Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog

Erh2-Bretagne

  • ERH2-Bretagne
  • THEME: L'énergie renouvelable, hydrogène et piles à combustible, réseaux énergétiques intelligents

SERVICES Proposés aux membres adhérents de l'association:
- Veille technologique, économique et réglementaire.
- Etudes technico-économiques.
- Projets de démonstration
  • THEME: L'énergie renouvelable, hydrogène et piles à combustible, réseaux énergétiques intelligents SERVICES Proposés aux membres adhérents de l'association: - Veille technologique, économique et réglementaire. - Etudes technico-économiques. - Projets de démonstration

Adhésions

Nouveau site internet: 

erh2-bretagne.strikingly.com

 

Demande d'adhésion: ERH2.Bretagne (at) gmail.com

 

Services proposés:

- Conférences, sensibilisation, formation (structures publiques et entreprises)
- Etudes générales et spécifiques sur l'hydrogène et les piles à combustibles
- Aides au montage de projets de stockage d'énergie renouvelable et de véhicules décarbonés
- Veille technologique, économique et règlementaire

 

Evénements

13-14 avril 2016
Fuel Cells Science and Technology 2016
Glasgow, Royaume Uni


25-29 avril 2016
Hannover Messe2016 - Hydrogen and Fuel Cells
Hanovre, Allemagne


29-30 avril 2016
24H de St Jo
Boulogne sur Mer


26-27 mai 2016
23rd FCDIC Fuel Cell Symposium
Tokyo, Japon


     
13-17 juin 2016
World Hydrogen Energy Conference 2016
Palais des Congrès et des Expositions, Saragosse, Espagne


14-17 juin 2016
Advanced Automotive Battery Conference (+ Fuel Cells) (16th aabc)
Detroit, USA


19-22 juin 2016
EVS29 - Electric Vehicle Symposium & Exhibition
Montréal, Québec


29-30 juin 2016
4e édition des Journées Hydrogène dans les Territoires
Grenoble

 

filière hydrogène et piles à combustible française

1) Rapport de l'Office Parlementaire d'Evaluation des Choix Scientifiques et Technologiques (OPESCT) de 2014: L'hydrogène; vecteur de la transition énergétique ?

 

Article de ERH2-Bretagne avec les 5 recommandations du rapport:

Résumé ERH2-Bretagne
 

Rapport: L'hydrogène; vecteur de la transition énergétique ?

 

Présentation pdf de l'AFHYPAC au SENAT le 7 novembre 2014
 

 

2) Mobility hydrogène France: Etude nationale sur le déploiement des voitures électriques à hydrogène et de l'infrastructure de recharge associée. (2014)

Présentation de l'étude: 

http://www.afhypac.org/images/documents/h2_mobilit_france_fr_final.pdf

 

3) Les piles à hydrogène une filière d'avenir pour la transition énergétique, Rapport DREAL Rhône Alpes (Nov 2012)

Présentation du rapport: 

http://www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/121030_-_DREAL_Hydrogene_-_Livret_de_promotion_cle149915-1.pdf

 

4) Les acteurs de la filière hydrogène et piles à combustible en région Rhone Alpes:

http://www.rhone-alpes.developpement-durable.gouv.fr/IMG/pdf/Fiche_Acteurs_H2PAC_nov_2012_cle545381-1.pdf

 

5) Les acteurs de la filière électromobilité hydrogène en région Midi-Pyrénées

Carte interractive: 

https://mapsengine.google.com/map/viewer?mid=zjC-x7q49Xec.kUDirMmLxpaQ

Etude de positionnement de la filière électromobilité H2 en région Pyrénées: 

http://blogs.enstimac.fr/phyrenees/Rapport_Phyre%CC%81ne%CC%81es_VF_HA%20pdf.pdf

Classement Des Articles Par Thématiques

Filière stockage des énergies marines (EMR) et renouvelables (EnR)

1) Etude stockage des énergies marines renouvelables en Bretagne, pour Bretagne Développement Innovation (BDI) dans le cadre du projet européen MEREFIC, par le bureau d'étude Indicta. (présentée le 22 novembre 2014 à la CCI du Morbihan).

Rapport d'étude: 

http://ressources.bdi.fr/telechargements/INDICTA_BDI_Stockage&EMR_Livrable%20final_v1.0%20Merific.pdf

13 mai 2012 7 13 /05 /mai /2012 07:10

 

La société canadienne DDI Energy Inc lance une nouvelle série de piles à combustible à oxyde solide (Piles SOFC) et est à la recherche de partenaires pour un partenariat afin de développer des marchés, de faire des acquisitions de la chaîne de valeur, de développer la propriété intellectuelle et d'augmenter les ventes.

La société affirme que ses unités ARC, qui peuvent fournir de 3 kW à 40 kW, sont très fiables, avec une durée de vie de plus de 20 ans. Ils utilisent du gaz naturel ou du propane et ont des rendements électriques autonomes de 60% avec production combinée chaleur et électricité (CHP) d'une efficacité supérieure de 90%. La société vise un marché hors réseau électrique stationnaire.

DDI énergie voudrait établir des partenariats au niveau mondial impliquant des représentants des ventes, des stratégies opérationnelles, la fabrication, l'analyse du marché, une contribution équitable, la réduction des coûts, la planification stratégique et la distribution, au Brésil, en Chine, en Colombie, en France, en Allemagne, en Inde, en Italie, au Mexique, au Pérou, en Russie, en Espagne, au Royaume-Uni, aux Etats-Unis, au Venezuela et au Vietnam.

La série ARC de piles SOFC sera dévoilée au Salon Global Petroleum 2012 aura lieu à Calgary du 12 au 14 Juin.

 

Arc Solid Oxide Fuel Cell (SOFC) Generators

Model

Capacity (kW)

Price US$

ARC1-P3

         3

$300,000

ARC1-P5

         5

$359,000

ARC1-P7

         7

$416,000

ARC1-P10

        10

$475,000

ARC2-P15

        15

$830,000

ARC2-P20

        20

$945,000

ARC2-P24

        24

$1,245,000

ARC2-P30

        30

$1,420,000

ARC2-P40

        40

$1,900,000

 

DDI Energy Inc est situé à Airdrie, Alberta, Canada.

 

Source: http://www.ddienergy.ca/home

Repost 0
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 11:07

 

 

Un nouveau bâtiment de 7 étages vient d'être inauguré par l'université de technologie de Tokyo (Campus d'Okayama au sud-ouest de la capitale). Ce bâtiment baptisée "Green Hills 1st Building", s'inscrit dans une logique « verte » en diminuant les émissions de CO2 de 60% par rapport à un bâtiment du même type. 4 500 panneaux photovoltaïques sont disposés sur 3 000 m² pour une puissance totale de 650 kW, permettent de couvrir la majeure partie des besoins en électricité de l'immeuble, tout en permettant d'absorber la chaleur afin de rafraîchir l'intérieur du bâtiment.

 

De plus, 100 kW de piles à combustible à acide phosphorique (PAFC * ) permettent d'alimenter plusieurs matériels électriques et, l'énergie thermique importante dégagée par les piles à combustible est utilisée par un réfrigérateur.

Coût total de l'installation: 33,1 millions d'euros

 

Source: http://techon.nikkeibp.co.jp/english/NEWS_EN/20120411/212410/?ST=english_PRINT

 

* Les piles à combustible à acide phosphorique PAFC ont un électrolyte liquide (acide phosphorique). Elles sont adaptées pour les moyennes et grande puissance en cogénération électricité et chaleur dans des systèmes stationnaires et nécessitent de l'hydrogène comme combustible, généralement produit par reformage d'hydrocarbures tels que le gaz naturel.

Comment ça marche?

 

Les piles à combustible PAFC sont les piles ayant la technologie la plus mature ; plus de 200 unités sont installées dans le Monde et fonctionnent dans des banques, des hôtels, des hôpitaux et dans des postes de police. La technologie PAFC, en sus d'utiliser de l'hydrogène, à l'avantage supplémentaire d'être plus tolérante aux impuretés issus du reformage des combustibles hydrocarbonés.

La technologie PAFC fonctionne à des température de 150 °C à 220 °C avec un rendement électrique compris entre 37 et 42 %, et un rendement global en cogénération (électricité et chaleur) de 85 %

 

Fcell diagram pafc

 

 

Les équations de réactions chimiques mises en œuvre dans les piles PAFC:

Réaction à l'anode: 2 H2 ==> 4 H+ + 4 é
Réaction à la cathode: O2 (gaz) + 4 H+ + 4 é ==> 2 H2O

Réaction Globale de la pile: 2 H2 + O2 ==> 2 H2O

Repost 0
14 avril 2012 6 14 /04 /avril /2012 08:49

 

En Février 2012 Apple a publié un rapport sur ses installations liées à l'environnement qui révèle ses ambitions pour une pile à combustible de 5 MW alimentée en biogaz et un champ photovoltaïque de 20 MW solaire de plus de 45 000 m² dans son centre de données en Caroline du Nord qui compte plus de 100 millions de comptes sur internet.

Le jeudi 29 Mars 2012, Apple a déposé ses plans pour l'installation de piles à combustible avec l'État de Caroline du Nord (Noth Caroline Utilities Commission (NCUC)). Quand Apple a d'abord révélé qu'il était entrain de construire un système pile à combustible de 5 MW alimentée en biogaz, la spéculation sévissait sur les spécificités de l'installation; le dépôt à la NCUC révèle plusieurs éléments d'information intéressants:

Caractéristiques techniques:


Le système complet a une capacité de production totale de 4,8 MW, et pas 5 MW.
L'installation comprendra vingt-quatre piles à combustible de 200 kW chacune.
Chacune de ces piles de 200 kW AC (courant alternatif) comprend six modules DC (courant continu).
L'installation sera alimentée directement par du biogaz.
L'installation sera reliée à fournisseur local de gaz naturel: Piedmont Natural Gas.

 

Les systèmes à pile à combustible seront posés sur la dalle de béton commune des bâtiments existants mais à l’extérieur et Apple ne prévoit pas la construction de bâtiments dans le cadre de l'installation.
Les systèmes seront installés de manière progressive et interconnectés lors de l'achèvement de la mise en place.
Les premiers systèmes pourront commencer à générer de l'électricité dès Juin 2012.
Il est prévu que tous les systèmes seront en ligne le 30 Novembre 2012.
Après la mise à jour du rapport qui a été publiée sur les installations, il a été largement spéculé que le constructeur californien de pile à combustible à oxyde solide (piles SOFC) Bloom Energy devrait fournir les systèmes de piles à combustible pour l'installation; Bloom Energy a installé de nombreuses petites installations chez des grands noms de la Silicon Valley ces dernières années, dont beaucoup fonctionnant au biogaz. L'information contenue dans le dépôt NCUC consolide cette théorie de plusieurs façons:

le Serveur énergie de Bloom (le ES-5700) est un système de 200 kW comprenant six «boîtes chaudes» de 33,33 kW chacune.
Le système est alimenté par du gaz naturel ou directement par du biogaz.
Les Installations à ce jour ont été interconnectées et placées à l'extérieur sur des socles de béton.
En plus de cela, et surtout le plus important, le dépôt NCUC contient un tableau des émissions du système piles à combustible , ci-dessous, qui correspondent directement aux émissions de gaz à effet de serre détaillées sur les spécifications techniques des serveurs d'énergie Bloom ES-5700.


 

Les émissions de gaz à effet de serre provenant du dépôt NCUC de Apple:

NOx

< 0,07 lbs / MWh (< 0.032 kg / MWh)

SOx

négligeables

CO

< 0,10 lbs / MWh (< 0.045 kg / MWh)

COV

< 0,02 lbs / MWh (< 0.009 kg / MWh)

CO2 @ rendement spécifié *

773 lbs / MWh; (< 350,6 kg / MWh) avec le biogaz, le carbone est issu de la biomasse.

* Rendement électrique (PCI net en courant alternatif) > 50%

 


UTC Power et FuelCell Energy, les deux seules entreprises américaines capables d'installer d'autres systèmes de ce type (en Europe Céramiq fuel cell limited (CFCL), une entreprise australienne qui a monté sa première usine en Allemagne, propose des piles à 60 % de rendement électrique) , n'offre pas de systèmes qui répondent à ces spécifications dans le dépôt NCUC. Cependant, sans un communiqué de presse officiel soit de Apple ou Bloom Energy, Fuel Cell Today ne peux ni confirmer ni nier que l'installation sera de Bloom Energy, mais des indices de plus en plus irréfutables sont orientés dans cette direction.

 

Source: Fuel Cell Today (traduction par ERH2-Bretagne)

Le rapport NCUC déposé : http://ncuc.commerce.state.nc.us/cgi-bin/webview/senddoc.pgm?dispfmt=&itype=Q&authorization=&parm2=CAAAAA98021B&parm3=000138304

Repost 0
17 mars 2012 6 17 /03 /mars /2012 07:32

 Idex Eco Energy Co., une filiale de Japanese oil distributor Shin-Idemitsu Co. a achevé la construction de la première usine commerciale de production d'hydrogène à partir de la biomasse ligneuse dans la ville d'Omuta Echo, de la préfecture de Fukuoka.

La société a tenu une cérémonie d'achèvement de l'usine le 17 Octobre 2011. La société va commencer la pleine exploitation en Avril 2012, après une période de préparation qui comprend des tests de confirmation de performance.

SHIN-IDEMITSU Hydrogen Plant
 Copyright SHIN-IDEMITSU Co.

 

L'usine utilisera des copeaux de bois provenant de forêts à proximité en tant que matières premières, afin de produire de l'énergie à proximité de son point de consommation. Le ministère de l'Agriculture, des Forêts et de la pêche a choisi le projet en tant que bénéficiaire dans son projet de subvention visant à créer des industries qui font appel à des ressources locales. Environ 1,5 milliards de yens des dépenses totales du projet de IDE, environ 2,1 milliards de yens, seront subventionnés par le gouvernement.

Le Système de production de l'usine utilisera une technologie détenue par Japan Planning Organization, Inc. qui permet une réduction d'environ 75% de la quantité de dioxyde de carbone (CO2) utilisée pour produire de l'hydrogène par rapport à l'hydrogène obtenu classiquement à partir de gaz naturel. Idex prévoit de fabriquer 7.200 mètres cubes (à une pureté de 99,99% ou plus) de gaz d'hydrogène par jour à partir de 15 tonnes (poids sec) de copeaux de bois. Pour le moment, l'hydrogène sera vendu par la société Shin-Idemitsu à des clients commerciaux.

En anticipant l'arrivée future d'une société basée sur l'hydrogène, Idex a l'intention d'utiliser la biomasse comme source d'énergie pour les stations d'hydrogène et les piles à combustible des ménages et, par l'acquisition de biomasse au niveau local, afin de revitaliser l'économie locale.

Sources:


http://www.japanfs.org/en/pages/030145.html


http://www.japanfs.org/en/pages/025827.html

Repost 0
25 février 2012 6 25 /02 /février /2012 22:20

 

Cela fait maintenant 5 ans que Bruno Mansuy, le président de ERH2-Bretagne, préconise une plateforme maritime stockant l'énergie renouvelable en produisant de l'hydrogène pour le transporter à Terre avec des bateaux ou une canalisation de gaz. Nous avons rencontré les différents partenaires des futurs parcs éoliens offshore en Bretagne pendant l'année 2011 et leur avons soumis l'idée du projet. Il est regrettable que la Bretagne et la France se fasse devancer par l'Espagne !

Le 19 Janvier 2012, AWS TruePower a annoncé le début officiel du projet H2Ocean au Parc scientifique de Barcelone (PCB). Ce projet de plateforme marine multi-usages dont le but principal est de produire de l'hydrogène à partir d'énergies renouvelables. Le projet, vise à développer un design innovant pour une économiquement et écologiquement durable multi-usage en pleine mer plate-forme pour récolter au large des côtes de l'énergie renouvelable.

 

Budget:

Le projet H2OCEAN qui rassemble 17 entreprises et institutions publiques européennes coûtera 6 millions d'Euros et est cofinancé par l'Union Européenne à hauteur de quatre millions et demi d'euros via le 7ème PCRD (Programme cadre de recherche et développement).

La durée du projet est de 2 ans entre 2012 et 2014.

Le secrétaire de la Generalitat pour l'environnement a souligné que ce projet s'inscrit dans l'objectif européen de 20% d'énergies renouvelables en 2020 et que son financement par l'Europe récompense la qualité et les efforts de la recherche et développement en Catalogne. Le consortium coordonné par AWS Truepower rassemble 17 entreprises et institutions européennes, réparties entre l'Espagne, l'Italie, le Royaume Uni, l'Allemagne et le Danemark.

 

Caractéristiques techniques:

La plateforme est prévue pour fonctionner en haute mer et valoriser deux types d'énergie renouvelables offshore : l'énergie éolienne et l'énergie houlomotrice. En utilisant une partie de l'énergie sur le site pour de multiples applications dont une multi-trophique ferme aquacole, et de convertir sur place, l'excès d'énergie en hydrogène.

Cet hydrogène sera stocké in situ et mis à disposition des navires commerciaux, ou bien transporté à terre pour une utilisation dans des piles à combustible. Le but est de l'utiliser comme vecteur énergétique afin de s'affranchir des coûteuses liaisons par câbles et augmenter la compétitivité de l'énergie produite. D'autre part, les synergies entre les différentes activités de la plateforme permettent de réduire leur impact environnemental et d'augmenter le potentiel socio-économique de ce type d'activités marines.

La plateforme est prévue pour faire entre 300 mètres et un kilomètre de côté, de quoi accueillir jusqu'à trois pétroliers modernes. La taille d'une telle installation sera d'ailleurs un des éléments clés à prendre en compte lors du choix de son lieu d'installation. Il faudra ainsi définir quels sont les emplacements viables, choisir la méthode et la profondeur maximale d'ancrage etc.

Des responsables du projet soulignent d'ailleurs qu'après la fin de la conception conceptuelle qui devrait s'achever en 2014, il faudra encore six ans pour développer un prototype réel. Autant de défis à relever pour l'initiative H2OCEAN dont ce projet d'envergure s'inscrit dans la durée.

Une caractéristique unique de la notion H2Ocean, au-delà de l'intégration des diverses activités dans différents secteurs économiques, est l'approche au transport de l'excédent d'énergie renouvelable produite en mer par le biais d'hydrogène. Ce modèle conceptuel permet d'éviter le problème du déséquilibre inhérent au réseau actuel des systèmes d'énergie renouvelables offshore et élimine la nécessité d'un coût prohibitif des systèmes de transmission par câble.

"Le projet H2Ocean est une occasion exceptionnelle de démontrer comment des approches novatrices pour capter l'énergie et de livraison peut faire de sources renouvelables le numéro un contributeur dans le mix énergétique en Europe", a déclaré Joan Aymamí, vice-président des affaires internationales à AWS TruePower. "Nous sommes ravis d'être à la tête d'une telle équipe diversifiée de spécialistes et s'attendent à l'issue de ce projet de dépasser les attentes pour toutes les parties prenantes."


Le Plan de conception H2Ocean va tirer parti des synergies entre les diverses activités menées au sein de la plate-forme, minimiser les impacts environnementaux, et d'accroître le potentiel social et économique de nouvelles activités maritimes. ,La création d'emplois et le renforcement de la compétitivité européenne sont également sur les résultats attendus du projet.
 

 

Partenaires:

Le consortium comprend dix-sept entreprises et institutions publiques dans cinq pays européens issus de divers secteurs, y compris les énergies renouvelables, l'aquaculture, la production d'hydrogène et d'expédition.

Le projet sera dirigé par le bureau AWS TruePower Barcelone, les membres du consortium incluent: l'Universidad de Valladolid (Espagne); Universidad de Oviedo (Espagne); Seta Sociedad Española de Tratamiento de Agua SL (Espagne); Treelogic Telematica y Lógica racional par la Empresa Europea SL (Espagne); Sustainable Technologies (Espagne); Virtualpie Ltd (Royaume-Uni); Dexa Wave Energy APS (Deenmark); Fraunhofer-Gesellschaft zur Foerderung der Angewandten (Allemagne); Chlamys SL (Italie); Viking Fish Farms Limited (Royaume-Uni); Institut fuer Seeverkehrswirtschaft und Logistik (Allemagne); Danmarks Tekniske Universitet (Deenmark); Fusion Marine Limited (Royaume-Uni); D'Appolonia SPA (Italie); Puissance Il LTD (Royaume-Uni); l'Université de Cranfield (Royaume-Uni).



Source (traduction ERH2-Bretagne): http://www.awstruepower.com/2012/01/h2ocean-unveiled-multi-use-oceanic-platform-for-renewables/

Repost 0
2 février 2012 4 02 /02 /février /2012 15:20
Froisser un feuillet de graphène pourrait être la solution pour emmagasiner de l'hydrogène de manière efficace et économique, à des fins énergétiques.

Une étude menée par des chercheurs italiens de l'Institut des Nanosciences du Conseil National des Recherches, montre qu'en contrôlant le plissement du graphène, il est possible de lui faire absorber puis libérer de l'hydrogène. Le résultat a été publié dans la revue Journal of Physical Chemistry.

La problématique du stockage hydrogène occupe de nombreuses équipes de recherche à travers le monde, mais souvent, les solutions proposées se heurtent au problème de la phase finale, lorsque l'hydrogène doit être libéré, car cette manipulation nécessite des pressions et températures très élevées, et entraine un gaspillage énergétique important.

Valentina Tozzini et Vittorio Pellegrini, du Laboratoire Nest de l'Institut des Nanosciences du Cnr et de l'Ecole Normale Supérieure de Pise, ont démontré grâce à des calculs théoriques et des simulations, que le contrôle du plissement du graphène, matériau formé par une seule couche d'atomes de carbone disposés en nids d'abeilles en treillis (découverte qui a valu le prix Nobel de Physique en 2010 à Andre Geim et Konstantin Novoselov), permet de libérer l'hydrogène, même dans des conditions de pression et de températures normales.

Les calculs des chercheurs indiquent que lorsqu'une couche de graphène est compressée latéralement de manière à former des plis, l'hydrogène adhère chimiquement aux extrémités de ces sinuosités. En décalant les plis, de manière analogue au mouvement d'une vague, les anfractuosités se déplacent et l'hydrogène se retrouve dans une zone concave où l'adhésion est défavorisée. Ce mécanisme combiné à l'effet dynamique de la formation de vagues, provoque la libération de l'hydrogène. " L'hydrogène a une forte affinité pour les zones convexes du graphène, et très peu pour celles concaves ", explique Valentina Tozzini, " car l'énergie du lien est proportionnelle à l'incurvation du treillis atomique. Une fois capturé sur les extrémités, il est possible de libérer l'hydrogène en inversant l'incurvation. C'est un peu comme secouer un tapis de graphène plein de poussière d'hydrogène".

Les chercheurs ont ensuite entrepris de produire des couches de graphène plissé en laboratoire et d'inverser les ondulations du matériau de manière contrôlée. " Utiliser l'incurvation du graphène pour absorber et libérer de l'hydrogène est une idée nouvelle ", explique Vittorio Pellegrini, co-auteur de l'étude, " la réalisation du dispositif dépend de nombreux paramètres techniques que nous avons à peine commencé à explorer, et les simulations de cette étude, montre que la route est semée d'embûches ".

 

Sources :

http://www.bulletins-electroniques.com/actualites/68775.htm

http://www.cnr.it

Repost 0
18 décembre 2011 7 18 /12 /décembre /2011 09:32

19 ème Conférence mondiale de l'Hydrogene Energie 2012 (WHEC2012)
 

 

Le monde de l'hydrogène et la communauté des piles à combustible se réuniront à Toronto, au Canada du 3 au 7 Juin 2012 pour la Conférence Mondiale de l'Hydrogène Energie 2012 (WHEC2012).  

 

L'événement fêtera sa 19e édition et aura lieu au Centre Sheraton de Toronto.  

 

Le Canada est un pionnier dans la recherche, le développement et le déploiement de l'hydrogène et de la technologie piles à combustible, et Toronto en particulier, est le foyer de grandes entreprises et institutions de recherche.  

 

Le WHEC2012 accueillera plus de 1000 participants et 300 conférenciers incluant, 200 présentations et les délégués de 55 pays. Le WHEC2012 offre des opportunités aux délégués et aux nombreux exposants du réseau et des partenariats entre des leaders mondiaux et des entreprises, des collectivités publiques et des scientifiques.  

 

L'exposition WHEC2012 mettra en vedette une variété d'applications de l'hydrogène et des piles à combustible issues d'entreprises et d'institutions de recherche.

 

Les participants déjà inscrits:

 

Air Liquide
Ballard Power Systems
Borit NV
Canadian Hydrogen and Fuel Cell Association
CETH2
EnergieRegion.NRW
eZelleron GmbH
f-cell 2012
Fuel Cell Markets
Fuel Cells 2000
Fuel Cells and Hydrogen Joint Undertaking
Fraunhofer ICT
German Pavilion
Greenlight Innovation
H2CAN
Hydrogenics Corporation
Hydro-Pac Inc.
HyGear
IAHE
Institut für Mikrotechnik Mainz
ITM Power
The Linde Group
McPhy Energy
Metro Mold & Design
Natural Resources Canada
Next Hydrogen Corporation
NOW GmbH
Peter Sauber Agentur Messen und Kongresse GmbH
PTEC
Powertech Labs
SolviCore GmbH
University of Ontario Institute of Technology
WEH Technologies Inc.
Wenger Engineering GmbH
WHEC2014 – Korea
WHEC2016 – Spain
Witt Gas Controls Management

 

 

Contacts pour inscription:

JPdL Montreal Inc
Attention: World Hydrogen Energy Conference 2012 (WHEC2012) Registration
Suite 500 – 1555 Peel Street Montreal, QC Canada H3A 3L8
Tel: 514 287 1070 ext 290
Fax: 514 287 1248
Email: WHEC2012@jpdl.com

 

Source: http://www.whec2012.com/

Repost 0
27 novembre 2011 7 27 /11 /novembre /2011 16:30

 
Depuis quelque temps maintenant, le principal problème des sources d'énergie renouvelables (SER) a été leur intermittence, et donc une fiabilité imparfaite.

Une excellente solution à ce défi est enfin disponible, comme le prouve la collaboration récemment entreprise par Hydrogenics et WIND-Projekt GmbH dans le cadre du projet allemand RH2-WKA.

Hydrogenics, un développeur et fabricant leader de générateurs d'hydrogène et de pile à combustible, a remporté un contrat avec la société allemande WIND-Projekt GmbH, un fournisseur et exploitant de parcs d'énergie éolienne, pour livrer et installer un électrolyseur d'une puissance de 1MW dans un parc éolien.

 

 L'achat de l'électrolyseur, qui comprend un compresseur intégré pour stocker l'hydrogène à une pression élevée de 300 Bars, a été soutenu financièrement par le programme national allemand pour l'innovation dans les technologies de l'hydrogène et des piles à combustible.


Le système, situé dans le Mecklembourg-Poméranie occidentale (une région du nord de l'Allemagne avec un fort potentiel d'énergie éolienne ), aura la capacité de stocker jusqu'à 27 MWh d'énergie sous forme d'hydrogène, ce qui en fait le plus grand projet de stockage des énergies renouvelables en Allemagne.


L'énergie alimentant l'électrolyseur sera fournie par la ferme éolienne récemment installée par
WIND-Projekt GmbH d'une puissance de140 MW, qui récolte l'énergie éolienne à partir d'une série d'éoliennes de chacune 7,5 MW. L'hydrogène stocké sera ensuite utilisé soit pour produire de l'électricité injectée sur le réseau, soit pour des applications de transport, ou encore injecté dans le réseau de gaz naturel.

 L'énergie fluctuante du vent sera donc équilibrée en intégrant la production d'hydrogène et le stockage dans la conception du système. Dans le même temps, l'énergie peut être stocké pendant de longues périodes de temps. Pour les utilisateurs finaux, il assure un approvisionnement de haute qualité, et une énergie fiable à partir de sources d'énergie renouvelables. 

L'énergie éolienne en particulier, est considérée comme ayant un potentiel important dans le cadre de l'engagement annoncé de l'Allemagne à éliminer progressivement toutes les centrales nucléaires d'ici 2020.

 

Daryl Wilson, président et PDG de Hydrogenics, a expliqué que " l'électrolyse de l'eau en hydrogène en utilisant l'énergie excédentaire à partir de sources éoliennes et solaires est la voie optimale pour augmenter le contenu renouvelable dans notre système de mix énergétique. Le choix de WIND-Projekt d'une solution de stockage avec les technologies de l'hydrogène  est idéal pour la validation de cette capacité. Hydrogenics est engagé de longue date sur cette opportunité de marché a été le mieux placé ».

 

 

Pour en savoir plus:

Hydrogenics:http://www.hydrogenics.com/invest/news_Details.asp?RELEASEID=616085

WIND Projekt gmbh:http://www.wind-projekt.de/eng

Projet RH2-WKA:http://juwel.fz-juelich.de:8080/dspace/bitstream/2128/3978/1/HP3a_pp_Wei_Weisse.pdf

Repost 0
29 octobre 2011 6 29 /10 /octobre /2011 08:04

Installation des systèmes mettant en oeuvre l'hydrogène

L'AFNOR organise le 30 novembre 2011 dans ses locaux de la Plaine Saint Denis un atelier de présentation du projet de norme française NF  

Comment contribuer au déploiement des technologies de l’hydrogène énergie et des piles à combustible en France ?

 

A cette question partagée par l’ensemble des parties prenantes nationales, les experts de la commission de normalisation AFNOR ont la conviction qu’une réponse essentielle peut être apportée par les normes.

 

En effet, comblant l’absence de référentiel technique propre aux nouvelles applications de l’hydrogène, la réalisation d’une norme NF dédiée s’inscrit assurément comme une composante à part entière de la vision stratégique nationale.

 

Ainsi, la future norme « Installation des systèmes mettant en œuvre l’hydrogène », appelée à devenir la référence partagée par l’ensemble des parties prenantes pour la définition d’exigences techniques de sécurité, est un élément clé pour faciliter les projets de démonstration et pour initier la mise en place du cadre requis pour la commercialisation sur le territoire.

 

Conçue comme un guide d’installation sous forme d’un recueil concret de prescriptions, la vocation de cette NF est bien de définir l’ensemble des exigences de conception et d’installation à satisfaire pour assurer les conditions de sécurité requises.

 

Quoiqu’il en soit, relever ce défi n’en demeure pas moins un exercice complexe et échanger sur les objectifs et le contenu de ce projet de norme ne peut que contribuer à en améliorer la pertinence.

 

C’est pourquoi, au moment où cette année le fruit des efforts collectifs des acteurs de la communauté hydrogène s’est concrétisé au travers de la Feuille de route stratégique hydrogène énergie et piles à combustible, les experts français mobilisés plus particulièrement par les travaux de normalisation ont souhaité que la profession puisse se retrouver à nouveau afin que lui soit présenté le projet de norme en cours d’élaboration.

 

 

Source: Afnor

Repost 0
23 octobre 2011 7 23 /10 /octobre /2011 07:29

Nissan vient de dévoiler sa dernière génération de piles à combustible hydrogène conçue pour les véhicules électriques (FCEV)

 

http://www.nissan-global.com/EN/NEWS/2011/_STORY/111013-01-01.jpg

 

Les améliorations de l'AME (assemblage membrane électrodes) et du chemin d'écoulement dans le séparateur de flux conduisent à une densité de puissance 2,5 fois supérieure au modèle de 2005.

La société a également fusionné l' AME et le cadre de soutien permettant la plastification d'une seule rangée, réduisant ainsi considérablement la taille globale de la pile par rapport aux unités conventionnelles.

 

Une réduction de 75% du platine et le coût des pièces de la nouvelle pile permettra une réduction globale d'un facteur 6. La pile sera donc un sixième de celle du modèle 2005 qu'il remplace.

Ayant reçu un retour positif concernant ses voitures électriques Batteries (BEV), cette dernière annonce suggère que l'entreprise cherchera à reproduire ce succès avec un véhicule électrique pile à combustible (FCEV) à l' avenir.

 

Source: http://www.nissan-global.com

 

Pour en savoir plus sur la nissan Leaf électrique et les développements batteries et piles à combustible de Nissan:

http://www.nissan-global.com/COMMON/PDF/TECHNOLOGIES/te_111013-01-06-e.pdf

Repost 0