologique, économique et règlementaire

 

Evénements

13-14 avril 2016
Fuel Cells Science and Technology 2016
Glasgow, Royaume Uni


25-29 avril 2016
Hannover Messe2016 - Hydrogen and Fuel Cells
Hanovre, Allemagne


29-30 avril 2016
24H de St Jo
Boulogne sur Mer


26-27 mai 2016
23rd FCDIC Fuel Cell Symposium
Tokyo, Japon


     
13-17 juin 2016
World Hydrogen Energy Conference 2016
Palais des Congrès et des Expositions, Saragosse, Espagne


14-17 juin 2016
Advanced Automotive Battery Conference (+ Fuel Cells) (16th aabc)
Detroit, USA


19-22 juin 2016
EVS29 - Electric Vehicle Symposium & Exhibition
Montréal, Québec


29-30 juin 2016
4e édition des Journées Hydrogène dans les Territoires
Grenoble

 

filière hydrogène et piles à combustible française

1) Rapport de l'Office Parlementaire d'Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques (OPESCT) de 2014: L'hydrogène; vecteur de la transition énergétique ?

 

Article de ERH2-Bretagne avec les 5 recommandations du rapport:

Résumé ERH2-Bretagne
 

Rapport: L'hydrogène; vecteur de la transition énergétique ?

 

Présentation pdf de l'AFHYPAC au SENAT le 7 novembre 2014
 

 

2) Mobility hydrogène France: Etude nationale sur le déploiement des voitures électriques à hydrogène et de l'infrastructure de recharge associée. (2014)

Présentation de l'étude: 

http://www.afhypac.org/images/documents/h2_mobilit_france_fr_final.pdf

 

3) Les piles à hydrogène une filière d'avenir pour la transition énergétique, Rapport DREAL Rhône Alpes (Nov 2012)

Présentation du rapport: 

http://www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/121030_-_DREAL_Hydrogene_-_Livret_de_promotion_cle149915-1.pdf

 

4) Les acteurs de la filière hydrogène et piles à combustible en région Rhone Alpes:

http://www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Fiche_Acteurs_H2PAC_nov_2012_cle545381-1.pdf

 

5) Les acteurs de la filière électromobilité hydrogène en région Midi-Pyrénées

Carte interractive: 

https://mapsengine.google.com/map/viewer?mid=zjC-x7q49Xec.kUDirMmLxpaQ

Etude de positionnement de la filière électromobilité H2 en région Pyrénées: 

http://blogs.enstimac.fr/phyrenees/Rapport_Phyre%CC%81ne%CC%81es_VF_HA%20pdf.pdf

Classement Des Articles Par Thématiques

Filière stockage des énergies marines (EMR) et renouvelables (EnR)

1) Etude stockage des énergies marines renouvelables en Bretagne, pour Bretagne Développement Innovation (BDI) dans le cadre du projet européen MEREFIC, par le bureau d'étude Indicta. (présentée le 22 novembre 2014 à la CCI du Morbihan).

Rapport d'étude: 

http://ressources.bdi.fr/telechargements/INDICTA_BDI_Stockage&EMR_Livrable%20final_v1.0%20Merific.pdf

15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 06:58

 

EADS Composites Aquitaine et Air Liquide ont présenté, le 13 avril au Jec Composites show à Paris, leurs dernières innovations « pour une énergie durable ».


Les deux groupes sont engagées dans le programme H2E (Horizon Hydrogène Energie) qui regroupe 19 partenaires. L’objectif est la mise en commun des compétences et des moyens pour la construction en France d'une filière hydrogène énergie compétitive en satisfaisant les attentes de marchés émergents comme l’alimentation en sites isolés, l'alimentation de secours, ou encore l’électricité mobile. Avec, comme perspective, l'organisation d’un secteur des transports « plus propre ».
 

H2E représente un investissement global  de près de 190 millions d’euros sur une durée de 7 ans, financé par les entreprises partenaires et par Oseo Innovation. EADS Composites Aquitaine bénéficie également du soutien du Conseil Régional d’Aquitaine.
Les travaux déjà engagés ont été illustrés au Jec Composites show par un cargo bike (bicycle ou tricycle de transport de marchandises) à pile à combustible:



Caractéristiques techniques du démonstrateur "cargo bike à pile à combustible":


- Réservoir d’hydrogène sous pression à 700 bar contenant 95 grammes d’hydrogène.

Le réservoir de 2,4 litres en fibres de carbone développé par EADS Composites Aquitaine est homologué selon la norme EN 12245 et certifié selon la Directive Européenne 99/36/EC.

-

- Pile à combustible hydrogène de 250 W

- Autonomie de 250 km

Repost 0
7 avril 2010 3 07 /04 /avril /2010 07:48


Un atelier de travail sur l'électrolyse et les systèmes de piles à combustible pour le stockage des énergies renouvelables aura lieu le 28 avril 2010, à 9h00, Bruxelles, Belgique.


Organisateur: Fuel Cell Europe


Zoom:

Cet atelier se concentrera sur les technologies des piles à combustible pour l'électrolyse et de leur potentiel pour une efficacité de stockage des énergies renouvelables. 

L'accent sera mis sur le partage des meilleures pratiques, discuter de l'état de l'art de la technologie ainsi que débattre sur les perspectives du marché et les stratégies à déployer ces technologies pour l'efficacité de stockage des énergies renouvelables.

 

Informations pratiques:

• Tous les ateliers se déroulent dans le centre de Bruxelles, Belgique

• Inscrivez-vous à un ou plusieurs ateliers en remplissant le formulaire d'inscription accessible en ligne sur le site suivant: http://fuelcelleurope.eurokeys.eu

• Les frais de participation sont de 450 € pour les membres non FuelCellEurope ou 350 € pour les membres de FuelCellEurope par atelier

• Pour Voyage et d'aide au logement, s'il vous plaît contactez-nous par courriel à workshops@fuelcelleurope.org



Les autres ateliers prévus:

25 mars 2010: Cogénération pour les villes vertes: la production sur site de chaleur et d'électricité. L'événement est gratuit officiel de la Semaine européenne de l'énergie durable

28 avril 2010: Electrolyse: des systèmes permettant de stocker l'énergie renouvelable

26 mai 2010: Chariots élévateurs à pile à combustible alimentée en hydrogène et manutention de marchandises

16 juin 2010: L'hydrogène vert

15 septembre 2010: Les piles à combustible pour UPS - ininterrompue Power Systems

20 octobre 2010: Les piles à combustible et l'hydrogène dans l'industrie du commerce de détail

08 Novembre 2010: stockage de l'hydrogène

09 Décembre 2010: Les piles à combustible et l'hydrogène: dans l'industrie maritime et portuaire



Source: http://fuelcelleurope.eurokeys.eu

Repost 0
28 mars 2010 7 28 /03 /mars /2010 09:49


Proposition d'ERH2-Bretagne:

Les algues vertes en Bretagne sont un réel problème et ont déjà tué plusieurs personnes par l'émanation de sulfure d'hydrogène (H2S).

Voici la présentation des travaux de recherche de Kingston Process Metallurgy. Ces travaux de recherche permettent d'entrevoir une solution pour traiter le sulfure d'hydrogène et ainsi valoriser cette algue en produisant de l'hydrogène qui permettra de produire de l'énergie électrique à travers une pile à combustible.


Conversion du sulfure d’hydrogène en hydrogène

Le gaz naturel contient différentes quantités de sulfure d’hydrogène (H2S). À concentration élevée, on parle de gaz naturel acide. Parce que les liens de sulfure d’hydrogène demandent moins d’énergie pour se séparer que d’autres composés de l’hydrogène, comme l’eau ou le méthane, le sulfure d’hydrogène est une source prometteuse d’hydrogène moins coûteuse.

Dans le cadre de ce projet, Kingston Process Metallurgy a adapté une technologie innovatrice de séparation du sulfure d’hydrogène pour mettre au point une méthode de production d’hydrogène. Cette méthode permettrait de produire de l’hydrogène à partir du sulfure d’hydrogène à faible coût et en produisant moins de gaz carbonique.

La méthode isole le sulfure d’hydrogène à l’aide de la technologie existante, puis fait barboter le gaz dans du cuivre fondu. L’hydrogène pur est alors relâché et capté, tandis que le sulfure réagit avec le cuivre et le transforme en sulfure de cuivre. Les réactions entre l’hydrogène et le cuivre, et le sulfure de cuivre et l’air produisent de l’énergie qui chauffe le système, augmentant ainsi son efficacité.


Titre du projet : Production d’hydrogène à partir du sulfure d’hydrogène et du méthane

Exécutants et partenaires : Ressources naturelles Canada, Kingston Process Metallurgy Inc., U.S. Department of Energy—Argonne National Laboratory

Réalisations :

  • L’équipe de recherche a défini les conditions expérimentales optimales, notamment le taux de cycle, l’importance de la réaction, le contrôle des fins de cycles, l’extraction du carbone des hydrocarbures, le ratio H2S-hydrocarbures et les effets des impuretés.
  • L’équipe de recherche a mis au point un réacteur de laboratoire capable de traiter le H2S à un taux de flux de 20 L / min.
  • Le projet a effectué des calculs qui ont optimisé le procédé et le système pour la production d’hydrogène à l’échelle industrielle, ce qui incluait le calcul du taux optimal d’injection d’hydrocarbures pour une application à l’échelle industrielle.
  • En plus de produire de l’hydrogène à partir du gaz naturel acide, ce procédé produit également de l’acide sulfurique concentré, un produit très utile dans l’industrie chimique et en agriculture.
  • Ce projet a été souligné dans le site Web d’Argonne (DOE USA).


Ces travaux, essentiellement axés sur le traitement de H2S dans le gaz naturel, sont applicables pour le problème des algues vertes en Bretagne.
C'est une solution de production d'hydrogène et de valorisation de cette algue verte qui envahissent nos eaux.





Sources: 30/10/2009

Ressources naturelles Canada: http://www.nrcan-rncan.gc.ca/eneene/science/tirdrdti/hydhyd-fra.php

Kingston Process Metallurgy: http://www.kpm.ca/

Département Of Energy (DOE):
http://www.anl.gov/

Repost 0
10 mars 2010 3 10 /03 /mars /2010 21:26

Un projet similaire à celui qu'ERH2-Bretagne a proposé à la plateforme française HYPAC en juin 2009: Projet de "station service multi-énergie" va être réalisé à l'aéroport de Berlin par Total. C'est une première mondiale.

La chaine énergétique permettra de stocker des énergies renouvelables et produira de l'hydrogène et de l'électricité pour des véhicules utilisant ces deux vecteurs d'énergie.

Le futur aéroport de Berlin Brandenbourg Injternational (BBI) va accueillir cette nouvelle station service en octobre 2011.
Le projet a été présenté, à Schönefeld, le 4 mars 2010, par le PDG de Total Deutschland Hans-Christian Gützkow qui s'est estimé fier de "construire la première station-service totalement neutre en CO2 à l'échelle mondiale".

Le Gouvernement fédéral et l'industrie comptent investir 2 milliards d'euros pour le projet



Caractéristiques techniques:


- "Energies" distribuées: Essence, diesel, Hydrogène, Biogaz enrichi en hydrogène, électricité.

- Flotte de véhicules actuelle: 4 autobus à hydrogène (dont le nombre va augmenter prochainement), 40 véhicules électriques

- Flotte de véhicules en prévision en 2020:
1.000.000 de véhicules à hydrogène ( 500 000 équipés de pile à combustible hydrogène et 500 000 à combustion d'hydrogène)

- Un parc éolien de
40 éoliennes à proximité de l'aéroport produira 200 GWh par an et fournira une partie de l'électricité pour le fonctionnement de la station-service sans émission de CO2

- Production d'hydrogène par électrolyse de l'eau (une partie sera consommée par les véhicules hydrogène, l'autre partie sera additionnée à un mélange de biogaz et de gaz naturel à hauteur respective de 2%, 10 % et 88%, puis injéctée dans le réseau gazier)

- Alimentation des véhicules électriques

- L'énergie supplémentaire produite sera injectée dans le réseau.

  Source: "Weltneuheit am Airport", Berliner Zeitung - 05/03/2010


Repost 0
9 mars 2010 2 09 /03 /mars /2010 21:12

08/03/2010

Boeing développe un drone à hydrogène «Phantom Eye » et « Phatom Ray ».

Boeing a commencé à construire ses premiers aéronefs de démonstration sans pilote (Drone ou UAV pour Unmanned Aerial Vehicle) alimentés à hydrogène liquide, à haute altitude et  longue endurance (HALE) .

Selon un communiqué de Boeing*, le système de propulsion de l'ensemble du système « Phantom Eye »  a effectué un test de 80 heures dans une chambre d'altitude, au début de ce mois, ouvrant la  voie pour le système de propulsion et de drones destinés à être assemblés.

«L'essence de Phantom Eye est son système de propulsion » a déclaré Darryl Davis, président de Boeing Phantom Works. « Après cinq années de développement technologique, nous mettons aujourd'hui en œuvre de prototypage rapide en réunissant un véhicule aérien sans pilote [drone] avec un système de propulsion révolutionnaire à l'hydrogène liquide, qui sera prêt à voler au début de l’année prochaine ", selon le communiqué de presse de Boeing. Le démonstrateur « Phantom Eye » est une évolution du piston-powered Condor qui a connu plusieurs records d’altitude et d’endurance dans les années 1980.

Avec une envergure de 45,72 m il peut voler à des altitudes allant jusqu'à 20 000 m pendant plus de quatre jours avec une charge utile allant jusqu'à 204 kg. « Phantom Eye » est conçu pour exécuter des missions qui pourraient inclure de renseignement, de reconnaissance, de surveillance et de communication.

 

drone-a-hydrogene-de-Boeing2010-copie-1.jpg


Boeing met également au point un HALE plus important qui restera en altitude plus de 10 jours et transportera des charges utiles de plus de 900 kg, en fabricant le « Phantom Ray » évolution d’un programme de X-45C. C’est un modèle de drone combattant qui sera un banc d'essai volant pour les technologies avancées, telles que déclarées dans le communiqué. «Nous croyons que « Phantom Eye » et « Phantom Ray », représentent deux secteurs où le marché des véhicules aériens sans pilote se dirige, et le prototypage rapide est la clé pour nous amener là-bas, » indiquait le communiqué en citant Dave Koopersmith, le vice-président de Advanced Boeing Military Aircraft.  « Ces démonstrateurs novateurs réduisent les risques technologiques et préparent le terrain pour une réunion des besoins futurs de la clientèle à la fois militaire et commerciale ».

 

Il est prévu de faire le premier vol du « Phantom Ray », en Décembre de cette année.

Sources :
http://www.brahmand.com/news/Boeing-develops-Phantom-Eye-hydrogen-powered-UAV/3335/1/10.html
http://boeing.mediaroom.com/index.php?s=43&item=1108


Repost 0
8 mars 2010 1 08 /03 /mars /2010 19:37

Les véhicules électriques à pile à combustible hydrogène, zéro émission de gaz à effet de serre, sont la pierre angulaire de la politique de la Californie sur les véhicules propres.

Le Conseil de Californie soutient le développement d'un réseau de ravitaillement en hydrogène pour soutenir l'introduction d'une variété de véhicules alimentés à l'hydrogène dans l'état et reconnaît la nécessité d'augmenter les  infrastructure de ravitaillement en hydrogène pour les flottes de véhicules.

L'objectif principal est de lancer ce réseau de stations de ravitaillement en hydrogène pour répondre à l'introduction de véhicules à piles à combustibles prévu pour 2012 et au-delà.
L'objectif secondaire est de démontrer les technologies d'infrastructure les plus rentables et de retenir les modèles pour l'introduction de l'hydrogène à grande échelle dans les infrastructures.

Burbank participe au programme
"Five Cities" qui a mis en place une petite flotte de démonstration de 5 véhicules à hydrogène PRIUS et le ravitaillement en hydrogène. La ville participera avec le DOE (Département de l'énerie) et la British Petroleum (BP) pour installer une usine de production plus importante d'hydrogène par reformage de biogaz (qui produit donc du CO2 !) à la place de l'usine de production précédente qui mettait en oeuvre l'électrolyse de l'eau (procédé sans émission de gaz à effet de serre).

La nécessité d' alimenter ce site est impératif pour soutenir la flotte de Prius à hydrogène ainsi que  l'autobus électrique hybride à pile à combustible, qui a été livré en Janvier 2010, et aussi d'autres véhicules à pile à combustible fonctionnant dans la région.


Partenaires financiers déjà déclarés:

CCE *      $300,000
CARB *   $300,000
DOE         $200,000
AMQD     $200,000

TOTAL  $1,000,000

Source: California Hydrogen Business Council




Repost 0
1 février 2010 1 01 /02 /février /2010 09:48


Hydrogen Power Abu Dhabi est une entreprise commune entre BP et la société Masdar appartenant à l'Etat d'Abu Dhabi situé dans l'Union des émirats arabes. Elle prévoit de construire une centrale de production d'hydrogène et d'électricité de 2 Milliards de Dollars US à Abu Dhabi.

 

 

 

La décision finale d'investissement devrait être faite d'ici la fin de 2010.

 

 

L'usine produira de l'hydrogène à partir de gaz naturel reformé.

Le dioxyde de carbone produit lors du  processus de réformage sera enfouis dans les anciens réservoirs de pétrole.


 

Abu Dhabi National Oil Company fournira du gaz et rachetera le dioxyde de carbone, espérant faire un profit sur son utilisation dans la récupération assistée du pétrole (en utilisant le dioxyde de carbone pour pousser plus de pétrole hors de la terre).


 

L'hydrogène sera brûlé dans une centrale d'une puissance de 500 MW, dont 100 mW seront utilisés dans l'usine elle-même. 1,7 million de tonnes de dioxyde de carbone seront ainsi capturé par an.

Repost 0
28 janvier 2010 4 28 /01 /janvier /2010 22:49

Honda Motor Co., la première entreprise agréée pour vendre des voitures à hydrogène pour les conducteurs américains, a commencé à tester un dispositif  d’alimentation énergie solaire – hydrogène à usage domestique pour combler le manque  de stations services à hydrogène aux États-Unis.

La pompe à hydrogène-énergie solaire qui a commencé à fonctionner aujourd'hui au siège américain de Honda à Torrance, en Californie, produit un 0,5 kg de gaz hydrogène par jour, suffisamment pour un trajet quotidien moyen, a indiqué la compagnie dans un e-mail de communiqué. Le carburant zéro émission est créé à partir d'eau et d'électricité produite par 6 kilowatts de panneaux solaires sur le toit et construits par Honda.

Les projets du japonais Honda, deuxième plus grand constructeur automobile, de Toyota Motor Corp, de Daimler AG, et de General Motors Co. de vendre des voitures à hydrogène sont au point mort aux États-Unis par manque de stations services de distribution de carburant hydrogène, les coûts élevés et la concurrence avec les fonds fédéraux sur la batterie et les voitures électriques.

Honda, qui considère l'hydrogène comme le remplaçant potentiel de l'essence, ne loue les berlines à pile à combustible FCX Clarity qu'aux conducteurs de la région de Los Angeles parce qu’ils possèdent des stations services à hydrogène dans la ville.

Basée à Tokyo, Honda n'a pas précisé de date de commercialisation de la station hydrogène solaire, ni combien elle coûtera. Le dispositif est moins coûteux et plus petit que le précédent système de pompe à l'énergie solaire qui a aussi été testé en Californie. Il est conçu pour une recharge lente la nuit et pour maîtriser les coûts et la complexité a dit la compagnie.

En 2002, Honda a obtenu la première certification de l'Agence de protection de l'environnement et des autres régulateurs pour vendre des voitures à hydrogène pour les consommateurs américains, après avoir passé les tests de sécurité.

La société loue des véhicules aux conducteurs, en Californie, qui paient 600 $ par mois, et qui fournissent une rétroaction à la société sur les véhicules.

D'autres constructeurs ont également des véhicules à pile alimentés à hydrogène sur les routes et dans les flottes du gouvernement.

Toyota a dit plus tôt ce mois-ci qu'il allait mettre plus de 100 véhicules à pile à combustible dans une flotte de démonstration de test avec les universités, les gouvernements et les entreprises privées, et GM a déjà plus de 100 véhicules Chevrolet Equinox à pile à combustible dans son programme de test "Project Driveway". Des consommateurs, des célébrités et de sociétés ont enregistré une distance de plus de 1 600 000 km parcourus par les véhicules pour le programme de GM au cours des deux dernières années.

 

http://www.detnews.com/article/20100128/AUTO01/1280361/1148/auto01/Honda-tests-hydrogen-fuel-pump

Source: Les Nouvelles de Détroit

Repost 0
24 octobre 2009 6 24 /10 /octobre /2009 10:50

Présentation du plan SET : Plan Européen des Technologies Energétiques Stratégiques

Les technologies énergétiques ont un rôle essentiel à jouer dans la lutte contre le réchauffement planétaire et l'approvisionnement en énergie de l'Europe et du monde. Pour réaliser les objectifs de l'Europe à l'horizon 2020 et 2050 en matière d'émissions de gaz à effet de serre, d'énergies renouvelables et d'efficacité énergétique, il faudra prendre des mesures dans le domaine du rendement énergétique, des normes, des mécanismes de soutien et de la tarification des émissions de carbone. La réalisation de ces objectifs suppose également le déploiement de nouvelles technologies plus efficaces. Par conséquent, un important effort de recherche s'impose.


L'Europe dispose d'un potentiel énorme pour développer une nouvelle génération de technologies énergétiques «décarbonisées», comme les technologies de l'énergie éolienne en mer ou de l'énergie solaire ou les technologies de la 2e génération pour l'exploitation de la biomasse. Malheureusement, la recherche sur l'énergie dans l'UE est souvent insuffisamment financée, dispersée et mal coordonnée.


Pour profiter des occasions qui s'offrent aujourd'hui à l'UE, il faut organiser et mettre en œuvre avec plus de détermination des actions visant à mettre au point de nouvelles technologies énergétiques, à réduire leur coût et à favoriser leur lancement sur le marché.


C'est la raison pour laquelle la Commission européenne propose le 22 novembre 2007 le plan stratégique pour les technologies énergétiques (plan SET), un vaste plan visant à doter l'Europe d'un nouvel agenda de recherche dans le domaine de l'énergie. La Commission estime que l'Europe devrait réduire le coût des énergies non polluantes et placer les entreprises de l’UE en position de pointe dans le secteur des technologies à faible intensité carbonique, un secteur en rapide expansion. Le plan doit aller de pair avec une meilleure utilisation et une augmentation des ressources tant humaines que financières pour accélérer la mise au point et le déploiement des futures technologies à faible intensité carbonique.



Extrait: Investissements de R&D dans les technologies prioritaires :

4.2.6. Hydrogène et piles à combustible 


L’Hydrogène et les piles à combustible semblent attirer le plus gros investissement de R & D parmi les technologies de l'énergie non-nucléaire examinées dans ce rapport: environ 616 M € sont dédiés à cette technologie. Cet investissement élevé peut s'expliquer par le fait que, contrairement à la plupart des autres technologies évaluées, le secteur de l’hydrogène  et des piles à combustible comprend une chaîne complète de la production du combustible  à la consommation avec un large éventail des transports, aux applications fixes et portables , et ainsi attire un grand nombre de différents acteurs publics et privés. En tant que tel, une  multitude de technologies différentes unique sont regroupés sous la rubrique de l'hydrogène et des piles à combustible, qui sont tous à différents niveaux de maturité.
Les dépenses publiques de R & D des Etats membres de l'UE en 2007 et les fonds (annualisés) de l'UE au titre du 6e Programme Cadre (PCRD)  s'élevait à environ 241 M €, le financement de l'UE au titre du 6e PCRD ayant représenté plus d'un quart de cette croissance. Cela signifierait que les fonds du 6e PC de l'UE pour des projets de recherche Hydrogène et piles à combustibles  atteint près de 70 millions € en moyenne annuelle (€ 280 millions sur la durée du 6e PCRD).


Ce chiffre reste inférieur aux estimations d'autres sources qui sont de l'ordre de 300-320 millions € (Commission européenne, 2007b; Filiou et al., 2009; Innovations Orion, 2008). Cette divergence peut être expliquée par le processus de répartition mis en œuvre dans le présent travail (voir section 3.4). Si tous les projets qui étaient en quelque sorte liés à la recherche Hydrogène et piles à combustibles  avait été attribué à  H2/FC (même si leurs efforts ont porté sur des domaines de recherche tels que SRU), le total pour l'UE R & D en H2/FC aurait atteint 318 M € dans la présente analyse.
Toutefois, pour des raisons de cohérence, cette double comptabilisation a été évitée, ce qui a peut être causé une certaine (limitée) distorsion pour les différents secteurs (voir également la section 4.3.2).


Par rapport à l'année 2006, les budgets nationaux de R & D publique des États membres de l'UE inclus dans l'analyse ont augmenté de 17%. Les États membres dont les dépenses de R & D sur l'hydrogène et les piles à combustible ont augmenté sont la France, l'Allemagne, l'Italie et le Danemark, suivis par le Royaume-Uni avec une certaine distance (voir figure 17). Les mêmes pays accueillent également les entreprises avec les plus grands investissements en R & D des entreprises, mené par les entreprises  allemandes, britanniques et françaises.


Les investissements de la R & D publique dans le présent rapport restent inférieurs à ceux d'une récente publication basée sur les données du projet HY-CO, selon lequel le les budgets globaux de l'UE et des États membres s'est élevé à € 275 millions en 2005 avec de nouvelles hausses  attendus (Neef, 2008). Certaines parties des divergences peut s'expliquer par les données manquantes sur les fonds régionaux de R & D qui sont exclus pour certains pays. En Allemagne, par exemple, les investissements liés à la recherche sur l'hydrogène et les piles à combustible financés par les Länder et s'élève à € 18 millions en 2006 (Schneider, 2007). Il est également possible que les investissements régionaux importants dans la recherche H2/FC- relatés en Italie ne sont pas inclus dans la base de données de l'AIE.


Les investissements des entreprises en R & D de haute (375 millions €) pourrait être expliquée par le nombre des entreprises intéressées par ce domaine de recherche ainsi que le fait que l'hydrogène et les piles à combustible sont considérés comme un domaine de recherche stratégique pour bon nombre des grandes entreprises multinationales ayant des montant élevés de dépenses de recherche global. L'évaluation a cherché à connaitre 68 entreprises actives dans ce domaine, parmi lesquels huit constructeurs automobiles, six compagnies pétrolières ou les services publics et quatre grands  fournisseurs de composants. Le reste est constitué principalement de petites entreprises diverses spécialisées dans les piles à combustible, mais comprend également quelques produits chimiques ou de gaz grandes sociétés qui sont principalement impliquée dans la recherche liée à l'hydrogène.
En particulier pour les sociétés multinationales, il est important de noter que l'approche utilisée dans ce rapport attribue la R & D à l'emplacement du siège et non au pays dans lequel le la recherche est effectuée de façon efficace.

Cela peut  expliquer en partie les différences de présentation des résultats d'autres études:


• Le '2007 Worldwide Fuel Cell Industry Survey42 (PWC et al., 2007) ont recueilli des données sur l’industrie mondiale des piles à combustible à travers un sondage sur le Web. Il trouve que l'investissement mondial  en R & D sur les piles à combustible sont élevées à US $ 829 millions en 2006. Toutefois, seuls quelque 107 millions de dollars (env. € 80 million) sont survenues dans les États membres de l'UE. En comparaison avec les conclusions duprésent travail, cette estimation sur les investissements communautaires dans les piles à combustible sde l’enquête semblent plutôt faible.  Cela peut venir principalement en raison des différences dans la répartition géographique des entreprises régionales, ce qui revêt une importance particulière pour ce secteur car elle implique de nombreuses entreprises multinationales. Contrairement au présent rapport, le Fuel Cell Report alloue les investissements de R & D au pays dans lequel  la R & D est en cours. En outre, le taux de réponse des entreprises de l'UE dans l'étude était limitée (sur les 182 réponses, seulement 37 cas
reçues des entreprises de l'UE). Enfin, le rapport sur les piles à combustible se concentre sur les piles à combustible et laisse donc toute la partie production d'hydrogène.


• Le projet SRS conclut que quelque 30 millions € ont été consacrés à la recherche liée à l'hydrogène
en 2005. Selon l'hermine, encore moins (14 millions €) ont été dépensés sur cette ligne de recherche,
encore limité au secteur de l'électricité. Ces différences ne peuvent être expliquées en termes simples, mais peut provenir en partie du manque de données dans ces projet.
En outre, les fabricants automobiles, qui sont parmi les investisseurs de choix dans les piles à combustible selon notre analyse, ne sont pas considérés par l'étude d'hermine.


• En 2004, l'AIE (Agence Internationale de l’énergie) estime à peu près que la R&D du secteur privé dans le domaine de l'hydrogène et des piles à combustible pourrait être de l'ordre de 3-4 milliards de dollars (AIE, 2004). Malgré l'absence d'une administration régionale et les développements importants dans le secteur depuis, cette estimation appuierait l'ordre de grandeur de la présente évaluation.
Compte tenu des incertitudes particulières découlant des investissements en R&D  des entreprises dans le présent rapport et



 

 

 

Compte tenu de l'envergure des résultats trouvés dans la littérature, les résultats sur les investissements en R & D dans l'hydrogène et des piles à combustible de l’industrie, doivent être considérées avec précaution. Une autre comparaison serait nécessaire avec un accent particulier sur les différences dans la répartition géographique et la définition des les limites sectorielles.




Pour résumer les investissements de l'UE en 2007 dans les éco-technologies de l'hydrogène et des piles à combustibles:

- Investissements de R&D des industries européenne en 2007:
375 millions d'Euros

- FP6 Investissements publiques européens en 2007:
70 millions d'euros

- Investissements publics de R&D des états membres de l'UE en 2007:
171 millions d'euros

Total de 616 Millions d'Euros d'investissement en 2007


Par comparaison avec les autres investissement dans le domaine de l'énergie:

- les chiffres sur l'éolien sont au total de 383 millions d'euros
- les chiffres sur le photovoltaïque sont au total de 384 millions d'euros
- les chiffres sur les réseaux électriques intelligents sont au total de 273 millions d'euros



 

42 http://www.usfcc.com/resources/2007worldwide_survey_final_low.pdf
43 Si ce montant a été modifiée par les données pour les Pays-Bas et la France (basé sur les chiffres de ECN (Energy Research Centre des Pays-Bas) et l'Association Française de l'Hydrogène), qui sont pas explicitement inclus, le total de l'UE s'élèverait à environ € 150 millions. Une telle approche serait toutefois  conduire à des problèmes méthodologiques importants.



Traduction par Bruno mansuy






Système d'information sur le plan SET:

http://setis.ec.europa.eu/technology-map/technologies/hydrogen-and-fuel-cells





Source:

http://ec.europa.eu/energy/technology/set_plan/doc/2009_comm_investing_development_low_carbon_technologies_r_and_d.pdf

 




 

Repost 0